Il veut rester ministre des Solidarités :

Accusé de viol : Damien Abad se dit "innocent" et n'envisage pas de démissionner


Publié / Actualisé
Le nouveau ministre des Solidarités Damien Abad s'est dit "innocent" lundi des accusations de viols portées à son encontre par deux femmes et a indiqué ne pas envisager de démissionner, lors d'une déclaration à la presse dans sa circonscription de l'Ain.
Le nouveau ministre des Solidarités Damien Abad s'est dit "innocent" lundi des accusations de viols portées à son encontre par deux femmes et a indiqué ne pas envisager de démissionner, lors d'une déclaration à la presse dans sa circonscription de l'Ain.

"Un homme innocent doit-il démissionner? Je ne crois pas", a martelé M. Abad, qui s'exprimait lors d'un déplacement à Saint-Jean-le-Vieux. "Je conteste les accusations à mon encontre avec la plus grande fermeté (...) Je n'ai jamais violé une seule femme de ma vie", a-t-il ajouté.

"Toutes les relations sexuelles que j'ai pu avoir dans ma vie ont toujours été mutuellement consenties", a insisté le ministre, soulignant que, du fait de son handicap qui entrave sa mobilité, les faits qui lui sont imputés étaient "matériellement impossibles".

"Désormais je me consacre à ma mission de ministre, un ministre qui souhaite être sur le terrain", a encore déclaré M. Abad, qui se veut également "pleinement engagé" dans la campagne en vue de sa réélection comme député de l'Ain.

Dans une interview aux journaux du groupe Ebra, le ministre a par ailleurs dénoncé un "voyeurisme malsain qui porte atteinte" à sa "dignité", et affirmé qu'il conservait "la confiance du président de la République et de la Première ministre".

 AFP

   

1 Commentaire(s)

Lol!!!, Posté
La soupe est trop bonne !!!!