Plusieurs champions sont présents :

Le Port : top départ pour le meeting de natation de l'Océan Indien


Publié / Actualisé
Ce samedi 19 décembre 2020 marque le départ du meeting de natation de l'Océan Indien, qui cette année se tient à la piscine municipale Jean-Lou Javoy du Port. Durant trois jours, 239 nageuses et nageurs vont s'affronter et tenter pour certains de réaliser leurs meilleurs temps en vue de qualifications pour des futurs championnats de France. Des champion(ne)s de niveau international sont présent(e)s à l'image de Lara Grangeon, Marc-Antoine Olivier ou encore l'Equatorienne Samantha Arévalo. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce samedi 19 décembre 2020 marque le départ du meeting de natation de l'Océan Indien, qui cette année se tient à la piscine municipale Jean-Lou Javoy du Port. Durant trois jours, 239 nageuses et nageurs vont s'affronter et tenter pour certains de réaliser leurs meilleurs temps en vue de qualifications pour des futurs championnats de France. Des champion(ne)s de niveau international sont présent(e)s à l'image de Lara Grangeon, Marc-Antoine Olivier ou encore l'Equatorienne Samantha Arévalo. (Photo rb/www.ipreunion.com)

A l'instar de bon nombre d'événements sportifs, le meeting de l'Océan Indien a vu son organisation quelque peu malmenée par la crise sanitaire. "On ne savait toujours pas en début d'année si nous pourrions le faire", concède ainsi Franck Schott, Directeur technique Régional (DTR) de la natation à La Réunion. L'événement pourra finalement avoir lieu et s'étendra sur trois jours, de ce samedi 19 jusqu'au lundi 21 décembre.

Meeting de l'Océan Indien à partir de demain au Port ! Suivez les résultats ici : https://www.liveffn.com/cgi-bin/index.php?competition=69357

Publiée par Ligue de Natation de La Réunion sur Jeudi 17 décembre 2020

Cette édition 2020 se veut néanmoins particulière puisque seulement une poignée d'athlètes ont pu faire le voyage depuis l'étranger pour prendre part à la compétition. Franck Schott regrette ainsi l'absence des "amis de l'Océan Indien", qui d'habitude représentent les couleurs de Mayotte et de Madagascar. Malgré les difficultés imposées par les mesures sanitaires pour voyager, le meeting comptera tout de même quelques nageurs de niveau international cette année, et non des moindres.

- Présence d'athlètes déjà qualifiés pour les JO -

Les Français Lara Grangeon et Marc-Antoine Olivier (champion du monde sur 5 km en eau libre en 2017), accompagnés par la nageuse équatorienne Samantha Arévalo (médaille d'argent sur 10 km en eau libre aux Championnats du monde 2017), sont d'ores et déjà qualifiés pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo mais profiteront de l'événement pour parfaire leur préparation. Le grand espoir de la natation tricolore, Léo Marchand, champion de France du 200 mètres papillon en 2019, sera égalment de la partie, tout comme Alizée Morel, championne de France du 400 mètres nage libre en 2017, qui tentera de se qualifier pour sa part pour les prochains Jeux.

A l'échelle régionale, un autre grand espoir de la discipline, Nans Mazellier, tâchera de faire bonne figure lors du meeting. Licencié au club de Saint-Paul, le spécialiste du sprint, né en 2004, est tout bonnement décrit comme "le nageur de proue de La Réunion" par Franck Schott. "Il a déjà atteint le niveau national et il figure aujourd'hui parmi les tous meilleurs Français de son âge. Il a bien progressé ces derniers temps malgré des conditions d'entraînement difficiles. Il a vraiment le potentiel pour aller haut", se réjouit-il à son sujet.

La présence de tels champions est forcément un plus pour le meeting, qui peut permettre à ses participants de se qualifier pour les futurs championnats de France en fonction de leurs chronos. "Les nageurs auront forcément plus de motivation à concourir avec de grands champions. Ils vont être portés par des hélices et cela rajoute un peu d'enjeu", note Franck Schott.

- Plus de 200 participants malgré le contexte sanitaire –

Alors qu'il reconnaît qu'il "aurait souhaité avoir un meilleur plateau" pour cette édition 2020, Franck Schott peut compter sur la présence de "239 inscrits" pour le meeting. Parmi l'ensemble des clubs de l'île, une dizaine d'entre eux, habitués des compétitions, seront ainsi représentés durant ces trois jours. Crise sanitaire oblige, l'événement se tiendra cependant à huis-clos et les tribunes seront par conséquent uniquement réservées aux nageurs et aux différents acteurs de la compétition.

Chaque journée de compétition sera en outre scindée en deux parties : les éliminatoires dès 9h30 et les finales à partir de 15h30. Six réunions auront ainsi lieu sur l'ensemble des trois jours. Le programme détaillé du Meeting de natation de l'Océan Indien est accessible sur le sur le site de la Fédération française de natation

vl/www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

1 Commentaire(s)

Sa meme.meme, Posté
Le Port accueille des athlètes de rres haut.niveau. Et st andre ? Il n'y a rien eu pendant 50 ans.