Grand raid (actualisé) :

Grand Raid : Imaz Press sur les traces de ses infiltrés dans les sentiers


Publié / Actualisé
La Diagonale des Fous, la Mascareigne et la Zembrocal ont commencé ce jeudi soir 21 octobre 2021, avec parmi elles nos traileurs infiltrés. Quelques-uns de nos coureurs patientent cependant encore avant de pouvoir s'élancer sur les sentiers : ce n'est qu'à 21h ce vendredi que le Trail de Bourbon débutera. Cette journée est donc partagée entre effort physique intense pour ceux déjà parti, et repos intense pour ceux qui partiront ce soir (Photo rb/www.ipreunion.com)
La Diagonale des Fous, la Mascareigne et la Zembrocal ont commencé ce jeudi soir 21 octobre 2021, avec parmi elles nos traileurs infiltrés. Quelques-uns de nos coureurs patientent cependant encore avant de pouvoir s'élancer sur les sentiers : ce n'est qu'à 21h ce vendredi que le Trail de Bourbon débutera. Cette journée est donc partagée entre effort physique intense pour ceux déjà parti, et repos intense pour ceux qui partiront ce soir (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le mot d'ordre était le repos ce jeudi pour nos infiltrés : après des mois de préparation physique intense, l'heure était à la relaxation avant le grand départ. "On a installé un lit à l'arrière de la voiture, et je me suis reposée dedans avant le top départ depuis Hellbourg" indiquait Luc Bizouerne, directeur de Run Odysséa, qui participe pour la première fois au Grand Raid. Il s'est élance à 1h20 de Hellbourg pour la Mascareignes avec le dossard 3992.  "Il y a un peu de fébrilité forcément, mais une fois qu'on sera parti, ça ira mieux" confiait-il. A 17h28, notre coureur a atteint Le Colorado et se dirige tout droit vers la La Redoute. C'est la dernière ligne droite !

Sur la Mascareigne, nous suivons aussi Jérémy Bénard, ancien journaliste d'Imaz Press Réunion. Ses dernières heures ont été dédiées à la relaxation et à la méditation. "Je ne suis pas encore arrivé à la phase d'appréhension, je me repose et je vérifie que j'ai bien tout mon matériel" expliquait-il dans l'après-midi, avant de partir en direction de Hellbourg. "Une fois lancé, j'avancerai tranquillement, et je ferai sûrement une petite pause café avec mes proches qui doivent venir me voir à Dos d'Âne" expliquait-il. Sous le numéro 3048, il a malheureusement dû abandonner la course entre Hellbourg et le Sentier Scout.

Bien sûr, les Fous et les Folles d'Imaz Press se sont aussi élancés à 21 heures ce jeudi. Et pour Elen Bounéa, dossard 1215, les dernières heures se sont passées dans la précipitation. "Je fais mes derniers achats, vous savez comment il manque toujours quelque chose !" plaisantait-elle dans l'après-midi. "J'essaie de chasser les petites bouffées de stress et je profite de ma famille, je ne garde que le bon stress" ajoutait-elle en riant.

Restée "tranquille" toute la journée, selon ses dires, il n'y avait évidemment aucun sport au programme avant le top départ. "Je vais sûrement dormir un peu pour être en forme ce soir". Côté émotion, c'était "un mélange de pleins de sentiments, c'est assez étrange et difficile à expliquer : un mix d'excitation et de stress. Je suis pressée d'y être après toute cette attente" avouait-elle. A 16h27, notre traileuse a atteint le Sentier Taïbit, et file désormais vers Marla.

- Du stress et de l'excitation -

Tous coureurs et coureuses confondus ont fait part d'un mélange d'émotion, entre anticipation, stress et excitation. "Je devais participer l'an dernier, alors forcément je suis pressée" expliquait Manon Dimier, dossard 5207, revenue dans l'île exprès pour participer au Trail de Bourbon. "Je dors beaucoup pour bien me préparer et être en forme vendredi" rajoutait-elle.

"J'en ai profité pour bien terminer mon sac, qui est un peu une prise de tête : il ne faut pas trop prendre, mais il ne faut pas non plus ne pas prendre assez" confiait Armande Cadet en plaisantant. C'est sous le dossard 5116 qu'elle participera ce vendredi au Trail de Bourbon. "C'est surtout l'excitation qui prédomine, j'ai envie d'y être, de prendre le départ !" s'exclamait la traileuse, qui s'est donnée pour objectif de terminer en moins de 30 heures. "Mais je ne me mets pas la pression" précisait-elle.

Enfin, Sébastien Bak, dossard 5003, prendra lui aussi le départ ce vendredi soir. Son jeudi a été dédié à la préparation de ses sacs, pas question de s'entraîner. "Mon dernier entraînement était lundi, maintenant je me repose et j'attends impatiemment le départ" expliquait-il ce jeudi.

Sur les sentiers, tous ont prévu de rencontrer leur famille, leurs amis, pour un moment de détente avant de reprendre le chemin de la Redoute. Imaz Press leur souhaite bonne route, et de franchir la lignée d'arrivée en toute sécurité. 

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui , depuis son mobile , Posté
Cool !!!!