La catastrophe a été évitée :

Maurice : deux avions ont failli se percuter au-dessus du Soudan


Publié / Actualisé
Dans la nuit du 6 janvier 2022, deux avions de la compagnie Air Mauritius ont failli se percuter à 11.800 mètres d'altitude au-dessus du Soudan. Une collision évitée de justesse grâce au pilotage automatique des appareils. Les vols MK015, en provenance de Paris et MK042, à destination de Londres sont passés à 800 mètres l'un de l'autre. (Photo d'illustration www.ipreunion.com)
Dans la nuit du 6 janvier 2022, deux avions de la compagnie Air Mauritius ont failli se percuter à 11.800 mètres d'altitude au-dessus du Soudan. Une collision évitée de justesse grâce au pilotage automatique des appareils. Les vols MK015, en provenance de Paris et MK042, à destination de Londres sont passés à 800 mètres l'un de l'autre. (Photo d'illustration www.ipreunion.com)

Selon nos confrères de L'Express de Maurice, le vol MK042, qui venait de Maurice, aurait demandé la permission à l’aiguilleur soudanais de prendre de l’altitude, c’est-à-dire de grimper de 38.000 à 40.000 pieds, sans doute pour pouvoir atteindre sa vitesse de croisière et économiser du carburant.

L’aiguilleur soudanais a accordé cette permission, alors que l’autre avion, le MK015, qui venait en sens inverse, était à 39.000 pieds. Le contrôleur soudanais n’aurait pas pris en considération que cela faisait courir le risque d’une collision entre les deux appareils.

Lorsque les deux avions se sont retrouvés presque face à face, le pilotage automatique a pris le relais, déconnectant le pilotage manuel après avoir décelé le danger. Ce système appelé Traffic alert and Collision Avoidance Sytem (TCAS) est présent sur les A350. Il semblerait que le drame ait pu être évité grâce à ce système. 

Air Mauritius a déclaré dans un communiqué : "dans la nuit du 6 janvier 2022, le minimum d’espacement requis entre deux avions de la compagnie a été réduit au-dessus de l’espace aérien de Khartoum (Soudan). Les deux avions, des Airbus A350- 900, opéraient respectivement les vols MK015 en provenance de Paris et MK042 vers Londres. La tour de contrôle (ATC) a donné son accord à l’équipage du vol MK042 pour changer d’altitude et c’est pendant la montée que l’incident s’est produit. Les avions étant équipés du TCAS, les systèmes d’alerte et d’évitement ont fonctionné. Une enquête est en cours pour déterminer l’origine et les causes de cette situation."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Jean-Claude GENEST, Posté
A moi aussi, ça a failli m'arriver le 15 juin 2010 après avoir décollé à 22h35 de Mahébourg en direction de la France, vol MK0034, en pleine ascension, l'avion Air Mauritius a du subitement faire un palier pour éviter d'entrer en collision avec un autre avion qui arrivait de Rodrigues et était en phase d'atterrissage. Le JIR a fait un article là-dessus le 23 septembre 2010 en dévoilant les faits et en précisant que les pilotes n'ayant pas eu d'info de la tour de contrôle, avaient mis ensemble au point la manoeuvre d'évitement.