Pas de remise en liberté :

La justice décide de maintenir en détention Tariq Ramadan, poursuivi pour viols


Publié / Actualisé
L'islamologue Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, reste en prison, la cour d'appel de Paris ayant rejeté jeudi son recours contre sa détention provisoire, a appris l'AFP de sources judiciaire et proche du dossier.
L'islamologue Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, reste en prison, la cour d'appel de Paris ayant rejeté jeudi son recours contre sa détention provisoire, a appris l'AFP de sources judiciaire et proche du dossier.

Avant de se prononcer, la chambre de l'instruction avait désigné un expert médical, qui a jugé l'état de santé de l'intellectuel musulman compatible avec sa détention. Ecroué le 2 février, le théologien suisse de 55 ans dit souffrir d'une sclérose en plaques et d'une neuropathie. Il a refusé de comparaître à cette audience à huis clos.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !