Football :

Bleus: Giroud reste à quai, Kamara débarque


Publié / Actualisé
Le retour en équipe de France de Karim Benzema, forfait en mars, a barré la route d'Olivier Giroud pour le stage de juin consacré à la Ligue des nations, que manquera Paul Pogba, convalescent et suppléé jeudi par le novice Boubacar Kamara.
Le retour en équipe de France de Karim Benzema, forfait en mars, a barré la route d'Olivier Giroud pour le stage de juin consacré à la Ligue des nations, que manquera Paul Pogba, convalescent et suppléé jeudi par le novice Boubacar Kamara.

Didier Deschamps a convoqué un groupe stabilisé pour l'ultime stage de la saison et l'avant-dernier avant la Coupe du monde au Qatar (21 novembre - 18 décembre), où les Bleus défendront leur titre. Kamara y est le seul nouveau venu.

Benzema et Benjamin Pavard, contraints au forfait lors du précédent rassemblement, font partie de la liste légèrement élargie à 24 joueurs (contre 23 habituellement) convoqués pour les quatre matches de Ligue des nations programmés du 3 au 13 juin face à l'Autriche, le Danemark et la Croatie, deux fois.

Cette fois, c'est au tour de Pogba de faire l'impasse. Le milieu de Manchester United, 29 ans, se remet d'une blessure à un mollet survenue il y a pile un mois. Il n'a pas pu disputer le moindre match depuis.

- Kamara, un "registre bien particulier" -

Kamara profite de la situation avec une première convocation, à 22 ans. Courtisé selon la presse par le Sénégal, pays de son père, le milieu défensif de l'OM, passé par toutes les sélections françaises chez les jeunes, pourrait connaître sa première cape à six mois du Mondial-2022 au Qatar.

"Il est là de par ce qu'il réalise avec son club, dans un registre bien particulier, même si c'est lié à l'absence de joueurs et la blessure de Paul qui est en phase de récupération et qui n'aura pas joué de match pendant sept semaines", a commenté Deschamps jeudi.

Le Marseillais est attendu à Clairefontaine le 28 mai pour le début du rassemblement, le même jour que la finale de la Ligue des champions disputée par Benzema avec le Real Madrid contre Liverpool.

Ce rassemblement chargé, avec quatre matches en onze jours comprenant des déplacements en Croatie et Autriche, fait quasiment office de préparation au Mondial puisque le suivant, en septembre, n'aura que deux rencontres au menu et sera le dernier avant de rejoindre Doha.

Dans cette perspective, la non-sélection de Giroud promet d'être largement commentée. Sa bonne passe à l'AC Milan, avec 12 buts et un scudetto en vue, n'aura pas permis à l'attaquant de 35 ans d'enchaîner un deuxième rassemblement de suite. Le "Phénix grenoblois", comme ses amis le surnomment, n'a pas dit adieu au Mondial-2022 mais ses chances d'y participer s'amenuisent.

En mars, le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus s'était frayé un chemin jusqu'à Clairefontaine en raison du forfait de Benzema. Deschamps n'avait pas écarté une cohabitation future entre les deux hommes, mais il avait mis en avant la difficulté pour un joueur du statut de Giroud d'être cantonné à un poste de doublure en sélection.

- "La possibilité de s'aguerrir" -

Jeudi, le patron des Bleus a justifié son choix par l'envie "d'offrir aux autres joueurs offensifs, qui ont eu moins de temps de jeu, la possibilité de s'aguerrir".

Il a notamment cité le buteur en chef de Leipzig, Christopher Nkunku, nouvel appelé en mars et de nouveau sélectionné comme Moussa Diaby, Wissam Ben Yedder, Kingsley Coman, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, lequel a promis de lever le voile sur son avenir en club avant le rassemblement.

L'ailier gauche Ousmane Dembélé, performant avec le FC Barcelone, reste en revanche à l'écart des Bleus, qu'il avait quittés en juin sur blessure durant l'Euro. Deschamps a dit jeudi douter de pouvoir "l'utiliser dans notre système actuel comme piston".

Hormis Kamara, le milieu de terrain ne connaît aucun changement: N'Golo Kanté et Adrien Rabiot encadreront les moins expérimentés Mattéo Guendouzi et Aurélien Tchouaméni.

En défense, le Marseillais William Saliba et le Lensois Jonathan Clauss pourront épaissir un peu plus leur CV international, deux mois après un baptême réussi. "Il y a des jeunes qui poussent à tous les postes, ça permet aux plus anciens de ne pas s'endormir aussi", a résumé Deschamps. Chez les gardiens, le trio de mars est reconduit avec Mike Maignan (N.2) et Alphonse Areola (N.3) derrière le capitaine Hugo Lloris.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !