Basket :

NBA: Atlanta et New York en play-offs, Boston en barrages


Publié / Actualisé
Les Hawks, forts de leur victoire contre Washington, et les Knicks, sans jouer mais grâce au revers de Boston à Cleveland, se sont directement qualifiés pour les play-offs NBA, mercredi, les Celtics se voyant contraints d'en passer par cette phase qu'ils voulaient éviter.
Les Hawks, forts de leur victoire contre Washington, et les Knicks, sans jouer mais grâce au revers de Boston à Cleveland, se sont directement qualifiés pour les play-offs NBA, mercredi, les Celtics se voyant contraints d'en passer par cette phase qu'ils voulaient éviter.

Les équipes finissant entre la 1re et la 6e place avancent directement en play-offs, tandis que celles classées de la 7e à la 10e place joueront des barrages, pour deux derniers billets en jeu dans chaque conférence.

. Atlanta et New York y sont

Deux jours après une première victoire (125-124), éclipsée par l'exploit de Russell Westbrook qui a battu le record d'Oscar Robertson pour le nombre de triples-doubles (182), les Hawks ont remis ça face à Washington (120-116), validant ainsi leur ticket pour leurs premiers play-offs depuis 2017.

Trae Young (33 pts, 9 passes, 8 rbds) a été déterminant pour Atlanta (4e), qui était mené de treize unités dans le dernier quart-temps, et a pu aussi compter sur Jason Collins (18 pts, 6 rbds), auteur du shoot derrière l'arc qui a fait basculer la rencontre à 24 secondes du terme.

En face, Russell Westbrook (34 pts, 15 passes, 5 rbds, 3 interceptions) s'est encore démené. En vain. Les Wizards (10e), qui espèrent vite retrouver Bradley Beal (hanche), pourront définitivement asseoir leur position de barragiste dès jeudi, si Chicago (11e) perd contre Toronto.

Les barrages, justement, Boston (7e), finaliste de la conférence Est trois fois ces quatre dernières saisons, les aurait bien évités. Mais la défaite (102-94) à Cleveland a été de trop.

En l'absence pour une longue durée de Jaylen Brown (poignet), Jayson Tatum (29 pts, 8 passes) et Evan Fournier (15 pts, 4 rbds, 2 interceptions) n'ont pas suffi. Et c'est New York (6e) qui en profite pour retrouver les play-offs huit ans après.

. L.A. s'accroche à Portland

"La route vers le doublé commence dans environ une semaine". Encore en civil, soucieux de ménager sa cheville droite, LeBron James a donné rendez-vous aux quelque 2.000 fans des Lakers venus assister à la levée au plafond du Staples Center de la 17e bannière de champion NBA, sept mois après le titre glané dans la bulle d'Orlando.

Mais des barrages pourraient bien se trouver sur leur chemin, même s'ils font tout pour les éviter, à l'image de leur victoire de justesse contre Houston (124-122), grâce à un ultime panier de Kyle Kuzma (19 pts) à six secondes de la fin.

Car dans le même temps, les Blazers (5e) l'ont emporté chez le leader Utah (105-98), grâce à Damian Lillard (30 pts) et CJ McCollum (26 pts). Jusuf Nurkic (11 pts, 15 rbds, 6 passes, 4 contres) a livré à l'intérieur un gros duel avec Rudy Gobert (15 pts, 20 rbds, 1 contre).

Avec chacun deux matches à jouer, Portland compte une victoire de mieux que L.A. S'il s'impose jeudi à Phoenix, la porte des play-offs s'ouvrira.

. Harden réussit son retour

Une déchirure aux ischio-jambiers l'a éloigné des parquets ces cinq dernières semaines, mais elle ne semble plus être qu'un mauvais souvenir: James Harden a été convaincant (18 pts, 11 passes, 7 rbds) pour sa reprise, pour la victoire de Brooklyn contre San Antonio (128-116).

The Beard (le barbu) a débuté sur le banc par précaution, mais son activité a également été remarquable défensivement (2 contres, 2 interceptions). "Sixième homme, je maîtrise aussi. J'ai reçu un trophée pour ce rôle", a-t-il rappelé.

Comme lui, sept autres joueurs ont marqué entre 12 et 21 points, Kevin Durant se contentant de 14 (7 rbds, 7 passes). Ce succès laisse un mince espoir aux Nets (2e à l'Est) de finir tête de série N.1, même si l'avance de Philadelphie est conséquente.

Pour les Spurs (10e) de DeMar DeRozan (21 pts), cette défaite est sans grand dommage dans leur quête des barrages à l'Ouest, car La Nouvelle-Orléans a chuté (125-107) à Dallas (6e), porté par Luka Doncic (33 pts, 8 rbds, 8 passes) et à qui il ne manque qu'une victoire pour aller en play-offs.

Les Pelicans hors course, seul Sacramento garde un infime espoir de contrarier San Antonio, qui a deux victoires d'avance avec trois matches à jouer.

 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !