Football :

Ligue 1: le PSG retrouve de l'élan, à un mois du Real


Publié / Actualisé
Le Paris SG a renoué avec la victoire en Ligue 1, samedi contre Brest (2-0), au terme d'une partie globalement maîtrisée et débloquée par un nouveau coup de son soliste, Kylian Mbappé, décisif un mois pile avant d'accueillir le Real Madrid.
Le Paris SG a renoué avec la victoire en Ligue 1, samedi contre Brest (2-0), au terme d'une partie globalement maîtrisée et débloquée par un nouveau coup de son soliste, Kylian Mbappé, décisif un mois pile avant d'accueillir le Real Madrid.

Le leader a regoûté aux joies du succès en Championnat de France, ce qu'il n'avait plus connu depuis mi-décembre contre Monaco, de quoi gagner un peu de sérénité avant la venue de Karim Benzema et compagnie, le 15 février, pour le 8e de finale aller de Ligue des champions.

D'ici-là, il faudra cependant hausser encore le niveau de jeu de quelques crans, puisque la copie rendue au Parc des princes contre le 13e de L1 a parfois été entachée d'imprécisions offensives et de relâchements défensifs, surtout dans le premier quart d'heure.

Sans un plongeon de grande classe de Gianluigi Donnarumma, décisif à une main sur un tir de près d'Irvin Cardona (9e), difficile de dire comment le PSG s'en serait sorti.

Heureusement pour lui, l'entraîneur Mauricio Pochettino peut compter sur un gardien de haut vol et un attaquant ultra-efficace: Mbappé a remis les pendules à l'heure, et son équipe dans le sens de la marche, d'une frappe décroisée, déclenchée à l'arrêt et entrée avec l'aide du poteau (32e, 1-0).

Le champion du monde français de 23 ans enchaîne les buts à la pelle cette saison sous les couleurs du PSG, où il est en fin de contrat, ce qui renforce d'autant l'appétit du Real, son plus fervent courtisan, pour la saison prochaine.
Samedi, l'enfant de Bondy a fait grimper son compteur personnel à 19 buts en 27 matches sur l'exercice en cours, recollant en L1 aux co-meilleurs buteurs Jonathan David, Ludovic Ajorque et Wissam Ben Yedder, tous à 10 unités.

- Première pour Ramos au Parc -

Mbappé a pris rendez-vous avec le Real... comme Sergio Ramos, l'ancien capitaine de la "Maison blanche", qui a enfin disputé ses premières minutes sous le maillot parisien au Parc, six mois après son arrivée.

L'entrée du défenseur central de 35 ans, perturbé par diverses blessures depuis cet été, a réchauffé l'ambiance silencieuse de l'enceinte parisienne, soumise à la jauge gouvernementale de 5.000 personnes pour lutter contre la propagation du Covid-19. Des applaudissements nourris ont escorté ses premiers ballons touchés.

L'Espagnol a mis un peu de paillettes dans un effectif parisien privé de nombreuses stars, à commencer par Lionel Messi, insuffisamment remis de sa contamination au Covid-19 durant la trêve, et Neymar, toujours en convalescence après une entorse à une cheville.

Le PSG était aussi orphelin de Keylor Navas, testé positif le matin-même, et de ses joueurs engagés à la Coupe d'Afrique des nations, à savoir Abdou Diallo, Idrissa Gueye et Achraf Hakimi. La doublure de ce dernier, Thilo Kehrer, a mis le but du break (53e, 2-0).

Avec ce succès, les Rouge et Bleu maintiennent leur avance en tête de la Ligue 1 avec onze points d'avance sur Nice et quatorze sur Marseille, qui compte toutefois deux matches en moins, dont celui prévu dimanche contre Lille.

La seule mauvaise nouvelle de la soirée, côté parisien, est venue de la sortie sur blessure du milieu néerlandais Georginio Wijnaldum, remplacé à la mi-temps après s'être plaint de douleurs à la cheville gauche. L'ancien de Liverpool a un mois pour se remettre sur pied et espérer participer à l'affiche de gala contre le Real.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !