Coopération régionale :

Le Port : les pompiers de La Réunion forment leurs collègues mahorais au sauvetage en mer


Publié / Actualisé
Ce jeudi 23 juin 2022, les sapeurs-pompiers de La Réunion de l'unité spécialisée intervention à bord des navires et bateaux, accompagnés des sapeurs-pompiers de Mayotte ont participé à un exercice de coopération zonale au Port. 20 sapeurs-pompiers du Sdis 974 et 8 sapeurs-pompiers de Mayotte y ont participé. (Photo : ma.m/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 23 juin 2022, les sapeurs-pompiers de La Réunion de l'unité spécialisée intervention à bord des navires et bateaux, accompagnés des sapeurs-pompiers de Mayotte ont participé à un exercice de coopération zonale au Port. 20 sapeurs-pompiers du Sdis 974 et 8 sapeurs-pompiers de Mayotte y ont participé. (Photo : ma.m/www.ipreunion.com)

Ce jeudi, un incendie s'est déclaré dans un navire et s'est propagé sur plusieurs étages. Les flammes dégagent une chaleur de près de 150 degrés. Les sapeurs-pompiers interviennent. Que l'on se rassure il s'agit d'un exercice.

"La difficulté est que l'on intervient verticalement en partant du point haut vers le pont le plus bas qui se trouve normalement sous l'eau", explique le premier maître Lionel Tuduri du Bataillon des sapeurs-pompiers de Marseille. "La remontée des gaz chaud va être très difficile pour eux. Il n'y a pas d'échappatoire."

Serge Leplege est formateur à l'école maritime de La Réunion. Il explique le fonctionnement de ce simulateur, le seul de l'île. "Il s’agit d’un bateau reconstitué avec une coursive, une salle machine, un local électrique, une bannette et une cuisine. Il s'agit des lieux principaux où on peut trouver du feu sur un bateau", dit-il. Il ajoute, "dans chaque local on va trouver un point feu et un point fumée. C’est un outil unique dans l’Océan Indien." Écoutez :

- Une coopération zonale entre Mayotte et La Réunion -

Cet exercice entre dans le cadre d'une formation qui se déroule pour la première fois à La Réunion. Le Sdis 974 forment ses sapeurs pompiers mais également ceux de Mayotte. L'objectif est la création d’une unité spécialisée au Sdis 976. La formation est dispensée par des formateurs du bataillon des marins-pompiers de Marseille.

Le stage a commencé le 13 juin et doit s’achever vendredi 24 juin 2022. A l'issue de cette formation, les sapeurs-pompiers deviendront équipier d’intervention à bord des navires et bateaux (niveau 1) ou chef d’unité d’intervention (niveau 2).

Chacun ayant ses propres missions. L’équipier d’intervention effectue des reconnaissances et des actions de sauvetage et de secours. Le chef d’unité quant à lui doit organiser et mener une unité d’investigation comprenant au maximum quatre binômes.

La formation alterne entre des mises en situation opérationnelle dans le simulateur feu de l'école d'apprentissage maritime et des exercices dans des navires. "On est là pour encadrer une formation IBNB (intervention à bord des navires et des bateaux) 1 et 2", explique le premier maître Lionel Tuduri du bataillon des marins-pompiers de Marseille. "Le bataillon est référent national dans le domaine de l’intervention sur navires et bateaux. On est là pour transmettre notre savoir et faire en sorte que La Réunion devienne autonome sur ces formations." Écoutez :

 

L’objectif de cette formation, créer une nouvelle unité spécialisée en 2022, devenir autonome localement sur la formation des personnels et, d’ici 2024, former 60 sapeurs-pompiers en IBNB et 8 officiers. Pour le Sdis ce Mayotte, c'est une grande première. "C’est une bonne coopération", indique l'adjudant-chef Johnny-Daniel Avice du Sdis 976. Écoutez :

- Une unité exceptionnelle à La Réunion –

En 2019, la Capacité nationale de renfort pour les interventions à bord des navires (CAPINAV) en difficultés (incendie, secours à personne, voie d’eau, pollution…) formées d’unités spécialisées du ministère de l’Intérieur et du ministère des Armées, a été élargie aux départements d’Outre-mer.

Depuis 2021, le Sdis de La Réunion s’est doté d’une unité spécialisée intervention à bord des navires et bateaux (IBNB). Cette section est composée de 30 sapeurs-pompiers. C’est le premier Sids d’Outre-mer à constituer une telle équipe.

Ces sapeurs-pompiers peuvent être engagés en mer dans les limites administratives des ports, pour agir sur toutes les crises majeures provoquées par accident, sinistre ou catastrophes à bord d’un navire de passagers ou d’un navire de marchandises.

ma.m/www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !