Seize finalistes, trois prix :

Concours d'éloquence des collèges : la parole est à la jeunesse réunionnaise


Publié / Actualisé
"L'engagement est ce qui transforme une promesse en réalité", cette citation d'Abraham Lincoln fait partie d'un des extraits choisis par les collégiens qui participaient ce vendredi 7 mai à la deuxième édition du concours d'éloquence. C'est Cassandra Soundron du collège de Cambuston qui remporte le premier prix. Elle est suivie sur le podium par Meyline Poyer-Tamaya du collège Juliette Dodu. Pour la justesse de sa prestation, le jury accorde un prix spécial à Kalil Cazambo du collège Bourbon. Nous publions ici le communiqué du Conseil départemental. (Photo : ARivière / Département)
"L'engagement est ce qui transforme une promesse en réalité", cette citation d'Abraham Lincoln fait partie d'un des extraits choisis par les collégiens qui participaient ce vendredi 7 mai à la deuxième édition du concours d'éloquence. C'est Cassandra Soundron du collège de Cambuston qui remporte le premier prix. Elle est suivie sur le podium par Meyline Poyer-Tamaya du collège Juliette Dodu. Pour la justesse de sa prestation, le jury accorde un prix spécial à Kalil Cazambo du collège Bourbon. Nous publions ici le communiqué du Conseil départemental. (Photo : ARivière / Département)

Les 16 finalistes ont chacun, à leur tour,  enlevé le masque pour entrer dans le rond de l’impressionnant Hémicycle du Département. Des collégiens qui ont montré que le talent de l’écriture, de la représentation théâtrale et du courage n’attend pas le nombre des années.

Des paroles de conviction autour d’un thème, l’engament. Une finale de joutes verbales sous les yeux du Conseiller départemental Jean-Baptiste dit Parny, de la Rectrice d’Académie Chantal Manès-Bonnisseau, de la Présidente de JAD (Jeunes Aujourd’hui pour Demain) Annick Vitry, de la Présidente du Conseil départemental des Jeunes(CDJ) Shyrel Gouraya Moussalaya, des membres du jury, des enseignants et des collégiens venus soutenir leurs camarades.

" Je me suis engagée dans ce concours pour me faire entendre et changer la société. Je suis très fière de moi. Le thème que j’ai choisi est l’égalité entre les hommes et les femmes car il subsiste encore trop d’inégalités dans tous les domaines et notamment celui de la politique ", explique Cassandra, la lauréate du concours.

Et ils peuvent-être fiers les 16 finalistes car il faut avoir du courage pour oser déclamer en public des mots, ces mots pour parler d’un sujet aussi important que l’engagement. " Un thème qui a inspiré avec des mots qui ont trouvé une résonnance toute particulière dans ce haut lieu de la démocratie que représente l’Hémicycle du Conseil Départemental, " comme l’a souligné la Rectrice d’Académie.

S’engager pour des idées avec des thèmes comme le racisme, l’égalité homme-femme, la liberté d’expression ou encore l’écologie.

" En participant à ce concours, j’ai choisi de m’engager pour moi et pour les autres. C’est le thème que j’ai retenu et j’ai écrit mon texte en me faisant aider par mes professeurs mais ce sont avant tout mes idées "précise Meyline, qui finit second du concours.

Un concours organisé par l’association JAD (Jeunes Aujourd’huipour Demain) en collaboration avec le Conseil Départemental des Jeunes (CDJ).

Dans le cadre des travaux issus des ateliers, organisés à l’occasion des 30 ans du CDJ, il a été identifié l’opportunité de pouvoir favoriser la prise de parole, l’expression publique et la place des jeunes dans les gouvernances associatives et décisionnelles. Il faut par ailleurs rappeler que le CDJ est une instance qui permet aux collégiens de faire l’expérience d’une vraie mandature en tant qu’élus et qui encourage la prise de responsabilités et la prise de parole en public.

Faut-il être courageux pour s’engager ?

A l’origine, le concours d’éloquence est destiné aux lycéens. Depuis deux ans, il s’est ouvert aux collégiens de 4ème. Une très belle initiative puisque contrairement aux idées reçues, même si la prise de parole reste compliquée, l’exercice oratoire ne fait plus peur aux jeunes. Pour preuve, ce sont plus de 336 collégiens qui ont répondu à l’appel avec 59 élèves qui ont participé aux premières auditions. Au total, 11 collèges soit 14 classes de 4ème ont été départagées lors de la première sélection. Ce qui prouve l’engouement des jeunes à prendre la parole pour défendre leur point de vue. Ce sont majoritairement des collégiens des Réseaux d’Education Populaire (REP) qui se sont intéressés à ce concours d’éloquence.

Le thème de cette année l’engagement avec des exemples pour permettre aux jeunes d’avoir des éléments pour disserter.

Faut-il être courageux pour s’engager ? S’engage-t-on pour une valeur, une idée, une cause ? Les promesses n’engagent-ils que ceux qui les écoutent ? ou encore " Choisit-on de s’engager ou doit-on reconnaître, tel Blaise Pascal dans les Pensées, que nous sommes embarqués ? "

Les figures de Greta Thunberg, Ahed Tamimi, Malala Yousafzaiou encore Cullis –Suziki… montrent-elles que les enfants sont capables de s’engager avec résolution pour lutter contre les injustices ?

Pour que les collégiens finalistes maîtrisent le plus parfaitement possible l’exercice, des coaching ont été organisés dans l’Hémicycle du Département le samedi 24 avril. Une formation proposée par l’association JAD avec des experts de l’éloquence en vue de structurer, de promouvoir, de défendre leur point de vue et de concevoir des propositions. Il s’agit aussi de favoriser le développement personnel de ces jeunes par la prise de parole en public et l’affirmation de soi.

L’éloquence des collégiens sera de nouveau mise en concurrence pour une troisième édition qui promet d’être riche en mots et en textes.

Les collèges inscrits :
-   collège Juliette Dodu
-   collège Bourbon
-   collège Cambuston
-   collège Terrain Fayard
-   collège Paul Hermann
-   collège Henri Matisse
-    collège Bernica
-    collège Edmond Albius
-    collège Titan

Le palmarès :

• 1er Prix : Cassandra Soudron du collège de Cambuston : 300 euros
• 2ème Prix : Meyline Poyer-Tamay du collège Juliette Dodu : 250 euros
• Prix spécial du Jury : Kalil Cazambo du collège de Bourbon : 250 euros

Les finalistes

-   Kalil CAZAMBO du collège de Bourbon
-   Louis SELLOM du collège de Bourbon
-   Saida SOUNIHADJI du collège de Bourbon
-    Tawab SIDI du collège de bourbon
-   Cassandra SOUNDRON du Collège de Cambuston
-   Jade LEFEVRE Du Collège de Cambuston
-   Sarah FERRIER du collège de Cambuston
-   Léa DIJOUX du collège de Cambuston
-    Elisa BOYER du collège Terrain Fayard
-    Madjid DJAFAR du collège TerrainFayard
-    Bilal OUMOURI du Collège Edmond Albius
-    Mélina Février du collège EdmondAlbius
-   Nicolas PU TUNG du collège Titan
-   Maelys FONTAINE du collège Titan
Noha Wisniowicki du collège Juliette Dodu
-Meyline Poyer-Tamaya du collège Juliette Dodu

Le jury

- un chef d'établissement
- un élève représentant au conseil d'administration 
-un parent d'élève (représentant au CA )
-  une représentante du Conseil départemental
-  un représentant de l'association JAD
-  un comédien

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !