Tribune libre de Monseigneur Aubry :

"Chers musulmans de La Réunion, je vous souhaite une joyeuse fête de l'Eïd-ul-Fitr"


Publié / Actualisé
Chers musulmans de La Réunion, votre mois de ramadan a été marqué par le jeûne, la prière plus intense et le partage. Ces trois valeurs fondamentales sont présentes dans les traditions judéo-chrétiennes.
Chers musulmans de La Réunion, votre mois de ramadan a été marqué par le jeûne, la prière plus intense et le partage. Ces trois valeurs fondamentales sont présentes dans les traditions judéo-chrétiennes.

Le 6 mars dernier, dans la plaine d'Ur en Irak, le pape François et tous les responsables religieux présents se sont tournés vers Dieu avec la prière suivante : "O Dieu Créateur, Dieu de notre père Abraham, accorde-nous une foi forte et active à faire le bien, donne-nous une foi qui T'ouvre nos coeurs ainsi qu'à tous nos frères et soeurs. Dispense-nous une espérance irrépressible, capable de voir partout la fidélité de Tes promesses. Ouvre nos coeurs au pardon réciproque et fais de nous des instruments de réconciliation, des bâtisseurs d'une société plus juste et plus fraternelle. "

Cette prière, nous pouvons la faire nôtre surtout en ces temps difficiles où nous n'avons pas fini de vivre avec ces deux épidémies de Covid-19 et de Dengue. Il nous faut les combattre de manière persévérante et rigoureuse. Toujours les gestes barrière et la vaccination. Avec nos spiritualités différentes, nous pouvons contribuer à ouvrir les portes à l'espérance qui trouve son fondement dans le sens religieux. Il n'y a pas de fatalité. La Providence divine a voulu faire appel à notre collaboration humaine. Nous sommes tous appelés à une solidarité élargie, à partir de nos cercles de relations les plus proches jusqu'aux plus lointains. C'est dans l'épreuve que peut se révéler une fraternité capable de détruire la suspicion par la confiance, l'offense par le pardon, la haine par l'amour.

Notre vivre ensemble à La Réunion est réel. Il connaît aussi des fragilités. Il nous faut non seulement le préserver mais le développer. Dans notre île, l'Eid-ul-Fitr c'est la fête, c'est la joie partagée entre vous les musulmans et les autres Réunionnais. La joie, en effet. se manifeste dans l'ouverture aux autres et engendre le désir de progresser humainement, le désir d'aller plus loin ensemble sur les chemins de la vie. Elle invite à être mieux ensemble, à mieux nous connaître, à mieux vivre ensemble.

Elle invite donc à réaliser ensemble, avec nos légitimes différences, une société réunionnaise où les talents, les compétences, les responsabilités vont s'articuler pour construire notre bien commun. Commun à chacun et à tous.

Dans la joie partagée de la fête d'un jour, dans celle de l'Eïd-ul-Fitr, l'espérance, pour aujourd'hui et pour l'avenir, est un antidote contre l'angoisse, la déprime, la peur et les violences de toutes natures. Elle rend possible le dialogue et la communication non violente pour trouver une issue aux incompréhensions, aux conflits et aux guerres.

Chers musulmans de La Réunion, chers amis, je vous souhaite donc une joyeuse fête de l'Eïd-ul-Fitr. Que notre foi au Dieu Créateur, le Très-Haut, fasse de nous, croyants en sa Miséricorde infinie, des artisans de paix jusqu'au bout de notre vie. Qu'Il nous bénisse tous dans la dignité providentielle du nom de notre île. La Réunion.



 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !