Bonne nouvelle :

Covid: "signes encourageants" au Royaume-Uni pour la levée des restrictions


Publié / Actualisé
Il existe des "signes encourageants" laissant envisager la levée des restrictions liées au Covid en Angleterre à la fin du mois, a déclaré dimanche Oliver Dowden, membre du gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson. (Photo : AFP)
Il existe des "signes encourageants" laissant envisager la levée des restrictions liées au Covid en Angleterre à la fin du mois, a déclaré dimanche Oliver Dowden, membre du gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson. (Photo : AFP)

Evoquant ces restrictions sur SkyNews, dont le télétravail et l'introduction du passeport sanitaire en certains lieux, Oliver Dowden, ministre sans portefeuille au sein du gouvernement, a souligné le "fardeau que cela impose à l'hôtellerie-restauration, à l'économie, aux écoles, etc., et je veux que nous nous en débarrassions si c'est possible".

"Les signes sont encourageants mais, clairement, nous attendrons de voir les données avant de prendre cette décision finphaale", a ajouté M. Dowden, qui est aussi président du parti conservateur.

Ces restrictions, décidées le mois dernier, doivent être réexaminées le 26 janvier. Selon les médias, leur assouplissement s'intégrerait dans une stratégie de Boris Johnson pour se relancer. Englué dans un scandale provoqué par des fêtes à Downing Street en plein confinement, le dirigeant conservateur lutte pour son maintien en pouvoir.

Furieux de ces manquements aux règles pendant la pandémie, des députés conservateurs ont déjà averti Johnson qu'il ne pourrait pas compter sur leur soutien pour étendre les restrictions liées au Covid. Celles-ci concernent uniquement l'Angleterre, car chaque nation britannique décide de ses propres mesures en matière de politique sanitaire.

Le Royaume-Uni a enregistré samedi 81.713 cas de coronavirus en 24 heures, le plus faible bilan quotidien en un mois. Le nombre de décès de personnes ayant été testées positives au Covid dans les 28 jours précédant leur mort reste cependant élevé avec 1.843 décès les sept derniers jours, soit une hausse de 45% par rapport à la semaine précédente.

Le dirigeant du Labour, principal parti d'opposition, Keir Starmer, a espéré que ces restrictions, surnommées "plan B", puissent être levées "dès que possible".

"Plus tôt nous pourrons lever les dernières restrictions, mieux ce sera. Je pense que c'est ce que veut tout le pays", a déclaré dimanche M. Starmer sur la BBC.
"Si lever ces restrictions est la bonne chose à faire, nous voterons pour lever ces restrictions. Mais nous serons guidés par la science", a-t-il déclaré.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !