Vente de muguets :

La préfecture rappelle la réglementation pour les non professionnels


Publié / Actualisé
Le 1er mai approche et avec lui les traditionnelles ventes de muguet. La préfecture rappelle qu'une tolérance existe (uniquement pour la journée du 1er mai) pour permettre à des non professionnels de vendre du muguet sur la voie publique. Toutefois, même si elle n'est pas soumise à autorisation, cette pratique demeure encadrée par un certain nombre de règles afin d'éviter une concurrence déloyale aux fleuristes professionnels. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration - rb/www.ipreunion.com)
Le 1er mai approche et avec lui les traditionnelles ventes de muguet. La préfecture rappelle qu'une tolérance existe (uniquement pour la journée du 1er mai) pour permettre à des non professionnels de vendre du muguet sur la voie publique. Toutefois, même si elle n'est pas soumise à autorisation, cette pratique demeure encadrée par un certain nombre de règles afin d'éviter une concurrence déloyale aux fleuristes professionnels. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration - rb/www.ipreunion.com)

Réglementation pour les non professionnels

Seules peuvent être vendues par des personnes non professionnelles des fleurs:

·         non cultivées,

·         sans racine,

·         sans adjonction de feuillage ou d'autres fleurs,

·         dépourvues d'emballage et de tout contenant,

·         sans utilisation d’installations fixes de type table ou tréteaux.

Par ailleurs, cette vente ne doit pas avoir lieu à moins de 40 mètres d'un fleuriste.

Enfin, il est important de veiller à ce que le point de vente de muguet ne constitue pas un danger ou une gêne pour les piétons ou les automobilistes.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !