Football (enfin presque) :

L1: huis clos à titre conservatoire après les incidents lors de Lens-Lille


Publié / Actualisé
La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a sanctionné le club de Lens d'un huis clos total de son stade à titre conservatoire, dans l'attente de l'instruction sur les "graves incidents" survenus entre supporters lors du derby Lens-Lille samedi.
La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a sanctionné le club de Lens d'un huis clos total de son stade à titre conservatoire, dans l'attente de l'instruction sur les "graves incidents" survenus entre supporters lors du derby Lens-Lille samedi.

Cette décision concerne au moins deux rencontres du Racing Club de Lens, contre Strasbourg mercredi et Reims le 1er octobre, qui se dérouleront donc sans spectateurs, a précisé la LFP.

"Au regard des graves débordements et incidents intervenus au cours de la rencontre RC Lens-LOSC Lille (6e journée de Ligue 1), la commission de discipline de la LFP décide de mettre le dossier en instruction" et devrait se prononcer le 6 octobre, écrit l'instance dans un communiqué.

La commission a également décidé la fermeture du parcage de supporters lillois quand le Losc joue à l'extérieur, à commencer par le déplacement prévu à Strasbourg samedi pour la 8e journée de L1. Il s'agit des premières sanctions disciplinaires prises par l'instance organisatrice du Championnat de France après les heurts survenus samedi après-midi lors de la 6e journée de Ligue 1. A la mi-temps du match, des dizaines de supporters lensois ont envahi le terrain pour aller en découdre avec le parcage de Lillois.

- Echauffourées -

Les échauffourées, limitées par l'intervention des CRS, ont fait six blessés légers. Deux spectateurs ont été interpellés, dont un pour avoir lancé un siège sur les forces de l'ordre. Celui-ci devait être jugé en comparution immédiate lundi après-midi.

Le RC Lens a déposé plainte "notamment pour les faits de dégradations et d'usage des fumigènes", a indiqué le parquet de Béthune à l'AFP. En raison de ces incidents, le coup d'envoi de la seconde partie de la rencontre a été décalé de 30 minutes. Les Sang et Or se sont imposés 1 à 0. La commission de discipline de la Ligue a déjà eu affaire cette saison à des dossiers similaires impliquant des supporters.

Le 22 août, le derby méditerranéen entre Nice et Marseille a été interrompu à la 75e minute après des incidents entre joueurs, supporters et membres de l'encadrement des deux clubs. Des coups avaient notamment été échangés.

Le 9 septembre, la commission de discipline a infligé à l'OGC Nice un retrait de deux points (dont un avec sursis) ainsi que le huis clos de son stade pour trois matches.

L'affiche devra aussi être rejouée, sur terrain neutre, le 27 octobre prochain. Pour Montpellier-Marseille (2-3), début août, interrompu quelques minutes en raison de projectiles lancés sur la pelouse, la commission a décidé de fermer, pour trois matches, les deux tribunes incriminées.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !