Tennis :

Open d'Australie: Djokovic évite une nouvelle sortie de route


Publié / Actualisé
Le cri bestial hurlé à pleins poumons dans une Rod Laver Arena vide en est la preuve bruyante: Novak Djokovic, souffrant d'une déchirure abdominale, s'en est sorti de justesse vendredi au 3e tour de l'Open d'Australie, mais la suite de son tournoi pourrait être compromise.
Le cri bestial hurlé à pleins poumons dans une Rod Laver Arena vide en est la preuve bruyante: Novak Djokovic, souffrant d'une déchirure abdominale, s'en est sorti de justesse vendredi au 3e tour de l'Open d'Australie, mais la suite de son tournoi pourrait être compromise.

Dans une journée également marquée par la folie du match Kyrgios-Thiem, remporté finalement par l'Autrichien, le clan français a perdu deux de ses trois derniers représentants: Fiona Ferro et Adrian Mannarino. Et le tournoi a perdu une partie de son âme retrouvée, avec l'instauration vendredi à minuit d'un confinement qui a soudain vidé les tribunes, laissant la compétition se poursuivre à huis clos, au moins jusqu'à mercredi inclus.

Djokovic touché, presque coulé

Le tenant du titre a surmonté une déchirure abdominale pour battre à l'arraché l'Américain Taylor Fritz (31e) 7-6 (7/1), 6-4, 3-6, 4-6, 6-2. "C'est une déchirure musculaire, donc je ne sais pas si je m'en remettrai en moins de deux jours", a commenté le Serbe qui doit affronter le grand serveur canadien Milos Raonic (14e) dimanche pour une place en quarts de finale. "Je ne sais pas si je serai en mesure d'entrer sur le court ou pas. Je suis très fier de ce que j'ai réussi ce soir, pour le reste on verra demain", a-t-il commenté.

Contre Fritz, il a semblé au bord de l'abandon, incapable de se mouvoir et de frapper normalement."Je n'ai fait qu'essayer de rester en vie en espérant que, quoi qu'il se passe là-dedans, ça passerait un peu. Et c'est un peu passé vers la fin du quatrième set", a expliqué le N.1 mondial en assurant que Fritz "avait perdu le match", plus que lui-même ne l'avait gagné. "C'est l'une des victoires les plus étranges de ma vie. Quels que soient l'endroit et l'adversaire, me sortir d'un match comme ça, je m'en souviendrai", a-t-il assuré.

Le Serbe traverse une série noire en Majeurs: il a abandonné sur blessure à l'épaule à l'US Open 2019, il a été disqualifié à l'US Open 2020 et là il est de nouveau au bord de l'abandon. Au total, il a déjà abandonné six fois en Majeur, dont une fois en Australie (2009).

Thiem trop solide pour la folie Kyrgios

Dominic Thiem (3e) s'est montré trop solide et trop serein pour la folie de Nick Kyrgios (47e), qu'il a battu 4-6, 4-6, 6-3, 6-4, 6-4, dans une ambiance électrique. "Premier match contre Nick, sur son court préféré et devant un public fantastique, il y a des épreuves plus faciles... C'est un très grand joueur quand il est en feu comme aujourd'hui", a relevé Thiem dont le match a eu le temps de se terminer avant que le public ne soit contraint de quitter les lieux par le confinement.

Dans une John Cain Arena quasiment comble et entièrement acquise à la cause de Kyrgios, le tennis champagne de l'Australien a bien fonctionné aux deux premiers sets. Injouable, il a remporté la deuxième manche sur un ace servi à la cuiller. Dans la foulée, Kyrgios s'est offert deux balles de break dans le premier jeu du troisième set. A ce moment-là, "s'il avait fait le break, le match était fini", a commenté Thiem en reconnaissant avoir alors "senti l'odeur de la défaite" "Mais je me suis battu. Et puis je me suis petit à petit habitué à son jeu, à ce court, à l'ambiance. Donc plus le match durait, mieux je me sentais", a ajouté l'Autrichien.

Ferro et Mannarino battus

Les deux joueurs tricolores en lice vendredi ont été éliminés, ne laissant plus en course que Kristina Mladenovic (52e) qui jouera son troisième tour samedi contre l'Américaine Jessica Pegula (61e). Ferro (46e) a été dominée 6-4, 6-3 par Iga Swiatek (17e), la lauréate du dernier Roland-Garros.

Et Adrian Mannarino (36e) a été balayé par Alexander Zverev (7e) 6-3, 6-3, 6-1. "Ce n'est pas hyper brillant d'avoir un dernier Français éliminé au troisième tour, mais j'espère que d'ici la fin de l'année, ou l'année prochaine, il y aura de nouveau un Français en deuxième semaine ou en quarts de finale" de Grand Chelem, a-t-il commenté.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !