[VIDEO] L'adoption du texte repoussée (actualisé) :

Pass vaccinal : suspension surprise de l'examen du projet de loi à l'Assemblée


Publié / Actualisé
L'examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal a fait l'objet d'une suspension surprise par l'Assemblée ce lundi soir 3 janvier 2022, après qu'une majorité de députés ont refusé la poursuite des débats après minuit, selon un décompte de la présidente de séance. Peu avant, Olvier Veran, ministre de la Santé, avait demandé la poursuite des débats au-delà de minuit. "L'enjeu en vaut très largement la chandelle (...) nous souhaitons aller jusqu'au bout de ce texte et sans délai" avait déclaré le ministre
L'examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal a fait l'objet d'une suspension surprise par l'Assemblée ce lundi soir 3 janvier 2022, après qu'une majorité de députés ont refusé la poursuite des débats après minuit, selon un décompte de la présidente de séance. Peu avant, Olvier Veran, ministre de la Santé, avait demandé la poursuite des débats au-delà de minuit. "L'enjeu en vaut très largement la chandelle (...) nous souhaitons aller jusqu'au bout de ce texte et sans délai" avait déclaré le ministre

À l'annonce du résultat qui a eu lieu à main levée, une partie de l'opposition a lancé des applaudissements nourris. À tel point qu'Annie Genevard, vice-présidente de l'Assemblée nationale a été contrainte d'appeler les parlementaires à de "la retenue"

“C’est un camouflet pour le gouvernement”, s’est réjoui le député LR Julien Aubert. Jean-Luc Mélenchon, chef de file des “insoumis” s’est félicité d’une “correction” infligée à Olivier Véran

Il reviendra à la conférence des présidents de groupes parlementaires du Palais Bourbon d’inscrire la suite de l’examen du texte à l’agenda de l’Assemblée mais ce coup de théâtre va faire dérailler le calendrier d’adoption définitif du texte par le parlement. Le sénat devait examiner le texte dès ce mercredi. Ce qu ne sera pas possible.

- Pas dans les outre-mer -

Pour rappel, le projet de loi prévoit enfin l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 mars à La Réunion et en Martinique. Mais la date d'entrée en vigueur du pass vaccinal sera reporté en outre-mer où le taux de vaccination est plus faible.

Selon les chiffres des autorités sanitaires, au 25 décembre 2021 à La Réunion, 530 156 personnes disposaient d’un schéma vaccinal complet et 545 159 personnes avaient reçu au moins une injection.

68,4 % de la population éligible (de plus de 12 ans) était engagée dans un parcours vaccinal soit 63,7 % de la population totale. 66,6 % de la population éligible présentait un schéma vaccinal complet soit ou 61,9 % de la population totale et plus de 148 851 personnes avaient déjà effectués leur rappel.

Lire aussi : Les admissions Covid en réanimation doublent, le service occupé à 95%

Les nouveaux chiffres de l'épidémie à La Réunion seront seront publiés ce mardi soir par l'Agence régionale de santé (ARS). Selon les indications de Santé publique France, au dimanche 2 janvier la tension en réanimation était de 77% et le taux d'incidence (nombre de contamination pour 100.000 habitants) était de 1049,9.

www.ipreunion.com avec l'AFP / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
On a à faire à des ploucs au niveau de l'Etat . Des ordres contres ordres , avec ces amateurs les citoyens sont en droit de se poser des questions sur le sérieux de ce gouvernement macron
Luc, Posté
J'adore le tweet de Mélenchon, "en taxi pour l'assemblée", dixit le gars n'était même pas là pour un projet de loi aussi important et il ramène sa fraise... C'est le peu de considération qu'il a pour "soit disant le peuple français" , alors certes il a envoyé ses sbires mais ce projet est d'une importance capitale et le gars n'est même pas là .... donc si l etexte serait passé, si il n'y aurait pas eu de coupure, il aurait comme d'habitude critiquer alors qu'il n'était pas présent de la journée....