La situation au 46ème jour de la guerre :

Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine


Publié / Actualisé
Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- L'Ukraine toujours prête à négocier -

"L'Ukraine est prête pour les grandes batailles. L'Ukraine doit les gagner, y compris dans le Donbass", région de l'est du pays, a affirmé le conseiller présidentiel ukrainien Mykhaïlo Podoliak, cité par l'agence de presse Interfax-Ukraine.

Plus tôt dans la journée, le président Volodymyr Zelensky, avait souligné lors d'une conférence de presse avec le chancelier autrichien Karl Nehammer, qui s'est rendu à Kiev: "Nous sommes prêts à nous battre, et à chercher parallèlement des voies diplomatiques pour arrêter cette guerre".

- Boris Johnson à Kiev -

Le Premier ministre britannique, qui a marché samedi dans les rues de Kiev au côté de de Volodymyr Zelensky à l'occasion d'une visite surprise, s'est engagé à fournir à l'Ukraine des véhicules blindés et des missiles antinavires.

Il a rendu hommage à l'armée ukrainienne pour "le plus grand fait d'armes du 21e siècle" qui a permis de défendre Kiev et de mettre en échec "les desseins monstrueux de Poutine", selon un communiqué de Downing Street.

Le président russe Vladirmir Poutine "a subi un revers. (...) Il va intensifier la pression maintenant dans le Donbass et l'Est", a mis en garde M. Johnson.

Le président ukrainien a de son côté appelé les pays occidentaux à suivre l'exemple du Royaume-Uni quant au soutien militaire à l'Ukraine et aux sanctions contre la Russie.

- Evacuation de Kramatorsk -

Deux jours après le massacre de la gare de Kramatorsk (est), où 52 civils, dont cinq enfants, qui se préparaient à fuir ont été tués dans une frappe attribuée à un missile russe, l'évacuation de la population se poursuivait.

Dimanche, la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a par ailleurs indiqué que 4.532 civils avaient pu être évacués.

La majorité ont quitté la région de Zaporijjia, a-t-elle ajouté, précisant que près de 200 personnes ont pu quitter la ville portuaire assiégée de Marioupol (sud)et plus d'un millier ont fui Melitopol, Lysychansk, Severodonetsk, Roubijne, Kreminna et Popasna dans la région de Lougansk.

- 10 milliards d'euros pour l'Ukraine -

Une collecte internationale de fonds a permis de réunir 10,1 milliards d'euros destinés à soutenir l'Ukraine, a annoncé samedi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

La campagne Stand Up for Ukraine, organisée par l'Union européenne, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et l'organisation internationale Global Citizen, visait à collecter des fonds pour les déplacés et réfugiés ukrainiens.

- Moscou menace Youtube -

La Russie a promis samedi des représailles après la fermeture du compte YouTube de la chambre basse du Parlement russe, renforçant la possibilité d'un blocage en Russie de la plateforme vidéo du géant américain Google.

- Collection Morozov -

Deux tableaux de la collection Morozov, dont celui d'un oligarque russe et un autre appartenant à un musée ukrainien, exposés à la Fondation Vuitton à Paris depuis septembre, vont "rester en France", a annoncé samedi à l'AFP le ministère de la Culture.

- Plus de 4,4 millions de réfugiés -

Plus de 4,4 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l'invasion russe le 24 février, selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR). L'ONU estime par ailleurs à 7,1 millions le nombre de déplacés à l'intérieur du pays.

- Couvre-feu à Odessa -

Un couvre-feu est en vigueur depuis samedi soir et jusqu'à lundi matin à Odessa, le grand port ukrainien sur la mer Noire, face à la "menace" de frappes de missiles, selon les autorités locales.

- L'Ukraine échange 26 prisonniers avec la Russie -

L'Ukraine a annoncé samedi avoir procédé à un nouvel échange de prisonniers avec la Russie depuis le début de l'invasion russe, permettant la libération de 12 soldats et 14 civils ukrainiens.

"Douze de nos militaires, dont une femme officier, rentrent chez eux. Nous avons également permis la libération de 14 civils, dont neuf femmes, soit au total 26 personnes", a écrit sur Telegram la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. Elle n'a pas précisé le nombre de Russes échangés contre ces Ukrainiens.

- Cinq civils tués dans l'est -

Cinq personnes ont été tuées et cinq autres blessées samedi dans des bombardements russes dans l'est de l'Ukraine, région qui s'attend à une offensive russe majeure, a indiqué dans la soirée le gouverneur régional sur Telegram.

AFP

   

1 Commentaire(s)

Momo, Posté
Vive poutine