[PHOTOS-VIDEOS] Plusieurs records y ont été établis :

Le Port : le meeting de natation a conquis ses participants


Publié / Actualisé
Après trois jours de compétition, le meeting de natation de l'Océan Indien, qui était organisé au Port cette année, s'est clôturé lundi 21 décembre 2020. Disputé sous le soleil, l'événement a ravi ses participants, qui voyaient là l'occasion de regoûter à la compétition au cours d'une année 2020 compliquée par la crise sanitaire. (Photos : rb/www.ipreunion.com)
Après trois jours de compétition, le meeting de natation de l'Océan Indien, qui était organisé au Port cette année, s'est clôturé lundi 21 décembre 2020. Disputé sous le soleil, l'événement a ravi ses participants, qui voyaient là l'occasion de regoûter à la compétition au cours d'une année 2020 compliquée par la crise sanitaire. (Photos : rb/www.ipreunion.com)

"Faire plaisir aux nageurs" : quatre mots suffisent à Fredo Delmotte, entraîneur au sein de La Jeanne Natation (le Port) , pour décrire la volonté des organisateurs s'étant attelés à la mise en place de l'édition 2020 du meeting de natation de l'Océan Indien. Il ajoute qu'il n'avait pas fixé "d'objectifs précis pour cette compétition" aux sociétaires de son club. "L'essentiel était de porter pour le compte  de la ligue (de natation - ndlr) une compétition importante malgré le contexte difficile. Nous avons eu des retours positifs de la part des coaches et des athlètes, c'est très bénéfique."

Les propos de Fredo Delmotte vont de concert avec ceux de Henri Fontaine, président de la Ligue de natation de La Réunion, organisatrice de l'événement Ce dernier déclare ainsi "avoir pensé aux nageurs avant tout" lors de l'élaboration du meeting. "Le bilan est très positif. Tout le monde a joué le jeu et les nageurs sont très contents de ce que nous leur avons proposé. Nous avons assisté à plusieurs records jeunes, et même un au niveau national donc c'est un grand plaisir pour nous", se réjouit-il.

- Plusieurs records sont tombés -

Et il y a en effet de quoi, car malgré une situation compliquée par la Coid-19, les nageuses et nageurs présents au meeting ont tout de même assuré en termes de performances. "Il faut féliciter les entraîneurs car ils ont fait un travail extraordinaire ces dernières semaines", souligne Henri Fontaine.

Léon Marchand en est un bel exemple. Avec son temps de 02:11:46, il s'est ainsi adjugé le record de France du 200 mètres brasse dans la catégorie des 18 ans. Le licenciés des Dauphins de Toulouse a même failli réitérer une telle performance le lundi 21 décembre en frôlant d'à peine plus de 20 centièmes le record national du 100 mètres brasse (01:02:02 contre 01:01:80).

Une belle performance en forme de cadeau d'inauguration pour la piscine Jean Lou Javoy du Port qui accueillait sa premmier compétition après trois ans de travaux. La commune portoise a d'ailleurs tenu à féliciter Léon Marchand en lui remettant un trophée commémorant son record.

Le bilan de Léon Marchand :

A échelle régionale, c'est l'espoir Matys Louise (Asec Saint-Paul) qui a enchaîné les records. Après avoir réalisé le record de La Réunion du 50 mètres brasse dans la catégorie des 14 ans le samedi 19 décembre, il a remis le couvert le dimanche sur le 100 mètres en faisant la meilleure performance pour sa catégorie des 14 ans mais aussi celle des 15 ans. Chez les plus jeunes, le licencié du Cercle des Nageurs de Saint-Joseph, Alexandre Ferrere, s'est adjugé le record national du 200 mètres papillon dans la catégorie des 12 ans avec un chrono de 02:28:24.

- Les athlètes ravis des conditions de natation -

Au-delà de la performance pure et dure, certains athlètes profitaient du meeting pour "prendre des repères en compétition", à l'image de la Réunionnaise Alizée Morel, ancienne licenciée de la Possession qui s'entraîne aujourd'hui à Antibes. "Avec la Covid-19 on a disputé très peu de compétitions en 2020, c'est seulement la troisième pour moi donc le meeting m'a permis d'y regoûter. C'est aussi un plaisir de nager ici à La Réunion. Il fait beau, il fait chaud", explique-t-elle.

Elle s'est également déclarée "très satisfaite" de l'organisation du meeting : "La Jeanne Natation a vraiment bien fait ça. En plus ils avaient à disposition une belle structure avec un bassin flambant neuf  donc les conditions étaient optimales. On avait de l'ombre, de la verdure, c'était super."

Sociétaire de Montpellier Métropole Natation, la spécialiste d'eau libre, Océane Cassignol était également présente. Regardez

Même son de cloche pour Corentin Trinez, ancien licencié de la Jeanne Natation  qui nage aujourd'hui sous les couleurs de l'AS Monaco. "Franchement c'était une super compétition. Tout était très bien organisé. La chaleur a fait du bien. Le nouveau bassin est super bien, c'était parfait pour terminer cette année compliquée. Mon bilan du meeting est positif et va me permettre de repartir sur une bonne nouvelle année."

- Nans Mazellier maître du 100 mètres nage libre -

Cette ultime journée de compétition était marquée par la course reine : le 100 mètres nage libre. Chez les dames, Alizée Morel a terminé en tête de la course. Du côté des hommes, c'est le grand espoir local, Nans Mazellier qui a devancé tous ses concurrents, dont Corentin Trinez, deuxième sur le podium.

La finale masculine du 100 mètres nage libre comme si vous y étiez :

La totalité des résultats est à retrouver sur le site de la Fédération française de natation.

vl/www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

2 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Bravo aux organisateurs et à félicitations à cette belle jeunesse !
Swimgood, Posté
Un Réunionnais a réalisé la meilleure performance française 12 ans sur le 200 papillon.Merci de valoriser aussi le travail effectué localement (La remarque est on ne peut plus pertinente Swimgood. L'erreur est réparée. Félicitations à alexandre Ferrère, un très grand espoir de la natation française - Webmaster)