Covid-19 :

Le variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, alerte l'OMS


Publié / Actualisé
Le nouveau variant Omicron du coronavirus présente "un risque très élevé" au niveau mondial a mis en garde l'OMS lundi, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant. (Photo d'illustration AFP)
Le nouveau variant Omicron du coronavirus présente "un risque très élevé" au niveau mondial a mis en garde l'OMS lundi, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant. (Photo d'illustration AFP)

A ce jour, aucun décès lié au nouveau variant Omicron n'a été rapporté et les incertitudes demeurent nombreuses. Etant donné les mutations qui pourraient conférer un potentiel d'échappement à la réponse immunitaire tout comme possiblement donner un avantage en termes de transmissibilité, la probabilité qu'Omicron se répande au niveau mondial est élevée", indique l'organisation alors que la liste du nombre de pays où il est détecté ne cesse de s'allonger, après des premiers cas repérés en Afrique australe en novembre.

"En fonctions de ces caractéristiques, il pourrait y avoir de futurs pics de Covid-19, qui pourraient avoir des conséquences sévères en fonction de différents facteurs et en particulier où ces pics se produiraient", a ajouté l'OMS, qui avait dès vendredi classé le variant comme "préoccupant".

L'organisation souligne toutefois que de nombreuses inconnues demeurent sur ce variant: sa contagiosité, savoir si elle est inhérente aux mutations constatées ou si elle relève du fait que ce variant sait mieux échapper à la réponse immunitaire; le niveau de protection conféré par les vaccins anti-Covid existants en termes de contagiosité et sévérité de la maladie; si le variant provoque des symptômes plus graves.

AFP

   

2 Commentaire(s)

La trouille , Posté
Ferme l aéroport
HULK, Posté
Les nazes de l'OMS,fonctionnaires incompétents, super bien payés, inféodés à la CHINE,qui viennent répandre une terreur pour une pandémie qu'ils ne savent pas contrôler. Ah on est mal barrés avec des nuls pareils. Tous les jours à la télé il y a trois ou quatre nouveaux "professeurs trous de balles",présidents de comités théodules qui ont laissé crever l'hôpital public,ont été payés grassement par les labos et qui s'érigent maintenant en donneurs de leçons bien-pensants. Honte à eux et à ces médias lèche-bottes qui leur déplient le tapis rouge.