Tennis :

ATP : à une semaine de l'Open d'Australie, Monfils en finale à Adélaïde


Publié / Actualisé
Début d'année heureux pour Gaël Monfils : le N.1 français s'est qualifié pour la finale du tournoi ATP 250 d'Adélaïde samedi, dès la première semaine de la saison 2022 et à une semaine du début de l'Open d'Australie (17-30 janvier).
Début d'année heureux pour Gaël Monfils : le N.1 français s'est qualifié pour la finale du tournoi ATP 250 d'Adélaïde samedi, dès la première semaine de la saison 2022 et à une semaine du début de l'Open d'Australie (17-30 janvier).

Monfils, nouvelle raquette et nouvel équipementier, y affrontera le Russe Karen Khachanov (29e) pour le titre dimanche.

Le joueur français, 21e mondial et tête de série N.1, a poursuivi sa belle semaine de rentrée aux dépens de l'Australien Thanasi Kokkinakis (171e), battu 7-5, 6-0 en demi-finale.

Aux tours précédents, il s'était débarrassé de l'Argentin Juan Manuel Cerundolo (90e) 6-2, 6-1 en 55 minutes, puis de l'Américain Tommy Paul (43e) 6-4, 6-1 en 69 minutes.

Monfils a eu besoin d'un set pour trouver le relâchement nécessaire. Kokkinakis n'a plus inscrit le moindre jeu ensuite.

Au début du match, "ce n'était pas vraiment moi, raconte-t-il. J'étais très tendu, je faisais beaucoup de fautes directes, je forçais mes coups. J'ai sauvé quelques balles de break sur des coups osés et chanceux pour être honnête. Et au fil du match, je me suis senti mieux, j'ai trouvé mon rythme."

Dans l'autre demi-finale, Khachanov a lui écarté le Croate Marin Cilic, ex-N.3 mondial aujourd'hui 30e, 7-6 (7-3), 6-3.
Dès les premiers échanges de 2022, Monfils est ainsi assuré de jouer au moins une finale pour la 18e saison consécutive (depuis 2005). Il s'agira de sa première sur le sol australien, de sa 33e au total.

En 2021, le Français de 35 ans avait achevé sa saison sur un forfait au cours du Masters 1000 de Paris début novembre, avant son huitième de finale attendu face au N.1 mondial Novak Djokovic.

Victime d'une lésion musculaire aux adducteurs, il s'était alors dit à la fois "frustré" et content d'en terminer avec une "année horrible", et avait affiché son envie "d'arriver au top en 2022 avec de gros résultats d'entrée".

"Avant la pandémie, j'étais neuvième ou quelque chose comme ça. Je veux revenir au plus haut niveau, confirme-t-il. Je veux jouer autant de matches que possible, atteindre des finales, en gagner. L'objectif reste évidemment de briller dans les grands tournois, d'essayer de réussir un gros coup. Je crois toujours que j'en suis capable. Je travaille dur pour ça."

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !