Football :

L1 : le PSG gagne mais Neymar grimace, Rennes dauphin, OM et OL relancés


Publié / Actualisé
A l'image de Neymar blessé, le PSG a dompté Saint-Etienne dans la douleur (3-1) dimanche pour les débuts de Sergio Ramos en Ligue 1, avec Lionel Messi à la baguette. Derrière, voilà Rennes deuxième, Marseille relancé contre Troyes (1-0) et Lyon requinqué à Montpellier (1-0).
A l'image de Neymar blessé, le PSG a dompté Saint-Etienne dans la douleur (3-1) dimanche pour les débuts de Sergio Ramos en Ligue 1, avec Lionel Messi à la baguette. Derrière, voilà Rennes deuxième, Marseille relancé contre Troyes (1-0) et Lyon requinqué à Montpellier (1-0).

- Messi régale, Ramos débute, Neymar inquiète -

Après-midi mitigée pour le Paris SG sous la neige du Forez: l'intouchable leader de L1 s'est imposé 3-1 en supériorité numérique, avec un triplé de passes décisives de Messi et les premiers pas parisiens de la recrue Ramos. De quoi rebondir après la récente contre-performance européenne contre Manchester City (2-1).

Mais la blessure de Neymar assombrit le tableau. Le Brésilien, victime d'une torsion impressionnante de la cheville gauche après un tacle adverse, a hurlé de douleur avant de sortir sur civière et en larmes. Il a quitté le stade en béquilles et il faudra voir quelle est sa durée d'indisponibilité.
"Malheureusement ces déboires font partie de la vie d'un athlète", a réagi sur Instagram l'attaquant brésilien. "Maintenant c'est comme ça, il faut relever la tête et aller de l'avant. Je reviendrai meilleur et plus fort."

Cette blessure éclipserait presque la victoire des Parisiens, bousculés dans un stade Geoffroy-Guichard à huis clos partiel, jusqu'à l'exclusion, sévère, de Timothée Kolodziejczak (45e) qui a laissé les Verts à dix. Et malgré les nombreuses parades du gardien Etienne Green, Paris a renversé le score grâce à Marquinhos (45e+2, 90e+1) et Di Maria (79e), sur trois offrandes de Messi.

"Je suis content de la performance de toute l'équipe et des efforts de tous les joueurs, notamment Lionel Messi qui nous a aidé à gagner", a commenté l'entraîneur Mauricio Pochettino, fragilisé cette semaine par des rumeurs de départ.

- Rennes inarrêtable, Marseille et Lyon soulagés -

Rennes est décidément l'équipe en forme de cette Ligue 1 et le club breton a enchaîné à Lorient (2-0), grimpant à la deuxième place du classement (28 pts) derrière le PSG (40 pts).

Les Rennais, irrésistibles, restent sur 13 matches consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues. Au Moustoir, Gaëtan Laborde a encore frappé: déjà auteur d'un triplé jeudi en Ligue Europa Conférence contre le Vitesse Arnhem (3-3), l'avant-centre a inscrit son 9e but de la saison en L1 d'un petit ballon piqué au-dessus du gardien (75e), avant un second but signé Jérémy Doku (78e).

A Marseille, dans le huis clos total du stade Vélodrome, l'OM a remédié à sa récente mauvaise passe en se dépêtrant de Troyes (1-0) au terme d'un match très pauvre, décidé sur un but de Pol Lirola (74e) et marqué par la sortie sur blessure de l'ex-Marseillais Adil Rami (78e).
L'équipe de Jorge Sampaoli en profite pour remonter à la 4e place, à égalité avec Nice (3e, 26 pts), et garde un match de moins, une semaine après l'interruption du choc OL-OM pour cause de débordements de supporters.

Lyon, pour sa part, a enfin gagné un match de L1 à l'extérieur dimanche à Montpellier (1-0), trois mois après. Un but opportuniste de Lucas Paqueta (17e) a suffi à l'OL, qui remonte à la 7e place (22 pts).

Mauvaise opération en revanche pour Monaco, neutralisé par Strasbourg (1-1), avec deux penalties de Wissam Ben Yedder (45e+1) puis Ludovic Ajorque (48e).

- Bordeaux se saborde, Reims s'arrache -

Nouvelle désillusion pour les Girondins qui se sont sabordés alors qu'ils menaient 1-0 à domicile contre Brest. Une grossière bourde de Ricardo Mangas a offert l'égalisation à Jérémy Le Douaron, auteur d'un doublé (59e, 66e). Et Bordeaux n'a gagné qu'un seul de ses neuf derniers matches...

A l'inverse, Brest continue sur sa lancée: c'est la quatrième victoire d'affilée pour l'équipe de Michel Der Zakarian, désormais 12e du classement.
En bas de tableau, Reims est venu à bout de Clermont (1-0) avec un missile de Ghislain Konan (90e+1) et remonte à la 14e place, trois points devant le promu auvergnat, 18e et barragiste, qui concède sa cinquième défaite d'affilée.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !