Football :

L1: la défaite de trop pour Lyon, Metz garde espoir


Publié / Actualisé
L'Europe, c'est presque fini... Méconnaissable, Lyon a perdu dans le temps additionnel chez le relégable Metz (3-2), dimanche, la défaite de trop pour l'OL qui s'éloigne des places européennes, après la 36e journée. Une semaine après leur triomphe à Marseille (3-0), les Lyonnais ont rechuté chez des Messins qui n'avaient gagné qu'un seul match à domicile jusque-là. Une nouvelle fois, les joueurs de Peter Bosz, qui terminé à dix, ont été trahis par leur manque de réussite et leur irrégularité.
L'Europe, c'est presque fini... Méconnaissable, Lyon a perdu dans le temps additionnel chez le relégable Metz (3-2), dimanche, la défaite de trop pour l'OL qui s'éloigne des places européennes, après la 36e journée. Une semaine après leur triomphe à Marseille (3-0), les Lyonnais ont rechuté chez des Messins qui n'avaient gagné qu'un seul match à domicile jusque-là. Une nouvelle fois, les joueurs de Peter Bosz, qui terminé à dix, ont été trahis par leur manque de réussite et leur irrégularité.

Leur dernier objectif semble désormais hors d'atteinte. La cinquième place de Strasbourg, synonyme de barrages pour la Ligue Europa Conférence, s'éloigne à cinq points, un écart presque rédhibitoire avec deux rencontres à disputer.

L'OL, qui visait la Ligue des champions, s'apprête à disputer en 2022/23 une deuxième saison sans Coupe d'Europe en trois ans. Pour Metz, aussi, il faudrait un miracle pour tenir son plan de vol. Ce premier succès depuis le 16 janvier rapproche les Mosellans à trois points du barragiste Saint-Etienne, mais les Verts ont un match en moins, à disputer à Nice mercredi.

Les Grenats ont pris les devants grâce à Vincent Pajot (27e) et Didier Lamkel Zé (39e), mais un doublé de Moussa Dembélé (43e, 85e) a remis en selle les Rhodaniens, freinés par l'exclusion de Thiago Mendes (69e). Farid Boulaya a délivré les Messins en fin de rencontre (90e), en conclusion d'une partie rythmée. Lyon a débuté la rencontre timidement et a eu beaucoup de mal à mettre en danger une équipe messine bien en place, hormis sur un tir contré d'Houssem Aouar (17e).

Les Grenats, dangereux en contre, ont parfois mal géré certaines situations, à l'image de Pajot, qui a buté sur Anthony Lopes lors d'un face à face (26e). Mais le capitaine messin s'est repris sur le corner suivant en reprenant au second poteau la déviation de la tête de Lenny Lacroix (27e).

- La lucarne de Boulaya -

L'équipe lorraine a ensuite réussi à doubler la mise en profitant des espaces laissés par la défense rhodanienne: Pape Matar Sarr a lancé Lamkel Zé qui a conclu l'action d'une jolie balle piquée (40e). Comme souvent cette saison, Metz a concédé un but peu de temps après avoir marqué: lancé par Tetê, Dembele a réduit le score avant la mi-temps (44e). Le capitaine de l'OL, qui a inscrit son 17e but de la saison, a ainsi marqué lors d'un cinquième match consécutif.

Au retour des vestiaires, Bosz, mécontent de la prestation de son équipe lors de la première période, a effectué pas moins de quatre changements. Les Gones ont alors imposé une pression de tous les instants à des Messins qui ont beaucoup souffert pour résister. Ainsi, Marc-Aurèle Caillard a repoussé un tir de Karl Toko Ekambi (47e) puis un coup franc de Mendes (56e), tandis qu'une frappe en force de Ndombélé est passé juste au-dessus (51e).

Lyon a pris tous les risques pour revenir et s'est retrouvé à dix après l'exclusion de Mendes, qui a accroché Lamkel Zé qui filait au but (69e). Sur le coup franc, De Préville a trouvé le poteau (70e).

Malgré l'infériorité numérique, l'OL a continué de pousser, mais Tetê a trouvé la barre transversale (73e). Lopes a ensuite sauvé les siens coup sur coup devant Kiki Kouyaté (82e) et Lamkel Zé (84e), avant que Dembélé ne parvienne à égaliser pour Lyon dans la foulée (85e). Mais Boulaya, entré peu avant, a délivré le Stade Saint-Symphorien d'une superbe frappe dans la lucarne (90e).

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !