Conseil municipal :

Saint Denis : un "prêt social et solidaire" pour encourager les projets personnels


Publié / Actualisé
Ce samedi 27 février se tiendra le premier conseil municipal de l'année à Saint-Denis. La maire et les élus de Saint-Denis discuteront de la mise en place d'un "prêt social et solidaire", de 500 à 2.500 euros, destiné à soutenir les projets des personnes jugées "fragiles" (demandeurs d'emplois, bénéficiaires des minimas sociaux). Le conseil prévoit le lancement de la licence sportive pour les 2-11 ans avec une aide de 30 euros apportée aux familles. La lecture publique sera également débattue afin de poursuivre la lutte contre l'illettrisme. Les subventions aux entreprises bénéficiaires du dispositif Fisac, le soutien aux jeunes voulant passer leur BAFA ou encore la formation d'un conseil citoyen Prunel pour la réhabilitation des quartiers nord-est de Saint-Denis seront également à l'ordre du jour. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce samedi 27 février se tiendra le premier conseil municipal de l'année à Saint-Denis. La maire et les élus de Saint-Denis discuteront de la mise en place d'un "prêt social et solidaire", de 500 à 2.500 euros, destiné à soutenir les projets des personnes jugées "fragiles" (demandeurs d'emplois, bénéficiaires des minimas sociaux). Le conseil prévoit le lancement de la licence sportive pour les 2-11 ans avec une aide de 30 euros apportée aux familles. La lecture publique sera également débattue afin de poursuivre la lutte contre l'illettrisme. Les subventions aux entreprises bénéficiaires du dispositif Fisac, le soutien aux jeunes voulant passer leur BAFA ou encore la formation d'un conseil citoyen Prunel pour la réhabilitation des quartiers nord-est de Saint-Denis seront également à l'ordre du jour. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Plus de 40 dossiers seront mis sur la table lors du premier conseil municipal de Saint-Denis en 2021. Ce conseil se tiendra en présentiel et sera diffusé en live sur le Facebook de la mairie. "Le présentiel est favorable au débat démocratique. Une nouvelle configuration a été mise en place pour respecter les mesures sanitaires", a souligné la maire Éricka Bareigts. Ce conseil permettra de répartir le budget communautaire alloué aux différents projets dionysiens. L'émancipation et l'hyper-proximité des Dinoysien(ne)s sont les axes essentiels défendus par la maire et ses élus. Cela se concrétisera par la mise en place d'un prêt "social et solidaire" pour les personnes qui souhaitent lancer leur projet et générer leurs propres revenus. "Les personnes seront accompagnées sur une période de deux ans et pourront développer leur projet en continuant de percevoir le RSA", a détaillé Julie Pontalba, adjointe déléguée à l'accès aux droits et à l'économie solidaire. 60.000 euros seront débloqués au centre communal d'action sociale (CCAS) pour soutenir entre 25 et 100 dossiers. Un appel à projets sera lancé dans les prochains jours pour bénéficier de ce prêt. Les premières aides devraient être distribuées d'ici 6-7 mois. 

-Favoriser l'investissement en temps de Covid-

Yassine Mangrofia, adjoint délégué à l'économie et au tourisme, a rappelé que le fonds Fisac (fond d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) avaient déjà bénéficié à 15 commerces. 5 nouveaux dossiers seront présentés devant le conseil municipal demain. Au total, 700.000 euros ont été investis pour la rénovation et la modernisation des commerces dont près de 400.000 euros de subventions. Des nouveaux projets devraient prochainement se concrétiser au bas de la rue du Maréchal Leclerc. "La preuve de l'investissement dans le contexte Covid actuel montre la confiance des acteurs économiques dans le développement de leurs commerces", a souligné Yannis Mangrofia. 

"La lecture publique doit encore être amplifiée", a affirmé la maire qui a rappelé que 25.000 personnes avaient pu profiter des ouvrages notamment dématérialisés mis à disposition dans les huit librairies de Saint-Denis. 157.000 prêts ont été enregistrés en 2020. La poursuite de lutte contre l'illettrisme sera donc renforcée avec la signature du contrat territoire lecture" pour la multiplication de projets en faveur de l'accès aux livres.

-Licence sportive, BAFA, Académie des Camélias, Conseil Prunel-

6.300 familles sont concernées par le lancement de la licence sportive pour les enfants âgés entre 2 et 11 ans. La mairie financera en partie les licences pour les enfants des familles bénéficiant d'un revenu limité. Une aide de 30 euros sera apportée aux familles qui souhaitent inscrire leurs enfants dans un club. 30 jeunes qui souhaitent s'engager dans un BAFA pourront recevoir un accompagnement financier de la mairie qui prendra en charge leur diplôme. Le dispositif des Camélia a déjà permis d'accompagner 150 jeunes reçus par des acteurs du monde social (Caf, Pôle Emploi, Mission locale…) et qui pourront désormais profiter d'une offre socio-culturelle. L'action citoyenne sera également mise en valeur lors du conseil avec la création d'un conseil citoyen afin de partciper au projet de rénovation urbaine Prunel. 2/3 des habitants du nord-est de Saint-Denis et 1/3 d'acteurs locaux formeront ce conseil qui assistera aux différents débats du comité de pilotage.

ha/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Prendre exemple, Posté
La region devrait en.prendre de la graine au.lieu de gérer les.affaires.courantes.