Cyclisme :

Le coup d'envoi du Tour de France donné à Copenhague


Publié / Actualisé
Coup d'envoi donné ! Le Tour de France a commencé vendredi après-midi à Copenhague pour un contre-la-montre de 13,2 kilomètres, première des 21 étapes de la course la plus célèbre du monde; vainqueur ces deux dernières années, le Slovène Tadej Pogacar est favori à sa succession.
Coup d'envoi donné ! Le Tour de France a commencé vendredi après-midi à Copenhague pour un contre-la-montre de 13,2 kilomètres, première des 21 étapes de la course la plus célèbre du monde; vainqueur ces deux dernières années, le Slovène Tadej Pogacar est favori à sa succession.

Après le Français Jérémy Lecroq, le premier à s'élancer à 16h00 (14h00 GMT) sur une chaussée mouillée par une averse, les 175 autres coureurs partent de minute en minute devant un public immense. L'arrivée du dernier est prévue peu après 19h00 dans la ville "la plus cyclable du monde", Copenhague, qui connaîtra alors le nom du premier maillot jaune de l'édition.

Contrairement à la tradition, la quasi-totalité des coureurs qui visent le succès d'étape ou le podium final, le 24 juillet à Paris, ont fait le choix de partir dans la première moitié de tableau plutôt que dans les dernières positions. Leurs équipes respectives ont tenu compte des prévisions météo annonçant "un risque d'averse modéré durant l'après-midi et plus conséquent lors de la seconde partie et la fin d'étape".

Ainsi, Pogacar, grand favori à sa succession au classement final et candidat à une troisième victoire malgré son jeune âge (23 ans), a opté pour un départ peu après 17h00. Juste après les deux favoris du jour, l'Italien Filippo Ganna, champion du monde du contre-la-montre, et le Belge Wout van Aert, son dauphin des deux derniers Mondiaux.

De leur côté, le Slovène Primoz Roglic et le Danois Jonas Vingegaard, qui partagent les responsabilités de leader au sein de l'équipe Jumbo, principale force d'opposition, auront déjà terminé leur parcours quand Pogacar entrera en scène.

- Le 24e Grand départ de l'étranger -

Le public, qui s'est montré enthousiaste mercredi dans le parc Tivoli lors de la présentation des équipes, s'est massé en foule le long du parcours qui sillonne la capitale danoise et passe devant plusieurs des principaux sites touristiques. Principalement la Petite sirène (Km 9,2) et le Palais royal (Km 10,3), d'où le prince héritier a prévu de regarder la course.

Entre autres invités de marque, la ministre française des Sports, Amélie Oudéa-Castera, est également annoncée sur l'épreuve qui s'élance pour la 24e fois de son histoire hors de France. L'an prochain, le Tour partira également de l'étranger, de Bilbao (Espagne).

"Les Grands départs de l'étranger sont une vieille tradition du Tour de France. Le premier date de 1954, à Amsterdam", rappelle son directeur, Christian Prudhomme.

"Le Tour est un monument national à vocation universelle, estime-t-il. J'assume et je revendique ces grands départs à l'étranger dès lors que les quatre cinquièmes du parcours du Tour de France seront toujours en France et qu'il y a, ce qui est capital pour moi, des grandes villes, des villes moyennes et des petits villages sur le parcours".

Ce sera le cas dans cette 109e édition qui relie sur 3.350 kilomètres les capitales du Danemark et de la France. Après les trois premières étapes sur sol danois, le Tour repart mardi de Dunkerque et arrive le lendemain à Arenberg, au bout d'un parcours empruntant des secteurs pavés de Paris-Roubaix. L'un des temps forts d'une première semaine annoncée hors normes.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !