Foot :

Euro : pour le Danemark et Eriksen, le match d'après


Publié / Actualisé
Après l'effroi du drame frôlé par Christian Eriksen, le Danemark retrouve la pelouse de Copenhague contre la Belgique (18h00) jeudi, qui peut déjà assurer sa qualification pour les huitièmes de finale de l'Euro, comme les Pays-Bas ou l'Autriche, opposés à Amsterdam (21h00).
Après l'effroi du drame frôlé par Christian Eriksen, le Danemark retrouve la pelouse de Copenhague contre la Belgique (18h00) jeudi, qui peut déjà assurer sa qualification pour les huitièmes de finale de l'Euro, comme les Pays-Bas ou l'Autriche, opposés à Amsterdam (21h00).

Si les Italiens sont les premiers à avoir composté leur billet pour les huitièmes, après leur deuxième 3-0, contre la Suisse mercredi soir, les Danois ont bien d'autres pensées que la qualification.

Mais pour essayer de lancer enfin leur Euro sur une note plus heureuse, ils joueront pour leur coéquipier, victime d'un arrêt cardiaque samedi en plein match, ce qui a ému la planète entière.

Si Eriksen est toujours hospitalisé, il pense déjà au football et au destin de son équipe après sa défaite inaugurale contre la Finlande (1-0). "Je vais bien", et "maintenant je vais supporter les gars (...) jouez pour le Danemark", a-t-il écrit sur son compte Instagram, en légende d'une photo le montrant souriant et un pouce levé sur son lit d'hôpital.

"Cela va être fort émotionnellement de retourner au Parken, on s'attend à avoir un incroyable soutien de la part de nos supporters et de tout le pays", a lancé le sélectionneur du Danemark Kasper Hjulmand, qui veut "utiliser cette énergie de façon positive".

- Hommage à la 10e minute -

"Ce qui est fou, c'est que l'hôpital où est Christian n'est pas loin du stade, il peut voir le stade et c'est même possible qu'il entende tout ce qui se passe dans le stade", a ajouté le sélectionneur qui s'attend à ce que son joueur-vedette regarde "le match à la télé avec son maillot (du Danemark) sur les épaules".

Les coéquipiers d'Eriksen, très éprouvés, auront fort à faire contre la redoutable Belgique, qui a corrigé la Russie (3-0) et sera qualifiée en cas de victoire. En effet avec six points, une équipe est assurée de terminer au pire parmi les quatre meilleurs troisièmes, puisque les troisièmes des groupes A et E, quels qu'ils soient, ne pourront pas totaliser six points.

Le buteur belge Romelu Lukaku, partenaire d'Eriksen à l'Inter Milan, a aussi eu une pensée pour son ami. "J'ai reçu un message de Christian me disant qu'il va bien", a livré le Belge qui a prévu de mettre le ballon en touche à la 10e minute du match, en référence au numéro de maillot du Danois, pour que le stade lui rende hommage en l'applaudissant. Comme la Belgique, les Pays-Bas ou l'Autriche peuvent aussi assurer leur place en huitièmes de finale, s'il y a un vainqueur à Amsterdam.

- Polémique aux Pays-Bas -

Dans le groupe C, les deux rencontres opposent entre eux les gagnants et les perdants de la première journée. Aux Pays-Bas, la polémique fait rage contre le système en 3-5-2 du sélectionneur Franck De Boer, un sacrilège au pays du 4-3-3 sanctifié par Johann Cruyff. Mais les "Oranje" ont commencé par une belle victoire contre l'Ukraine (3-2).

En Autriche, la polémique a tourné autour de Marko Arnautovic, suspendu pour ce match pour avoir insulté Ezgjan Alioski lors du succès contre la Macédoine du nord (3-1), la toute première de l'Autriche dans un Euro.

Mais c'est l'union sacrée autour du buteur turbulent. "Il a dû supporter quelques mauvaises paroles de la part des joueurs adverses et il s'est peut-être laissé provoquer", a expliqué le capitaine autrichien David Alaba. "Sous le coup de l'émotion, il a réagi de cette manière. Il a commis une erreur", a ajouté le nouveau joueur du Real Madrid.

Battue par les Pays-Bas, l'Ukraine d'Andriy Shevchenko espère se relancer contre la Macédoine du Nord, vaincue par l'Autriche. Mais les coéquipiers de Goran Pandev, buteur pour le tout premier match de la sélection balkanique dans une grande compétition, veulent aussi y croire. Avec les quatre meilleurs troisièmes qualifiés, rien n'est perdu, mais s'il y a un perdant dans ce match, il sera vraiment loin des huitièmes de finale...

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !