Situation climatique exceptionnelle :

Perturbations en Allemagne et au Royaume-Uni à cause de la neige


Publié / Actualisé
Automobilistes piégés sur l'autoroute, centres de vaccination fermés, trains annulés: la neige paralysait mardi une partie de l'Allemagne, où au moins une personne est morte, et du Royaume-uni.
Automobilistes piégés sur l'autoroute, centres de vaccination fermés, trains annulés: la neige paralysait mardi une partie de l'Allemagne, où au moins une personne est morte, et du Royaume-uni.

En Allemagne, des dizaines d'automobilistes et chauffeurs de poids-lourds ont été bloqués pendant la nuit sur une trentaine de kilomètres sur l'autoroute A2 près de Bielefeld (Rhénanie du nord-Westphalie) en raison de ces intempéries.

Plusieurs camions se sont renversés, entraînant la fermeture de l'autoroute dans les deux sens. La plupart ont passé près de 16 heures dans leur véhicule, dans un froid glacial. Des secouristes leur ont fourni couvertures et boissons chaudes.

- Situation "difficile" -

Des images vidéo montrent des conducteurs frissonnants, blottis dans leur véhicule, se plaignant d'avoir passé des heures sans nourriture alors que la température a chuté à moins 12 degrés. "La situation générale est difficile", a déclaré un porte-parole de la police de Bielefeld à la presse. "Il faudra beaucoup de temps pour que l'embouteillage se résorbe", a abondé une porte-parole du centre de contrôle autoroutier de la région.

Des automobilistes ont également été bloqués une partie de la nuit dans le centre de l'Allemagne, sur l'autoroute A4. Le ministre des Transports, Andreas Scheuer, a appelé les habitants du nord et du centre de l'Allemagne à s'abstenir de circuler au moins jusqu'à mercredi. Ces chutes de neige depuis 48 heures et la formation de congères ont également entraîné retards et annulations sur le réseau ferroviaire, selon la Deutsche Bahn. Plusieurs lignes longue distance sont concernées dans toute l'Allemagne.

Après de nouvelles chutes attendues dans le nord mardi et mercredi, ces précipitations devraient ensuite diminuer en intensité. Le froid devrait toutefois rester intense cette semaine, avec des températures proches des -20°C la nuit dans certaines régions. Plusieurs localités, dont Francfort (centre), ont augmenté leurs capacités d'accueil et de prise en charge des sans-abris.

A Nuremberg (Bavière, sud), une partie de la population est privée de chauffage en raison d'un incendie dans une centrale électrique. Ces intempéries ont fait au moins un mort en Allemagne. Un homme de 69 ans a été retrouvé sans vie mardi à proximité de son tracteur, dans la région de Saxe-Anhalt. Il serait mort de froid, selon la police locale. Lundi, un homme avait été retrouvé mort dans la neige, à Bielefeld, sans que son décès soit à ce stade relié aux intempéries.

- En alerte -

La neige est tombée en abondance sur d'autres pays européens, de la Belgique au Danemark, en passant par l'Europe centrale. La situation est particulièrement difficile dans une grande partie du Royaume-Uni, du sud de l'Angleterre à l'Ecosse au nord, en passant par une partie de l'Irlande du Nord.

Ces régions ont été placées mardi en alerte jaune en raison de chutes de neige susceptibles de perturber les déplacements par route ou rail, selon le service météorologique britannique (Met Office). Ce dernier met aussi en garde contre les risques de chute liés au verglas. A Londres, la neige tombe en continu depuis mardi matin, recouvrant les parcs d'une fine couche blanche, sur laquelle des enfants s'amusent à faire de la luge.

Dans le Nord et l'Est, les chutes de neige pourraient atteindre jusqu'à 15 centimètres. Plusieurs centres de vaccination contre le coronavirus ont dû fermer, à Ipswich et Colchester notamment, alors que le pays, actuellement confiné, poursuit sa campagne à marche forcée avec l'objectif de pouvoir relâcher progressivement les restrictions.

Plusieurs écoles, qui ne sont actuellement ouvertes que pour les enfants vulnérables ou ceux des travailleurs essentiels, ont également dû garder portes closes dans le sud-est de l'Angleterre et le Lincolnshire (est).

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !