Une programmation limitée :

Les bobines des cinémas tournent au ralenti


Publié / Actualisé
Contrairement à leurs homologues métropolitains, les cinémas réunionnais ont la chance de pouvoir accueillir du public malgré la crise sanitaire. Cependant, ils doivent se démener et faire preuve d'inventivité pour proposer une offre attractive à leur clientèle. Dépendant de la programmation des salles de l'hexagone, leur calendrier de sorties est chamboulé au jour le jour, privé de films qui devaient être diffusés il y a déjà plusieurs mois pour certains (Photo d'illustration : AFP)
Contrairement à leurs homologues métropolitains, les cinémas réunionnais ont la chance de pouvoir accueillir du public malgré la crise sanitaire. Cependant, ils doivent se démener et faire preuve d'inventivité pour proposer une offre attractive à leur clientèle. Dépendant de la programmation des salles de l'hexagone, leur calendrier de sorties est chamboulé au jour le jour, privé de films qui devaient être diffusés il y a déjà plusieurs mois pour certains (Photo d'illustration : AFP)

Si vous êtes cinéphile et attendez la sortie sur grand écran du dernier James Bond ou encore du premier volet de la trilogie Kaamelott, vous allez encore devoir faire preuve de patience. Il suffit de quelques clics pour s'apercevoir que les salles réunionnaises ne jouissent pas d'une offre particulièrement riche actuellement. "Midsommar" (sorti en juillet 2019), "Light of my Life" (sorti en août 2020), et même "La Reine des Neiges" (sorti en novembre 2013, le deuxième volet est sorti 2019) figurent par exemple parmi la quinzaine de films à l'affiche sur le site du Ciné Cambaie. Pour proposer une programmation un minimum intéressante à leur clientèle, les cinémas locaux doivent ainsi jongler entre recyclage d'anciennes fictions et sorties d'une poignée d'exclusivités.

Une idée de film à regarder ce dimanche sur grand écran ? On vous donne un petit aperçu 🧐 Retrouvez vos séances et...

Publiée par Ciné Cambaie de St Paul sur Samedi 9 janvier 2021

- Proposer une offre attractive -

Pour rappel, en Métropole, les salles sont fermées depuis le 30 octobre 2020, coïncidant avec la mise en place du second confinement. La plupart des distributeurs sont aujourd'hui au chômage partiel ou en télétravail et demeurent ainsi très difficiles à contacter. Compréhensifs, certains d'entre eux apportent comme ils le peuvent leur soutien aux salles réunionnaises en leur faisant parvenir quelques films ou en ressortant des exclusivités diffusées par le passé. Le but pour elles est de maintenir une offre cohérente et attractive pour satisfaire au mieux la clientèle.

"Il y a un vrai problème puisqu'on est complètement dépendant de la programmation établie en Métropole", explique Evelyne Ethève, responsable juridique et chargée de développement au sein de la société MauRéFilms. "Le calendrier des sorties est totalement bloqué là-bas et vu que les salles y sont fermées, on n'a aucune nouveauté à proposer. La situation est vraiment critique. Nous nos salles sont ouvertes et là-bas tout est à l'arrêt."

- Des sièges vides dans les salles -

Ce contexte particulier a malheureusement un impact direct sur la fréquentation des cinémas, et par conséquent sur leurs chiffres d'affaires. Les salles du groupe MauRéFilms accusent un taux de remplissage de l'ordre de 30 à 35 % en comparaison à ce qu'elles enregistrait en termes de fréquentation l'année passée à la même époque. Cette situation dure en outre depuis juin 2020.

"Tout bouge tout le temps au niveau de notre programmation. On reçoit des décalages de sorties de films chaque jour, jusqu'en 2022 parfois. Et certains films finissent par sortir sur les plateformes comme Netflix. C'est hyper frustrant de voir ça car normalement c'est nous qui aurions dû les passer", se désole Evelyne Ethève.

- Wonder Woman à la rescousse -

Devant composer avec un catalogue limité et de plus en plus poussiéreux, les cinémas du groupe MauRéFilms ont néanmoins remporté une petite victoire dernièrement dans leur bataille à la programmation. Alors qu'il devait à l'origine sortir le 16 décembre dernier en salles, le film Wonder Woman 1984 s'est vu reporté suite au maintien de la fermeture des cinémas en Métropole. Ne s'avouant pas vaincue, Evelyne Ethève a tout fait pour que le blockbuster américain figure sur les devantures de ses établissements.

* 𝐈𝐍𝐅𝐎𝐑𝐌𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 * Le film WONDER WOMAN 1984 sortira le 25 décembre dans nos salles, en même temps que les Etats-Unis...

Publiée par Ciné Cambaie de St Paul sur Mardi 22 décembre 2020

"On avait commencé la promo et là on apprend que le film ne sort pas, c'était un gros coup dur", raconte-t-elle. "Mais on s'est battu avec les dirigeants de la Warner pour avoir une sortie au moins en VOSTFR ici à La Réunion." Si les sous-titres ne les effraient pas, les cinéphiles réunionnais ont ainsi la possibilité de suivre les aventures de Diana Prince sur grand écran. Une paire de lunettes 3D leur sera même offerte s'ils prennent part aux séances proposées au Ciné Cambaie.

- Le cinéma a besoin de considération -

Outre la diffusion d'exclusivités, les gérants de salles réunionnaises sont amenés à "sortir de leurs habitudes" pour susciter l'envie chez leur clientèle. "Nous organisons des petits festivals, des séances événementielles. On essaye de s'adapter à travers une programmation innovante, avec notamment des séances en 3D, mais c'est difficile à maintenir", confesse Evelyne Ethève. Malgré ces efforts, les cinéphiles semblent réticents à l'idée de garnir les salles de cinéma. "Le spectateur réunionnais attend les blockbusters et là on remarque une réelle perte d'intérêt pour la culture. C'est difficile à encaisser. On le voit aussi sur nos réseaux sociaux, où on enregistre une baisse de fréquentation. Mais on reçoit pas mal de messages de soutien de la part de notre communauté", ajoute-t-elle.

Suspendus aux décisions du Gouvernement concernant l'éventuelle réouverture des salles de cinéma en Métropole, les établissements de La Réunion font ainsi du mieux qu'ils peuvent en attendant. "Le risque sanitaire ne peut pas justifier indéfiniment les fermetures", conteste Evelyne Ethève. "Nous avons besoin de considération et de soutien, et ce pour tout le secteur de la culture. Il faut maintenir un lien car elle doit rester accessible, c'est essentiel pour l'homme". Les amateurs de cinéma de l'hexagone devraient malheureusement devoir attendre plusieurs semaines avant de pouvoir revenir dans les salles, un report qui aura des conséquences sur les films à l'affiches à La Réunion.

Contacté par Imaz Press, le directeur général de la société Investissement et commerce cinéma (ICC) n'a pas souhaité répondre à nos questions, indiquant qu'il ne désirait "plus communiquer sur le sujet" et qu'il n'y avait "pas de nouveaux éléments" qui "justifieraient une mise à jour" de la situation.  

vl/www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

1 Commentaire(s)

Vive netflix, depuis son mobile, Posté
Deux facteurs 1/ on a netflix 2/ on telecharge . Vu que le facteur 3 n'est pas toléré par le modérateur ( ne pas donner d'argent à 1 pile plate sur patte)