Santé mentale :

Macron annonce le remboursement des psychologues et des postes supplémentaires


Publié / Actualisé
Les consultations de psychologues seront remboursées par la Sécu pour toute la population dès l'âge de trois ans, sur prescription médicale, a annoncé Emmanuel Macron mardi, promettant aussi la création de 800 postes dans les centres médico-psychologiques.
Les consultations de psychologues seront remboursées par la Sécu pour toute la population dès l'âge de trois ans, sur prescription médicale, a annoncé Emmanuel Macron mardi, promettant aussi la création de 800 postes dans les centres médico-psychologiques.

"La pandémie a révélé l'importance du sujet de la santé mentale", a déclaré le chef de l'Etat en clôture des Assises de la santé mentale, reconnaissant que "pendant longtemps les moyens mis n'ont pas été à la hauteur".

Pour répondre à la forte demande de soins, l'Assurance maladie remboursera donc dès l'an prochain des consultations de psychologues libéraux "pour toute la population à partir de l'âge de 3 ans".

Cette prise en charge se fera toutefois sous conditions: les patients devront être "adressé par prescription médicale dans le cadre d'un forfait de consultation", la première séance étant facturée 40 euros et les suivantes 30 euros chacune.

Un "encadrement (qui) semble juste" même si "la profession n'est pas totalement ravie", a estimé le président de la République. Des moyens seront aussi dégagés afin de créer 800 postes dans les centres médico-psychologiques "à partir de l'année prochaine".

Ces renforts doivent permettre de "réduire au maximum les délais d'attente" dans ces structures, qui sont parfois "supérieurs à 18 mois dans les territoires les plus en tension".

Un autre effort budgétaire sera fait en matière de recherche, avec une enveloppe de 80 millions d'euros "dédiée à la santé mentale" dans le cadre du quatrième programme d'investissements d'avenir (PIA4).

AFP

   

2 Commentaire(s)

Nat, depuis son mobile , Posté
Le dispositif part d'une bonne intention car le remboursement ouvre un accès au soutien psychologique au plus grand nombre mais il a été conçu, sans même consulter les professionnels concernés. Il propose des conditions complètement déconnectées de la réalité et intenables. Qui accepterait de travailler pour 50% de moins' De plus, la logique qui veut que diminuant le temps passé en séance permette de rencontrer plus de patients est une aberration. La durée moyenne d'une consultation en France est de 60 minutes. Un psychologue a besoin de temps pour humaniser les soins, pour mettre le patient en confiance, repérer ses souffrances puis l'accompagner. Des séances trop courtes ne permettent pas la mise en place du travail thérapeutique.
Ce dispositif non concerté rend la prise en charge plus lourde et pénalise l'ensemble des acteurs concernés.
Missouk, Posté
Bon ben... j'imagine que comme il a grandement besoin de se faire soigner (chevilles qui enflent, tête aussi d'ailleurs, ego surdimensionné,...), ça devrait coûter chez à la Sécu!