Football :

C1: Benzema emmène le Real en quarts, Manchester City déroule


Publié / Actualisé
L'incontournable Karim Benzema, buteur mardi contre l'Atalanta Bergame (3-1), a porté le Real Madrid de Zinédine Zidane jusqu'en quarts de finale de la Ligue des champions, où l'armada offensive de Manchester City, sans pitié pour Mönchengladbach (2-0), est également attendue.
L'incontournable Karim Benzema, buteur mardi contre l'Atalanta Bergame (3-1), a porté le Real Madrid de Zinédine Zidane jusqu'en quarts de finale de la Ligue des champions, où l'armada offensive de Manchester City, sans pitié pour Mönchengladbach (2-0), est également attendue.

Déstabilisés à onze contre dix en Italie au match aller finalement remporté grâce à un but de Ferland Mendy (1-0), les Merengues ont montré un visage plus fidèle à leur stature européenne, dans leur petit stade Alfredo-Di Stefano, antre traditionnelle de l'équipe réserve des Madrilènes.

Petite enceinte, mais grand attaquant ! Absent à Bergame, Benzema a frappé les esprits pour son retour en C1, en inscrivant un but important en début de rencontre (34e) après une erreur du gardien Marco Sportiello, et en manquant de doubler la mise sur une sublime action terminée sur le poteau (68e).

Les statistiques du Français sont époustouflantes: il reste sur au moins un but marqué lors de ses cinq dernières apparitions, et compile désormais 70 buts en Ligue des champions, ce que seuls quatre joueurs ont réussi dans l'histoire (Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Robert Lewandowski et Raul).

Face à l'Atalanta et son culot offensif, les partenaires du capitaine Sergio Ramos, lui aussi de retour de blessure et buteur sur penalty (60e), ont tenu leur rang, malgré un coup franc superbe de Luis Muriel (83e) auquel Marco Asensio a bien répondu (85e).

Pour "Zizou", l'homme des trois titres consécutifs entre 2016 et 2018, une certitude se dessine à l'aube de ce premier quart de finale de C1 depuis son retour en 2019: l'entraîneur aura besoin de ses cadors s'il veut espérer soulever un quatrième trophée majeur.

- La mission de "Pep" -

Du côté de Manchester City, le rêve d'un inédit quadruplé (Championnat-Coupes nationales-Ligue des champions) cette saison continue d'exister: souverains, les Anglais ont validé leur billet sans encombre, après leur succès du match aller (2-0).

A Budapest, où le match était délocalisé en raison des restrictions dues au Covid-19, Kevin De Bruyne a illuminé le début de rencontre d'un missile du pied gauche (12e), avant un but d'Ilkay Gündogan (18e).

Pour Pep Guardiola, le plus dur commence néanmoins. Car depuis son départ de Barcelone, où il a soulevé deux Coupes aux grandes oreilles (2009 et 2011), le Catalan a toujours échoué à rééditer la performance, au Bayern Munich (2013-16) et à City depuis.

En quatre tentatives chez les "Sky Blues", il n'a pas dépassé les quarts de finale, et son dernier échec en date, contre Lyon l'an dernier à Lisbonne, avait sonné comme une immense désillusion.
Les Madrilènes et les Citizens, qui s'étaient affrontés l'année passée en huitièmes de finale pour une qualification facile de City, rejoignent en quarts le PSG, Porto, Liverpool et Dortmund.

Il reste deux billets pour quatre prétendants: le Bayern Munich, tenant du titre, a déjà un grand pied en quarts après son succès 4-1 à l'aller à Rome face à la Lazio, tandis que Chelsea et son entraîneur Thomas Tuchel vont chercher, mercredi, à maintenir leur courte avance obtenue sur le terrain de l'Atlético Madrid (1-0).

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !