Tennis :

Roland-Garros: Swiatek s'offre une demi-finale au lendemain de son 21e anniversaire


Publié / Actualisé
La N.1 mondiale Iga Swiatek s'est qualifiée mercredi, au lendemain de son 21e anniversaire, pour les demi-finales de Roland-Garros en éliminant l'Américaine Jessica Pegula (11e), 6-3, 6-2.
La N.1 mondiale Iga Swiatek s'est qualifiée mercredi, au lendemain de son 21e anniversaire, pour les demi-finales de Roland-Garros en éliminant l'Américaine Jessica Pegula (11e), 6-3, 6-2.

La Polonaise enchaîne ainsi son 33e succès de rang et s'installe seule sur le podium des joueuses les plus longtemps invincibles du 21e siècle, derrière les soeurs Williams (Venus 35, Serena 34). Elle était auparavant à égalité avec la Belge Justine Henin.

Bousculée au tour précédent par la jeune Chinoise Qinwen Zheng (74e), qui lui avait pris un set pour la première fois depuis le 23 avril, la Polonaise a su hausser le jeu au bon moment face à une Pegula pugnace notamment en début de partie, malgré de nombreuses fautes directes (28 pour 30 coups gagnants).

Née le 31 mai, Swiatek a ensuite signé sur une camera "je me fais vieille mais je suis toujours fraîche", en référence à son 21e anniversaire, qu'elle a avoué en interview ne pas trop savoir comment fêter alors qu'il tombe en plein Roland-Garros.

"Je ne sais pas où est la limite pour une célébration, peut-être que dans quelques années je pourrais regarder la finale de la Ligue des champions en plein tournoi" a-t-elle plaisanté. Comme un petit clin d'oeil au roi de la terre battue parisienne Rafael Nadal qui est allé samedi soir assister au match opposant Liverpool au Real Madrid.

Swiatek, dernière membre du top 10 encore en lice après l'hécatombe de la première semaine, fait figure de grande favorite Porte d'Auteuil. Elle s'est présentée sur la terre battue parisienne après avoir remporté les 5 précédents tournois auxquels elle a participé (Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart et Rome).

Au prochain tour, la lauréate du Grand Chelem parisien en 2020 affrontera la Russe Daria Kastakina, 20e mondiale.

 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !