Le Grand Raid 2012 endeuillé (Actualisé à 11h) :

Un concurrent fait une chute mortelle au col de Fourche


Publié / Actualisé
La 20ème édition du Grand Raid a été endeuillée par la mort d'un concurrent. Le malheureux est tombé dans un ravin d'une trentaine de mètres au col de Fourche. Le drame s'est produit vers 3 heures. Le compétiteur, un Marseillais âgé de 53 ans, a glissé dans un sentier très boueux à cause de la pluie. Malgré l'intervention des secours, la victime n'a pas survécu à ses blessures. La nouvelle a été annoncée tôt ce matin par Réunion Première Radio et confirmée par l'organisation de la course. Le corps a été hélitreuillé par le peloton de gendarmerie de haute montagne et évacué au groupe hospitalier de Bellepierre. Dans un communiqué, le comité directeur du Grand Raid présente "ses sincères condoléances à la famille du défunt", et" l'assure de son soutien dans cette terrible épreuve". Il précise également que "par respect pour les traileurs encore en course", la course est maintenue. Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.
La 20ème édition du Grand Raid a été endeuillée par la mort d'un concurrent. Le malheureux est tombé dans un ravin d'une trentaine de mètres au col de Fourche. Le drame s'est produit vers 3 heures. Le compétiteur, un Marseillais âgé de 53 ans, a glissé dans un sentier très boueux à cause de la pluie. Malgré l'intervention des secours, la victime n'a pas survécu à ses blessures. La nouvelle a été annoncée tôt ce matin par Réunion Première Radio et confirmée par l'organisation de la course. Le corps a été hélitreuillé par le peloton de gendarmerie de haute montagne et évacué au groupe hospitalier de Bellepierre. Dans un communiqué, le comité directeur du Grand Raid présente "ses sincères condoléances à la famille du défunt", et" l'assure de son soutien dans cette terrible épreuve". Il précise également que "par respect pour les traileurs encore en course", la course est maintenue. Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Par ailleurs, une femme a également chuté de 15 mètres dans la nuit de ce samedi. Elle souffre d'un traumatisme crânien. Elle a été prise en charge par les secours. Son pronostic vital n'est pas engagé.

Cette année, le Grand Raid est plus difficile. Kilian Jornet, lui-même, l’a reconnu. L’"ultraterrestre", double vainqueur de la course, a lâché un " c’est dur " à son arrivée au stade de la Redoute à Saint-Denis. Et, pour cause, les chiffres l’attestent, à 10 heures, à peine 18 fous avaient franchis la ligne d’arrivée contre 60 l’année dernière. Un parcours plus long également, en 2011, la course comptait 163,3 km contre 170km pour 2012. Un 20ème anniversaire endeuillé, un 20ème anniversaire difficile à fêter comme il se doit pour la Diagonale des Fous. 

En 20 ans, c’est la 3ème fois que le Grand Raid est le théâtre d’un tel drame. En 2002, Gérard Bornache, un compétiteur métropolitain de 48 ans était mort suite à une malaise cardiaque dans la descente du coteau de Kerveguen (hauts de la Plaine des Cafres - Sud). Le lendemain, un coureur hollandais de 38 ans, Guus Smith, s'était tué alors qu'il se trouvait sur un sentier de la Roche écrite à une vingtaine de kilomètres de Saint-Denis où se juge l'arrivée de la course. Les deux victimes étaient venues à La Réunion spécialement pour participer à la compétition.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Whylliams, Posté
C'est le jeu ma pauvre lucette!!!comme on dit. C'est dommageable tout ca mais chapeau bas pour ces coureurs.Comme tous competitions il ya des risques ,je compatis a la tristesse des proches,salutations