Les planteurs attendent le président de la République :

Bois Rouge et le Gol - La CGPER annonce le maintient du blocage pour ce vendredi


Publié / Actualisé
La CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) a décidé de maintenir le blocage des usines de Bois Rouge (Saint-André) et du Gol (Saint-Louis) pour ce vendredi 25 juillet 2014, jour de l'arrivée de François Hollande à La Réunion, annonce ce jeudi soir 24 juillet 2014 Jean-Yves Minatchy, président de la confédération. "Nous maintenons le blocage jusqu'à demain (vendredi - ndlr) . On reste sur place à Bois rouge et au Gol ce soir" a-t-il indiqué. Jean-Bernard Maratchia, vice-président de la CGPER a précisé. "Nous ne sommes pas satisfaits des réponses que nous ont donné cette après-midi les conseillers du Président de la République. Il y a des choses positives certes, mais ils nous ont dit d'attendre demain et que c'est François Hollande qui nous annoncerait des nouvelles. Alors nous allons attendre avec un peu d'appréhension et en maintenant le blocage" dit encore Jean-Bernard Maratchia. La réunion a laquelle il fait allusion a eu dans l'après-midi de ce jeudi. Des conseillers du chef de l'État ont reçu en audience l'ensemble des organisations syndicales de planteurs.
La CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) a décidé de maintenir le blocage des usines de Bois Rouge (Saint-André) et du Gol (Saint-Louis) pour ce vendredi 25 juillet 2014, jour de l'arrivée de François Hollande à La Réunion, annonce ce jeudi soir 24 juillet 2014 Jean-Yves Minatchy, président de la confédération. "Nous maintenons le blocage jusqu'à demain (vendredi - ndlr) . On reste sur place à Bois rouge et au Gol ce soir" a-t-il indiqué. Jean-Bernard Maratchia, vice-président de la CGPER a précisé. "Nous ne sommes pas satisfaits des réponses que nous ont donné cette après-midi les conseillers du Président de la République. Il y a des choses positives certes, mais ils nous ont dit d'attendre demain et que c'est François Hollande qui nous annoncerait des nouvelles. Alors nous allons attendre avec un peu d'appréhension et en maintenant le blocage" dit encore Jean-Bernard Maratchia. La réunion a laquelle il fait allusion a eu dans l'après-midi de ce jeudi. Des conseillers du chef de l'État ont reçu en audience l'ensemble des organisations syndicales de planteurs.

Pour rappel, la CGPER bloque les accès aux usines de Bois Rouge (Saint-André) et du Gol (Saint-Louis) depuis tôt ce jeudi matin. Les planteurs s'inquiètent notamment de l'avenir du site saint-andréen, dont la fermeture a été annoncée par le sénateur PCR Paul Vergès à plusieurs reprises. La confédération demande au groupe Téréos, propriétaire des deux sucreries de l'île, "des réponses concrètes pour rassurer la filière canne".

Selon le programme de l'Elysée, François Hollande doit visiter l'usine de Bois Rouge vendredi matin. "Il visitera une usine à l'arrêt puissqu'aucune canne ne sera livrée" prévient Jean-Bernard Maratchia.

www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !