Football :

Ligue 1 : Monaco fond sur le Paris SG, avant le "Clasico"


Publié / Actualisé
Un triplé d'Aleksandr Golovin a permis à Monaco, victorieux dans la douleur à Nîmes (4-3), de revenir à hauteur du Paris SG, troisième de Ligue 1, avant le "Clasico" entre Marseille et le PSG (21h00), point d'orgue de la 24e journée.
Un triplé d'Aleksandr Golovin a permis à Monaco, victorieux dans la douleur à Nîmes (4-3), de revenir à hauteur du Paris SG, troisième de Ligue 1, avant le "Clasico" entre Marseille et le PSG (21h00), point d'orgue de la 24e journée.

- Monaco dans le Golovin Express -

Monaco a trouvé son porte-bonheur: Aleksandr Golovin. Depuis le retour de blessure du Russe, l'ASM a enchaîné sept victoires consécutives, dont une dernière à Nîmes qui porte le sceau du "Tsar".

L'attaquant a réussi un triplé (3e, 12e, 62e), son premier en rouge et blanc, pour sortir son équipe du piège de la lanterne rouge. Son superbe coup franc a assommé de valeureux Crocos, qui avaient égalisé à 2-2 grâce à Lucas Deaux (23e) et Zinédine Ferhat (32e). Kevin Volland (78e) a mis à l'abri les Monégasques, qui ont souffert jusqu'au bout, après la réduction du score de Niclas Eliasson (81e).

Les hommes de Niko Kovac reviennent provisoirement à hauteur du Paris SG à la troisième place (48 pts), en attendant le "Clasico" (21h00) entre le PSG et Marseille, au stade Vélodrome.

- Saint-Etienne avance, pas Dijon -

Le derby lourdement perdu contre Lyon (5-0) a servi de réveil à Saint-Etienne qui, depuis, a pris sept points sur les neuf en jeu. Les Verts (15e, 26 pts) ont confirmé leur renouveau contre Metz (1-0), grâce au but contre son camp de John Boye (14e). Leur dynamique les éloigne du barragiste Nantes (18e, 19 pts), qui reçoit Lille à 17h00.

Dans la lutte pour le maintien, Dijon (19e, 15 pts) est le grand perdant. Bien qu'ils aient ouvert le score, les Bourguignons ont cédé en seconde période à Montpellier (4-2).

Sans succès depuis deux mois, les Héraultais, portés par le doublé de Gaëtan Laborde (48e, 56e), ont célébré à leur manière la 500e en Ligue 1 de son capitaine Vitorino Hilton, 43 ans.

- Nice et Brest font de la résistance -

Après une semaine difficile, marquée par deux défaites et la grave blessure à un genou de Jeff Reine-Adelaïde, Nice a déploré le forfait de dernière minute de son attaquant Kasper Dolberg, victime d'une crise d'appendicite.

Mais le Gym a vaincu la poisse contre Angers (3-0), pour s'ancrer dans le milieu de tableau (13e, 29 pts). Brest a offert un autre bel exemple de résistance. Quatre jours après avoir arraché le nul dans le temps additionnel à Strasbourg (2-2), les Finistériens ont remis ça, en renversant Bordeaux (2-1) dans les dix dernières minutes.

Steve Mounié (80e) et Romain Faivre (85e) ont offert un succès mérité aux hommes d'Olivier Dall'oglio, satisfait du "gros mental" de son équipe. Les Girondins, qui enchaînent un troisième revers de rang, chutent à la 10e place (32 pts).

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !