Rugby :

Top 14 : Clermont et Lyon en quête de rachat, La Rochelle vise la tête


Publié / Actualisé
Le Top 14 continue de mettre son calendrier à jour avec quatre matches en retard de vendredi à dimanche, en marge de l'ouverture du Tournoi des six nations, dont un Clermont-Lyon entre revanchards et un duel de prétendants au titre Racing 92-La Rochelle.
Le Top 14 continue de mettre son calendrier à jour avec quatre matches en retard de vendredi à dimanche, en marge de l'ouverture du Tournoi des six nations, dont un Clermont-Lyon entre revanchards et un duel de prétendants au titre Racing 92-La Rochelle.

. Clermont et Lyon, même combat

Deux points (et deux heures de route) seulement séparent Clermont et Lyon, dont les saisons présentent jusqu'ici un certain mimétisme en championnat. A la lutte pour les phases finales, les deux équipes, ambitieuses, font preuve d'irrégularité et restent toutes les deux sur une défaite d'un point à domicile le week-end dernier.

Face à Bordeaux-Bègles pour les Auvergnats (36-37), crucifiés après huit minutes d'arrêt de jeu alors que la victoire leur tendait les bras. Face à Pau pour le LOU (17-18), dont l'entraîneur Pierre Mignoni, agacé, s'est demandé après coup si ses joueurs avaient vraiment "envie d'être dans le top 6". "Depuis quelques semaines, on est sur courant alternatif. On a envie de retrouver un peu de stabilité et de sérénité mais cela ne peut venir que de nous", a expliqué jeudi l'ouvreur lyonnais Jonathan Wisniewski, avec l'espoir que son équipe élève son niveau pour les trois "gros matches" à venir face à Clermont, le Racing 92 puis le Stade toulousain. Le déplacement périlleux en Auvergne est une bonne occasion pour se remettre en selle.

. Montpellier, stop ou encore?

Scotché à l'avant-dernière place du classement, le MHR est sur une série noire de sept défaites consécutives en Top 14. La dernière en date, contre le Racing 92 (22-24), avait un air de déjà vu. Comme face à Brive et Castres ces dernières semaines, les Héraultais, dans le doute, ont cédé en fin de match, privant Philippe Saint-André d'un premier succès depuis qu'il a succédé début janvier sur le banc à Xavier Garbajosa, limogé. Passés tout près face au Racing, ils auront samedi une nouvelle chance face à un autre club francilien, le Stade français, qui s'est rassuré le week-end dernier avec une victoire bonifiée contre Castres (29-9).

. Castres-Bayonne, mission maintien

Le remaniement effectué fin décembre au sein du staff castrais, avec la promotion de Pierre-Henry Broncan au poste d'entraîneur principal, avait immédiatement porté ses fruits, avec trois victoires de rang, dont deux en ayant joué presque tout le match en infériorité numérique. On pensait même le CO en mesure d'égayer sa fin de saison, mais deux lourds revers contre Clermont et le Stade français l'ont ramené à la réalité: il devra lutter jusqu'au bout pour son maintien.

L'équation est la même pour son adversaire de dimanche, Bayonne, particulièrement handicapé par les reports à répétition. Touchés en décembre par le variant britannique du Covid-19, les Basques ont souffert à leur retour sur les terrains, avant que ne soit reporté leur match contre Agen, qui aurait pu les relancer, cette fois à cause de cas positifs au sein de l'effectif adverse.

. Racing 92-La Rochelle, question de suprématie

Un choc au sommet peut en cacher un autre. Privée le week-end dernier de son match contre le leader, Toulouse, La Rochelle se consolera dimanche avec un autre gros morceau, le Racing 92, troisième. Les Maritimes peuvent reprendre les commandes du classement en cas de succès. Mais ils devront se passer des précieux services de leur talonneur Pierre Bourgarit et de leur troisième ligne Grégory Alldritt, retenus en équipe de France pour affronter l'Italie.

Le Racing, lui aussi amoindri par l'absence de ses internationaux, tentera d'enchaîner après sa victoire sur le fil à Montpellier. Et de laver l'affront de ses deux revers de rang, contre Toulon et Bordeaux-Bègles, sur sa pelouse synthétique de l'Arena.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !