Football :

C1: Benzema sauve le Real et sort Chelsea, Villarreal en demies


Publié / Actualisé
Buteur providentiel en prolongation, Karim Benzema a expédié le Real Madrid en demi-finale de Ligue des champions après un match échevelé mardi face au tenant Chelsea (5-4 en score cumulé), alors qu'un autre club espagnol, Villarreal, a surpris l'ogre Bayern Munich (1-0, 1-1).
Buteur providentiel en prolongation, Karim Benzema a expédié le Real Madrid en demi-finale de Ligue des champions après un match échevelé mardi face au tenant Chelsea (5-4 en score cumulé), alors qu'un autre club espagnol, Villarreal, a surpris l'ogre Bayern Munich (1-0, 1-1).

- Benzema au bout de la nuit -

Déjà auteur d'un triplé à l'aller, l'inévitable Benzema a permis au Real, poussé dans ses retranchements par les Blues, d'arracher sa qualification pour le dernier carré avec une courte défaite 3-2, un écart insuffisant pour Chelsea, battu 3-1 à l'aller.

La "Maison blanche" se croyait déjà en demi-finale à l'issue de la première manche ? Tous les scénarios préconçus ont volé en éclat au stade Santiago-Bernabéu où, dans une rencontre haletante, Chelsea a mené 3-0, tutoyant la qualification, avant d'être contraint à la prolongation et de plier devant Benzema.

L'international français, plus que jamais prétendant au Ballon d'Or, a surgi de la tête à la 96e minute de jeu pour sauver les Madrilènes, longtemps ballottés à domicile et qui n'avaient arraché la prolongation que grâce à un but du Brésilien Rodrygo, servi par une ouverture lumineuse de Luka Modric (80e).

"C'est un truc de fou, on est contents de la qualification", a savouré Eduardo Camavinga, milieu français du Real, au micro de Canal+. "On s'est fait peur jusqu'à la fin, on a encaissé des buts, mais le plus important, c'est d'avoir répondu."

C'est une désillusion majeure pour Chelsea, qui pensait avoir fait le plus dur en marquant trois buts et perd sa couronne européenne au bout du suspense. Dans un contexte extrasportif compliqué, avec les sanctions britanniques visant le propriétaire russe Roman Abramovitch, qui a mis en vente le club, l'équipe de Thomas Tuchel a eu le mérite de refuser l'élimination, mais la sortie n'en est que plus amère.

Dominateurs en début de match, les Blues ont rapidement pris l'avantage par Mason Mount (15e) puis Antonio Rüdiger (51e), buteur sur un corner qui n'aurait pas dû être accordé.

Et les Blues ont même brièvement entrevu la qualification sur le but du 3-0 de Timo Werner, qui a mis toute la défense madrilène dans le vent en repiquant dans l'axe avant de conclure en force (75e).

Mais le Real n'a pas désarmé et l'inoxydable Luka Modric, 36 ans, a servi l'entrant Rodrygo, qui a ramené les deux clubs à égalité (80e) sur les deux matches.

Prolongation, donc, et nouvel exploit de Benzema : le Français, qui avait trouvé la transversale (66e), a cette fois marqué d'une tête plongeante son douzième but dans cette C1, le septième en trois matches, synonyme de qualification pour le dernier carré où le Real défiera soit l'Atlético Madrid, son voisin, soit Manchester City, opposés mercredi.
De quoi permettre à la "Maison blanche" de continuer à briguer une quatorzième Ligue des champions, record absolu, et à "KB9" de rêver, à 33 ans, du Ballon d'Or.

- Villarreal terrasse le Bayern -

Le Bayern terrassé chez lui ! L'ogre munichois a été éliminé par la modeste équipe de Villarreal, victorieuse 1-0 à l'aller et formidable d'abnégation pour arracher un nul synonyme de qualification (1-1) mardi à l'Allianz-Arena, avec un but tardif de Samuel Chukwueze (88e).
Voilà une sanction sans appel pour le vainqueur de la Ligue des champions 2020, trop irrégulier cette saison sous les ordres de son nouvel entraîneur Julian Nagelsmann.

C'est en revanche un accomplissement mémorable pour le "Sous-marin jaune", club d'une petite ville de 50.000 habitants qui s'invite à nouveau à la table des grands du continent, comme en 2006. "On a choqué l'Europe!", a souri le Français Etienne Capoue, milieu de Villarreal, au micro de Canal+. "C'est un rêve éveillé, il faut profiter du moment."

A domicile, les Bavarois ont tourné en vain autour de la surface espagnole (24 tentatives à 4 !), en dépit d'un but de l'inévitable Robert Lewandowski (52e), son treizième but cette saison en C1.

Mais l'équipe d'Unai Emery n'a pas dévié de son plan de jeu, défendant avec obstination et multipliant les banderilles en contre, jusqu'à l'estocade finale: un raid de Chukwueze (88e) pour ouvrir à Villarreal les portes des demi-finales, soit contre Liverpool, soit contre Benfica, qui s'affrontent mercredi.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !