Football :

L1 : Ikoné lance le mercato à Lille, des renforts espérés à Lyon


Publié / Actualisé
Un premier départ en Ligue 1: Lille a annoncé vendredi un accord avec la Fiorentina pour le transfert du milieu offensif Jonathan Ikoné, alors que le mercato hivernal débute officiellement samedi en France.
Un premier départ en Ligue 1: Lille a annoncé vendredi un accord avec la Fiorentina pour le transfert du milieu offensif Jonathan Ikoné, alors que le mercato hivernal débute officiellement samedi en France.

Si les clubs de Ligue 1 ne devraient pas casser leur tirelire, certains espèrent réussir le recrutement providentiel susceptible de changer leur deuxième partie de saison, comme Lyon, décevant 13e à la trêve, ou Marseille, qui espère "deux ou trois joueurs".

Lille, champion de France en titre et actuel 8e de L1, a donc confirmé le départ en Italie de Jonathan Ikoné. L'international français de 23 ans était pressenti depuis plusieurs semaines à la Fiorentina, 7e de Serie A. "Si Jonathan Ikoné s'en va, il sera remplacé", avait déclaré l'entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec dans un récent entretien à l'AFP.

Mais le mouvement risque d'être limité dans le Nord: "on verra ce que le mercato donne. Le président (Olivier Létang) a dit que l'idée serait de garder une équipe compétitive", a résumé Gourvennec.

Grand animateur du marché d'été, avec les arrivées de Lionel Messi, Gianluigi Donnarumma ou encore Sergio Ramos, le Paris SG sera plus fourmi que cigale entre le 1er et le 31 janvier, aux dates du marché d'hiver français.

Sauf opportunité majeure, le leader du Championnat de France ne compte pas se renforcer en cours d'exercice, une stratégie identique à celle des quatre dernières années, à l'exception du transfert de Leandro Paredes en 2019.

- L'Iranien Azmoun, cible de l'OL -

Il faut plutôt se tourner du côté des équipes mal en point au classement, de celles affaiblies par la Coupe d'Afrique des nations (9 janvier-6 février) ou des clubs vendeurs en quête d'entrées d'argent pour compenser les effets négatifs de la pandémie de Covid-19 et de la crise des droits TV.

Sur une faille sismique, l'Olympique lyonnais, qui a terminé la phase aller dans la deuxième partie de tableau, réunit quasiment tous ces critères.

Sur un plan sportif, les Rhodaniens espèrent l'arrivée de l'avant-centre iranien Sardar Azmoun, deux buts en Ligue des champions avec le Zenit Saint-Pétersbourg cette saison. "C'est un joueur qui nous plaît beaucoup. À moi, à Peter" Bosz, l'entraîneur de l'OL, avait déclaré mi-novembre le directeur sportif Juninho, interrogé par la radio RMC.

Sauf que le Brésilien, "fatigué mentalement", a quitté depuis son poste, après deux ans et demi. L'OL a procédé à une réorganisation interne avec la promotion de Bruno Cheyrou, déjà membre de l'encadrement sportif. Menacé, Bosz a lui été confirmé dans ses fonctions au moins jusqu'à "fin février", par le président Jean-Michel Aulas, dans un entretien à L'Equipe.

- Bakary Sako revient chez les Verts -

A une soixantaine de kilomètres de là, les dirigeants de Saint-Etienne, lanterne rouge de L1, ont déjà appliqué un électrochoc, en nommant l'entraîneur Pascal Dupraz à la place de Claude Puel.

Le nouveau technicien préconise de poursuivre le traitement: "le mercato sera important. Il faut se dépêcher de recruter pour renforcer l'équipe, amener davantage de dynamisme et de cohérence dans toutes les lignes", a-t-il déclaré après la défaite contre Nantes (1-0) avant la trêve.

Alors que la CAN va priver les Verts de leur meilleur buteur, le Tunisien Wahbi Khazri, et que la situation financière exsangue de l'ASSE complique l'équation, le club a annoncé jeudi la signature d'un ancien de la maison, l'attaquant malien Bakary Sako. Libre de tout contrat, le joueur de 33 ans s'est engagé jusque la fin de saison.

- OM: Mandanda en partance ? -

Marseille, troisième à mi-championnat derrière l'intouchable PSG, et Nice, a des joueurs en échec sportif qui pourraient bientôt partir, à commencer par le gardien international français Steve Mandanda, devenu remplaçant. Les noms de Luis

Henrique et Boubacar Kamara, bientôt en fin de contrat, reviennent aussi dans les discussions. "C'est un marché qui, normalement, sert à rajouter de la qualité à un effectif constitué. Il y aura quand même des opportunités parce qu'avec la Coupe du Monde cette année, les joueurs doivent être impliqués, et ceux qui n'ont pas beaucoup de temps de jeu vont vouloir jouer", a résumé l'entraîneur olympien Jorge Sampaoli, vendredi en conférence de presse.

L'effectif de l'OM a "peut-être quelques corrections à faire", a reconnu le coach argentin, en estimant manquer de "deux ou trois joueurs". "Mais il y a un budget qui ne dépend pas de moi", a-t-il poursuivi. "Si ça n'est pas possible, on continuera avec ceux qui sont là."

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !