Course automobile :

F1: Leclerc coiffe Verstappen pour la pole position du GP d'Australie


Publié / Actualisé
Avantage Charles Leclerc: pour son duel annoncé avec le champion du monde en titre Max Verstappen, le pilote Ferrari a pris l'avantage samedi, arrachant au Néerlandais la pole position du Grand Prix d'Australie de Formule 1.
Avantage Charles Leclerc: pour son duel annoncé avec le champion du monde en titre Max Verstappen, le pilote Ferrari a pris l'avantage samedi, arrachant au Néerlandais la pole position du Grand Prix d'Australie de Formule 1.

En dépit d'un soleil aveuglant dont beaucoup de pilotes se sont plaints sur le circuit de l'Albert Park à Melbourne, le Monégasque est parvenu à dompter, outre la Red Bull de Verstappen, celle du Mexicain Sergio Pérez, troisième de ces qualifications.

"Je me suis senti bien ! D'autant plus que c'est un circuit où j'ai toujours eu du mal dans le passé (...) La voiture est agréable à conduire, tout est possible demain. Nous avons besoin d'un bon départ", a commenté Leclerc après sa deuxième pole de la saison.

Lors du GP inaugural à Bahreïn mi-mars, c'est déjà Leclerc qui avait pris la pole, avant de gagner la course le lendemain face à Verstappen, contraint à l'abandon à cause d’une panne à quelques tours de la fin.

Mais le Néerlandais a répliqué deux semaines plus tard en Arabie saoudite, décrochant sa première victoire de la saison malgré une modeste 4e place en qualifications.

Leclerc (45 pts) a pour l'instant douze points d'avance sur son coéquipier l'Espagnol Carlos Sainz Jr (33) -- qui partira 9e dimanche -- et 20 sur Verstappen (25).

- Hamilton 5e -

Fernando Alonso, en bonne forme lors des essais libres et candidat à la pole position, a perdu le contrôle de son Alpine lors de la dernière partie des qualifications à cause d'une perte brutale de ses systèmes hydrauliques. Il partira dimanche de la 10e place.

Après un début de saison difficile pour McLaren, l’écurie britannique semble reprendre des couleurs: le local de l'épreuve Daniel Ricciardo a signé une 7e place, alors que le Britannique Lando Norris, partira de la quatrième position sur la grille, à côté de Pérez.

Du côté de Mercedes, champion en titre des constructeurs mais en difficulté depuis le début de la saison, pour plusieurs raisons (aérodynamisme, moteur), Lewis Hamilton s'élancera en troisième ligne (5e), juste à côté de son coéquipier George Russell (6e).

Derrière eux, les Français Esteban Ocon (Alpine) et Pierre Gasly (AlphaTauri) s'élanceront respectivement de la 8e et la 11e places.

- Vettel sur le fil -

Le Thaïlandais Alexander Albon (Williams), auteur du 16e chrono mais jugé responsable d'une collision avec le Canadien Lance Stroll (Aston Martin) lors du dernier GP en Arabie saoudite, a été pénalisé de trois places et partira donc du fond de la grille.

Cette pénalité fait les (modestes) affaires de Sebastian Vettel, revenu en compétition avec avoir manqué les deux premières manches à cause du Covid. L'Allemand remonte de la 18e à la 17e place.

Son Aston Martin endommagée après une sortie de piste lors de la dernière session d’essais libres, l'Allemand a bien failli ne pas participer aux qualifications. Il a pu rouler deux minutes car son coéquipier Stroll et l'autre Canadien Nicholas Latifi (Williams) se sont accrochés à deux minutes de la fin de la première partie (Q1).

La neutralisation de la course durant une dizaine de minutes a permis au quadruple champion du monde de sortir sa monoplace du stand Aston Martin, à la dernière minute, pour signer un chrono symbolique lors de la reprise express de la Q1.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !