[EN DIRECT] Le gouvernement nouveau est arrivé :

Jean-François Carenco, ministre délégué des Outre-mer, bientôt en visite à La Réunion avec Gérald Darmanin


Publié / Actualisé
L'Élysée a annoncé ce lundi 4 juillet 2022 la composition du nouveau gouvernement, pour enfin lancer le second quinquennat du chef de l'État. Jean-François Carenco a été nommé ministre délégué des Outre-mer auprès du ministère de l'Intérieur. Ce ministre perd donc son plein excercice pour être rattaché à Gérarld Darmanin. Ce dernier a indiqué que "dès jeudi prochain", il sera en visite à La Réunion avec avec Jean-François Carenco. Un conseil des ministres aura lieu à 16h00, annonce l'Elysée. Suivez notre direct (Photo AFP)
L'Élysée a annoncé ce lundi 4 juillet 2022 la composition du nouveau gouvernement, pour enfin lancer le second quinquennat du chef de l'État. Jean-François Carenco a été nommé ministre délégué des Outre-mer auprès du ministère de l'Intérieur. Ce ministre perd donc son plein excercice pour être rattaché à Gérarld Darmanin. Ce dernier a indiqué que "dès jeudi prochain", il sera en visite à La Réunion avec avec Jean-François Carenco. Un conseil des ministres aura lieu à 16h00, annonce l'Elysée. Suivez notre direct (Photo AFP)

 

 

 

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

     

  • IPR

    Installation ce jour du nouveau Ministre délégué aux Outre mer Jean-François Carenco

    "Entourés de nombreux fonctionnaires de ce Ministère ils ont été chaleureusement remercier pour leur travail et leur engagement. Des mots forts de notre nouveau Ministre aux Outre mer qui connaît très bien nos territoires depuis de longues années et qui s’est engagé à relever les vrais défis de ces terres lointaines qui font la richesse de la France.
    Et qui sont de plus une chance plus qu’une charge pour reprendre les mots de notre Ministre Carenco", déclare Nassimah Dindar.

  • IPR

    "Le texte sur le pouvoir d’achat sera présenté en conseil des ministres dès jeudi", annonce Olivier Véran

    "Si on veut travailler texte par texte, il y aura sans doute moins de textes et ils seront sans doute plus courts et c’est tant mieux, a affirmé le porte-parole du gouvernement (…) Nous allons chercher des consensus". Par ailleurs, concernant le texte sur le pouvoir d’achat, Olivier Véran annonce qu’il "sera présenté dès jeudi en conseil des ministres".

  • IPR

    Elisabeth Borne ne se soumettra pas à un vote de confiance des députés mercredi après son discours de politique général, annonce Olivier Véran

    Selon nos confrères du Monde, "la première ministre ne sollicitera pas la confiance des parlementaires. Il y aura une déclaration de politique nationale suivi de débat à l’Assemblée nationale, mercredi à 15 heures, et puis en soirée, mercredi au Sénat sans vote. Ce n’est pas une première", souligne Olivier Véran.

    La confiance ne se décrète pas a priori, elle se construit patiemment texte après texte. Nous sommes en mesure d’avoir une majorité à l’Assemblée nationale (...) Aucune opposition ne peut, même en s’alliant avec une autre opposition être majoritaire [...] Cela veut dire que nous allons travailler texte par texte, a fait savoir le membre du gouvernement. Les Français se sont exprimés à quatre reprises et ils ont accordé leur confiance au projet présenté par le président de la République et la majorité présidentielle donc ce projet, nous voulons le mettre en œuvre."

     

  • IPR

    Compte-rendu du premier Conseil des Ministres après la nomination du nouveau gouvernement

  • IPR

    Michel Dennemont félicite Jean-François Carenco pour cette nomination

    "Nous avons un nouveau gouvernement plus élargi , prêt au travail. C'est pour moi l'essentiel.

    Au niveau des outre-mer nous avons comme ministre délégué, monsieur Jean François CARENCO. Je le félicite pour cette nomination. Il a déjà servi en outre-mer comme préfet. C'est quelqu'un qui travaille avec rigueur et sérieux. Je le rencontrerai très rapidement afin de travailler avec lui sur les dossiers qui touchent les territoires ultra-marins et notamment ceux de La Réunion. Les priorités seront bien entendu les dossiers du pouvoir d'achat, du logement et des déplacements."

  • IPR

    Léopoldine Settama-Vidon réagit à ce nouveau gouvernement

    "La réponse du Président Macron aux Outre-mers ayant porté les extrêmes : suppression du ministère des outre-mers, lequel sera géré par un secrétaire d’état rattaché au ministère de l’intérieur ; comprenons ainsi que le Président « respecte » le choix des ultramarins d’avoir confié leur destin durant 5 ans à la "Nupes" qui n’existe quasiment plus ! Attachons nos ceintures, ça va être compliqué ! Les élus ont l’assurance d’avoir leurs indemnités, la population risque de trinquer encore plus ! Les extrêmes n’ont jamais été une solution pour régler les problèmes !"

  • IPR

    "Dès jeudi prochain je serai avec Jean-François Carenco à La Réunion" déclare Gérald Darmanin

  • IPR

    "Sûrement pour punir nos compatriotes ultramarins d’avoir "mal voté", ils perdent aujourd’hui leur Ministère qui est rattaché à celui de l’Intérieur" estime Marine Le Pen

    Emmanuel Macron et le parti présidentiel ont été largement battu dans la plupart des territoires ultra-marins lorss des élections présidentielles et législatives

  • IPR

    "L'Outre-mer est le fer de lance de la République" déclare Jean-François Carenco, nouveau ministre des Outre-mer" déclare Jean-François Carenco

    "Je suis très heureux d'être derrière [Gérald Darmanin]. Je remercie tous ceux du ministère de l'Intérieur, l'Outre-mer a besoin de vous et le devoir de vous respecter. L'Outre-mer doit être pour nous tous un endroit où l'on invente la Terre de demain, en matière énergétique, en matière de production locale, en matière de développement durable. Je veux vous dire que le fait que le ministère de l'Outre-mer soit avec Gérald Darmanin est une chance. Tous ensemble, nous construisons la République, et l'Outre-mer est le fer de lance de la République" a-t-il déclaré lors de la passation de pouvoir

     

  • IPR

    Qui est Jean-François Carenco, nouveau ministre délégué aux Outre-mer ?

     L'ancien préfet Jean-François Carenco a été nommé lundi ministre délégué des Outre-mer en remplacement de Yaël Braun-Pivet, élue depuis présidente de l'Assemblée nationale, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

    Le nouveau ministre, qui a été notamment préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon (1996-1997) et de Guadeloupe (1999-2002), diplômé de l'Ena, présidait jusqu'à présent la Commission de régulation de l'Energie. Il remplace Yaël Braun-Pivet, députée des Yvelines, élue mardi dernier présidente de l'Assemblée nationale.

     

  • IPR

    Cyrille Hamilcaro réagit aux nouvelle nominations

    «Ce nouveau gouvernement n’est qu’une continuité dans l’entre-soi de la social-démocratie. Il n’y a pas d’audace pour une politique libérale assumée, même s’il est plus politique. Mais il n’y a pas d’autres choix lorsque personne d’autre dans les oppositions ne veut travailler et faire confiance à cette majorité présidentielle qui est une minorité législative. Le rattachement de l’Outre-mer au Ministère de l’Interieur ne peut être bénéfique que si le Cabinet s’occupant de nos territoires ne soit constitué que de membres ultramarins issus et représentant chaque territoire».

     

  • IPR

    Voici la composition complète du gouvernement

    La composition du Gouvernement résultant du décret signé ce jour sur la proposition de la Première ministre, chargée de la Planification écologique et énergétique est la suivante :

    Bruno LE MAIRE, ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et Numérique ;
    Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ;
    Catherine COLONNA, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ;
    Éric DUPOND-MORETTI, garde des Sceaux, ministre de la Justice ;
    Sébastien LECORNU, ministre des Armées ;
    Olivier DUSSOPT, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion ;
    Pap NDIAYE, ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse ;
    Sylvie RETAILLEAU, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
    Marc FESNEAU, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire ;
    Christophe BÉCHU, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ;
    Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre de la Transition énergétique ;
    Rima ABDUL-MALAK, ministre de la Culture ;
    François BRAUN, ministre de la Santé et de la Prévention ;
    Jean-Christophe COMBE, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées ;
    Stanislas GUERINI, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques ;
    Amélie OUDÉA-CASTÉRA, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques.

    Sont nommés ministres délégués :

    Auprès de la Première ministre :

    Olivier VÉRAN, chargé du Renouveau démocratique, porte-parole du Gouvernement ;
    Franck RIESTER, chargé des Relations avec le Parlement ;
    Isabelle ROME, chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Egalité des chances ;

    Auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique :

    Gabriel ATTAL, chargé des Comptes publics ;
    Roland LESCURE, chargé de l’Industrie ;
    Jean-Noël BARROT, chargé de la Transition numérique et des Télécommunications ;
    Olivia GRÉGOIRE, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme ;

    Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

    Caroline CAYEUX, chargée des Collectivités territoriales ;

    Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer :

    Jean-François CARENCO, chargé des Outre-mer ;

    Auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

    Olivier BECHT, chargé du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger ;

    Auprès du ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion et du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse :

    Carole GRANDJEAN, chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels ;

    Auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :

    Clément BEAUNE, chargé des Transports ;
    Olivier KLEIN, chargé de la Ville et du Logement ;

    Auprès du ministre de la Santé et de la Prévention :

    Agnès FIRMIN LE BODO, chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé ;

    Auprès du ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées :

    Geneviève DARRIEUSSECQ, chargée des Personnes handicapées.

    Sont nommés secrétaires d’Etat :

    Auprès de la Première ministre :

    Charlotte CAUBEL, chargée de l’Enfance ;
    Hervé BERVILLE, chargé de la Mer ;
    Marlène SCHIAPPA, chargée de l’Economie sociale et solidaire et de la Vie associative;

    Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer :

    Sonia BACKÈS, chargée de la Citoyenneté ;

    Auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

    Laurence BOONE, chargée de l'Europe ;
    Chrysoula ZACHAROPOULOU, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux ;

    Auprès du ministre des Armées et du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse :

    Sarah EL HAÏRY, chargée de la Jeunesse et du Service national universel ;

    Auprès du ministre des Armées :

    Patricia MIRALLÈS, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire ;

    Auprès du ministre de la transition Ecologique et de la Cohésion des territoires :

    Bérangère COUILLARD, chargée de l’Ecologie ;
    Dominique FAURE, chargée de la Ruralité.

     

  • IPR

    Jean-François Carenco nommé ministre délégué des Outre-mer auprès du ministère de l'Intérieur

    Jean-François Carenco est un haut fonctionnaire français. Il a été préfet de la région Île-de-France et de Paris de 2015 à 2017. Il travaillera sous la houlette de Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur dont le portefeuille a été élargi

  • IPR

    Emmanuel Macron convoque un Conseil des ministres à 18h (heure de La Réunion)

  • IPR

    Le directeur général de la Croix-Rouge Jean-Christophe Combe va remplacer Damien Abad comme ministre des Solidarités

    D'après BFMTV, le ministre accusé d'agression sexuelle et de viol va quitter le gouvernement et laisser sa place à Jean-Christophe Combe.

  • IPR

    Christophe Béchu nommé ministre de la Transition écologique en remplacement d'Amélie de Montchalin

    Comme annoncé avant les élections législatives, les ministres candidats ayant perdu lors des élections doivent quitter le gouvernement. C'est le cas d'Amélie de Montchalin, candidate battue dans la 6ème circonscription de l’Essonne. C'est le maire d'Angers, Christophe Béchu, qui va la remplacer, d'après BFMTV

  • IPR

    Olivier Klein devient ministre délégué au Logement et à la Ville

    D'après BFMTV, le maire de Clichy-sous-Bois, Olivier Klein, va faire son entrée au gouvernement en tant que ministre délégué au Logement et à la Ville.

  • IPR

    Gérald Darmanin resterait à l'Intérieur et hériterait des Outre-mer

    Selon Bfmtv.com, l'actuel ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin va voir "ses activités élargies puisqu'il sera désormais en charge des dossiers, en plus de l'Intérieur, des Collectivités territoriales et de l'Outre-mer".

  • IPR

    Marlène Schiappa serait de retour au gouvernement

    Ministre  déléguée à la citoyenneté du gouvernement Castex, Marlène Schiappaavait quitté le gouvernement fin mai 2022 lors du premier remaniement effectué par Emmanuel Macron après sa réélection à la tête de l'État.

  • IPR

    Olivier Veran devient porte-parole du gouvernement

    Actuel ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, Oivier Veran récupère le porte-parolat du gouvernement

     

     

  • IPR

    Accusé de viol par des femmes, Damien Abad quitterait le gouvernement

    Le ministre des Solidarités Damien Abad va quitter le gouvernement, selon les informations de BFMTV. Précédemment président du groupe LR à l'Assemblée nationale, était entré au gouvernement après la réélection d'Emmanuel Macron en avril. Son entrée au gouvernement a été suivie d'accusations d'agressions sexuelles et viol portées par plusieurs femmes.

     

     

  • IPR

    Bonjour, bonjour La Réunion

    Nous ouvrons ce direct pour suivre la nomination du prochain gouvernement. Restez avec nous !

A propos

Parité, équilibres politiques, cas Damien Abad: Emmanuel Macron et Elisabeth Borne mettent les dernières touches au casse-tête du nouveau gouvernement, dont l'annonce, imminente, doit enfin lancer le second quinquennat du chef de l'Etat. Il s'agit notamment de remplacer les trois ministres ayant échoué aux législatives, toutes des femmes, en continuant à respecter la parité: Amélie de Montchalin (Transition écologique), Brigitte Bourguignon (Santé) et Justine Bénin (Mer). Sans compter Yaël Braun-Pivet (Outre-mer), qui vient d'être élue présidente de l'Assemblée nationale.

La nouvelle présidente du groupe LREM à l'Assemblée nationale Aurore Bergé a souligné dimanche à la mi-journée "attendre ce remaniement dans les prochaines heures".

Une fois formé, ce "collectif" sera "là pour répondre aux préoccupations des Français", au premier rang desquelles celle du pouvoir d'achat, et sera "installé définitivement, parce que nous sommes là pour durer", a-t-elle fait valoir au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Parmi les noms des possibles entrants régulièrement cités ces dernières heures, ceux de Frédéric Valletoux, maire Horizons de Fontainebleau et président de la Fédération hospitalière de France (FHF), de Philippe Juvin, député LR des Hauts-de-Seine, Jean Rottner, président LR de la région Grand-Est, et Arnaud Robinet, maire Horizons de Reims (Marne).

Mais aussi Catherine Vautrin, ancienne ministre de la Cohésion sociale de Jacques Chirac un temps pressentie pour Matignon au lendemain de la présidentielle, Jean-Marc Zulesi, député LREM, Fabienne Keller, eurodéputée Renaissance, et les possibles retours de Joël Giraud et Sarah El Haïry, secrétaires d'Etat chargés respectivement de la Ruralité et de la Jeunesse dans le précédent quinquennat.

- "Feuille de route" -

Le point commun des nouveaux membres du gouvernement sera de "pouvoir partager la feuille de route qui a été choisie par les Français" avec l'élection d'Emmanuel Macron, souligne Aurore Bergé, laissant entendre que les oppositions réclamant un projet "amendé" en seront pour leurs frais.

Si bâtir l'équilibre d'une nouvelle équipe est toujours complexe, l'exercice l'est cette fois-ci plus encore après la claque de la perte de la majorité absolue à l'Assemblée nationale en juin, qui devrait obliger l'exécutif à accroître la place des partenaires MoDem et Horizons de LREM, et à tenter des prises à droite ou à gauche, dans le cadre du "dépassement" politique prôné par Emmanuel Macron.

Un poids lourd du gouvernement évoquait vendredi la nécessité d'avoir surtout des ministres "compétents", et ayant "la maîtrise du parlement" où vont devoir se bâtir des compromis.

Pour le président du MoDem François Bayrou, face aux "graves" questions rencontrées par la France, "il est bon qu'il y ait des personnalités politiques, qui ont en tête que les problèmes du pays ne se découpent pas dossier par dossier", a-t-il souligné sur LCI dimanche, mettant implicitement en garde contre les profils trop technocratiques.

La Première ministre Elisabeth Borne a ainsi multiplié les rencontres avec les patrons de groupes à l'Assemblée ces derniers jours, pour finir avec des échanges avec Emmanuel Macron vendredi.

Il s'agit d'abord de remplacer les trois ministres ayant échoué aux législatives, toutes des femmes, en continuant à respecter la parité: Amélie de Montchalin (Transition écologique), Brigitte Bourguignon (Santé) et Justine Bénin (Mer). Sans compter Yaël Braun-Pivet (Outre-mer), qui vient d'être élue présidente de l'Assemblée nationale.

- Pouvoir d'achat -

Sujet sensible, le cas de Damien Abad (Solidarités) va aussi être tranché, alors que le ministre est sous le coup d'une enquête du parquet de Paris pour tentative de viol après la plainte d'une femme pour des faits qui se seraient déroulés lors d'une fête en 2010.

"La Première ministre prendra la bonne décision dans les heures qui viennent" à son sujet, assure Aurore Bergé, en relevant qu'"à partir du moment où vous avez une enquête ouverte, on a ensuite des gens qui sont empêchés d'exercer leur fonction".

La tonalité est différente pour Chrysoula Zacharopoulou, la secrétaire d’État chargée du Développement qui se voit reprocher par des patientes des gestes assimilables selon elles à des "viols" quand elle exerçait comme gynécologue: elle a "clairement tout mon soutien", souligne Mme Bergé.

Le remaniement, puis le discours de politique générale prononcé par Elisabeth Borne mercredi - pour lequel elle n'a toujours pas dit si elle solliciterait la confiance des députés par un vote - doivent permettre de clore ce qui a paru comme une longue période de flottement pour l'exécutif, depuis la réélection d'Emmanuel Macron le 24 avril, il y a près de deux mois et demi.

Le tant attendu projet de loi sur le pouvoir d'achat arrivera devant l'Assemblée le 18 juillet, avec pour objectif son adoption "avant la fin du mois de juillet et début août maximum, pour avoir des effets très rapides pour les Français", a souligné Yaël Braun-Pivet dimanche sur France 3.

AFP

 

   

5 Commentaire(s)

Papillon diurne, Posté
Et bien on va les accueillir comme ils le méritent..., et si possible leur prier de rester avec nous jusqu'à ce que l'écart qui existe entre n'importe quel département de la métropole et nous, le 9 7 4 soit a minima comblé une bonne fois pour toutes !Et, seulement quand cette noble mission, tâche et surtout responsabilité étatique sera comblée, remplie, exécutée, ils pourront reprendre un vol ( en first class) retour à nos frais de contribuables réunionnais (plus d' 1 milliards de monnaie unique, et bien les 4,5 de solidarité nationale largement insuffisamment..., mais on pourrait d'abord s'attaquer aux monopoles déguisés et bien évidemment à la corruption, et toutes sortes de détournements et abus de tous bords..., comme dans le Midi...Là, j'applaudirais de mes 4 mains...
Allala, Posté
Super pour les outre mer on a droit à un jeune dynamique, à l'image de la jeunesse de la population des outre mers. Il va faire bouger les choses!!! pfff...what a pity....
Missouk, Posté
Tempête dans un verre d'eau. On s'attendait à quelques "prises" politiques chez LR ou les socialistes dissidents. Rien... Les semaines qui viennent s'annoncent compliquées pour BORNE et le gouvernement!
Sociale, Posté
Ne vousen faites pas monsieur Darmanin, ça va bien se passer
Présidentielle 2022, Posté
La rumeur ... Un préfet aux Outre-merJean-François Carenco serait nommé en remplacement de Yaël Braun-Pivet aux Outre-mer. Ce haut fonctionnaire a fait l'essentiel de sa carrière en tant que préfet, notamment de Paris et de la région Ile-de-France. Directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo lorsque celui-ci était ministre du Travail, il est depuis 2017 président de la commission de régulation de l'énergie.