Etats-Unis :

Immeuble effondré: Biden en Floride pour réconforter les familles et louer l'unité nationale


Publié / Actualisé
Joe Biden a endossé jeudi en Floride un costume familier, celui de consolateur, auprès des familles qui perdent peu à peu l'espoir de retrouver les leurs après l'effondrement d'un immeuble il y a une semaine.
Joe Biden a endossé jeudi en Floride un costume familier, celui de consolateur, auprès des familles qui perdent peu à peu l'espoir de retrouver les leurs après l'effondrement d'un immeuble il y a une semaine.

Les proches sont "réalistes" quant aux chances qui "diminuent" d'heure en heure de retrouver des survivants parmi les plus de 140 personnes toujours portées disparues à Surfside, près de Miami, a dit le président américain lors d'un point-presse. Il sortait d'une longue réunion de près de trois heures avec les familles, en compagnie de son épouse Jill Biden.

"Nous sommes là pour vous, la nation entière", a dit Joe Biden, dont la vie privée a été émaillée de deuils devenus partie intégrante de sa personnalité publique.

La quête désespérée de survivants dans un drame ayant déjà fait 18 morts a du être interrompue durant de longues heures jeudi, les autorités craignant que les pans encore debout de l'immeuble ne s'effondrent à leur tour, mettant en danger les secouristes. Les recherches ont repris en fin d'après-midi.

La majeure partie de l'édifice de 12 étages, baptisé Champlain Towers South, s'est écroulée le 24 juin vers 01H20 du matin dans un nuage de poussière, l'une des plus graves catastrophes urbaines de l'histoire des Etats-Unis.

Si le couple présidentiel ne s'est pas rendu directement sur place, il a fait étape auprès d'un mur du souvenir improvisé sur un grillage métallique, couvert de photos de victimes et de disparus, orné de fleurs et bougies.

Jill Biden a déposé un bouquet de fleurs blanches, tandis qu'un peu plus loin se profilaient les ruines de l'immeuble effondré. Le couple a ensuite pris le chemin de Washington, après un instant de recueillement.

"La partie vraiment difficile, c'est de ne pas savoir", a dit le président, évoquant l'accident de voiture qui a emporté sa première épouse et leur petite fille en 1972, et son attente avant d'apprendre que ses deux fils, eux, avaient survécu.

Joe Biden a ensuite, en 2015, perdu son fils Beau, atteint d'un cancer du cerveau. Lors de sa rencontre avec les familles, en privé, le président a également évoqué cette douloureuse histoire personnelle, a indiqué à l'AFP Daniel Hadar, rabbin à Miami Beach. Surfside compte une importante communauté juive. "C'est la première chose dont il a parlé", a dit Daniel Hadar. "Je crois qu'il est aussi venu pour consoler celles et ceux qui en avaient besoin."

- Recherches complexes -

Sur une note plus politique, le président a vanté l'élan d'unité nationale après la catastrophe, qui a vu l'Etat fédéral et les responsables locaux travailler main dans la main.

"Nous sommes tous dans la même équipe", a-t-il dit, mentionnant en particulier le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, étoile montante du camp républicain.

"Il n'y a pas de démocrates ou de républicains ici, juste des gens qui veulent faire ce qui est bon pour leurs compatriotes", a souligné le démocrate de 78 ans, qui se heurte à une virulente opposition du camp républicain à tous ses projets ou presque.

Le gouverneur a lui aussi remercié Joe Biden pour avoir "pris la mesure de cette tragédie dès le début".

Parmi les personnes manquant à l'appel, des dizaines de Latino-Américains originaires d'Argentine, de Colombie, du Paraguay, du Chili et de l'Uruguay. Si l'hypothèse d'un manquement dans l'entretien de l'immeuble a été évoquée, aucune réponse claire n'a été apportée, et les corps sont extraits des décombres au compte-gouttes, au fil de lentes et complexes recherches.

"Nous n'avons pas de preuve solide de ce qui s'est passé", a dit Joe Biden, évoquant "une série d'interrogations". Parmi elles, le président a évoqué des questionnements sur l'entretien et la structure du bâtiment, sur des travaux de construction à proximité, sur la montée des eaux.

Un rapport notait dès 2018 des "dommages structurels majeurs", ainsi que des "fissures" dans le sous-sol du bâtiment, selon des documents publiés par la ville de Surfside.

La publication mardi d'une lettre datée d'avril de la présidente de l'assemblée des copropriétaires, s'alarmant de l'état de l'immeuble, a aussi alimenté le débat.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !