Culture - Saint-Denis :

Kaloo Bang attire la foule


Publié / Actualisé
Le Kaloo Bang avait un air de festival ce samedi 9 octobre 2010. Les spectateurs ont répondu à l'appel et ont été nombreux à déambuler sur l'esplanade et dans les salles de concerts. Le concert de Mounawar et Zorro Chang ont eu un franc succès. C'est assis que Zorro Chang a fait son spectacle pour cause de blessures à la cheville. Ce qui ne l'a pas empêché de faire chanter la foule d'adolescents sur son tube "Ala le son". La compagnie Saoufet n'a pas été en reste. Acrobate, clown, équilibriste, jongleur, le cirque était bien là et le sourire des marmailles aussi.
Le Kaloo Bang avait un air de festival ce samedi 9 octobre 2010. Les spectateurs ont répondu à l'appel et ont été nombreux à déambuler sur l'esplanade et dans les salles de concerts. Le concert de Mounawar et Zorro Chang ont eu un franc succès. C'est assis que Zorro Chang a fait son spectacle pour cause de blessures à la cheville. Ce qui ne l'a pas empêché de faire chanter la foule d'adolescents sur son tube "Ala le son". La compagnie Saoufet n'a pas été en reste. Acrobate, clown, équilibriste, jongleur, le cirque était bien là et le sourire des marmailles aussi.
En deuxième partie de soirée, la place est laissée à Kaf Malbar et son dancehall qui a donné une prestation quelque peu moyenne devant un public pourtant bien chauffé par les concerts précédents.The Congos ont pris la suite avec leur roots reggae. Venant tout droit de Jamaïque, ces 4 gramounes ont fait vibrer leurs percussions. Les festivaliers n'ont d'ailleurs pas manqué de brandir leurs drapeaux verts, jaunes, rouges, le tout en jumpant.

La dernière partie de soirée a été tout aussi généreuse, avec peut-être un public un peu moins nombreux, mais dont l'énergie ne manquait pas. Les Dj's de 78 RPM Selector FEAT. Ezra ont fait une prestation originale. Sur scène, trois gramophones d'époque, un performeur et deux Dj's qui ont fait un set de 78 tours, joué en ping-pong. Ils évoquent un grand répertoire des bêtes de scène du début du 20éme siècle, mis en scène par des personnages en costume d'époque, bien entendu.Dans la salle du dessous, une prestation plus classique avec les African Dope Sound System, qui ont eu par ailleurs, plus de succès que leur voisin du dessus.

Un public généreux, des artistes généreux, les ingrédients étaient tous réunis pour faire un beau festival. Les organisateurs attendaient 4 000 personnes ce samedi soir, ils les ont eu. Le festival a enregistré 6 000 visiteurs environ durant ces deux jours.
Ce qui est peut-être annonciateur de l'organisation d'une deuxième édition en 2011.

Julie Fioretti pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !