Covid-19 :

Pour les écoliers de retour de vacances, fini le masque à la récré


Publié / Actualisé
Fini les masques dans la cour de récré pour les écoliers et les attestations sur l'honneur d'autotest pour les parents: grâce à la décrue de la vague Omicron, les élèves des écoles élémentaires de la zone B, de retour de vacances, retrouvent un protocole sanitaire allégé.
Fini les masques dans la cour de récré pour les écoliers et les attestations sur l'honneur d'autotest pour les parents: grâce à la décrue de la vague Omicron, les élèves des écoles élémentaires de la zone B, de retour de vacances, retrouvent un protocole sanitaire allégé.

Il passe du niveau 3 au niveau 2 dans les écoles primaires (maternelles et élémentaires) après les vacances d'hiver des différentes zones (21 février pour la zone B, 28 février pour la A, 7 mars pour la C).

Les premiers à rentrer sont les écoliers des académies de Strasbourg, Nancy-Metz, Reims, Lille, Amiens, Rouen, Caen, Rennes, Nantes, Orléans-Tours, Nice et Aix-Marseille.

Entrent en vigueur: la levée de l'obligation du port du masque dans la cour de récréation dans les écoles élémentaires --le masque n'était déjà pas obligatoire pour les enfants de maternelle--, un allègement des règles de brassage des élèves, qui pourront désormais être plus largement mélangés avec des camarades de leur niveau et non plus seulement de leur classe, et la fin des attestations sur l'honneur que remettaient les familles après le premier autotest.
Les collèges et les lycées restent au protocole de niveau 2.

Et la fin du masque en salle de classe? Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a évoqué récemment cette hypothèse: les enfants devraient "très vraisemblablement" pouvoir enlever le masque en intérieur à l'école "avant la fin de l'année scolaire".

- Plus simple qu'en janvier -

L'allègement du protocole sanitaire pour la rentrée des vacances d'hiver est rendu possible grâce à une situation sanitaire "en très nette amélioration". Selon des chiffres publiés vendredi par la rue de Grenelle, on compte actuellement --avec deux zones en vacances-- 2.274 classes fermées, contre 16.836 le 3 février.

Selon le protocole de niveau 2, "les élèves peuvent être répartis dans une classe correspondant à leur niveau en cas d’absence de leur professeur", écrit le ministère dans la Foire aux questions actualisée sur son site internet.

A la cantine, "la stabilité des groupes est recherchée et, dans la mesure du possible, les mêmes élèves déjeunent tous les jours à la même table dans le premier degré. Il est recommandé d’organiser un service individuel (plateaux, couverts, eau, dressage à l’assiette ou au plateau)", poursuit-il.

"Les réunions avec les parents d’élèves doivent prioritairement être organisées selon un système de prise de rendez-vous, pour éviter un brassage trop important de personnes", note-t-il.

Pour Guislaine David, secrétaire générale du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, "la reprise de l'école va être beaucoup plus sereine qu'elle ne l'était au mois de janvier". "Cet allégement de protocole se fait de manière progressive, c'est rassurant car il faut tout de même rester vigilant".

Les règles seront aussi assouplies pour les tests: à partir du 28 février, les élèves cas contact ne devront plus en faire trois mais un seul au bout de deux jours (J2). Cet assouplissement concernera l'ensemble des cas contacts dans la population.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !