Solidarité :

Le Département distribue des repas aux étudiants en mobilité dans l'Hexagone


Publié / Actualisé
Ce samedi 10 avril, la distribution de repas péi intitulée Cari et union a été un vrai succès. "Partage, émotion, rire, quelques larmes aussi. Comme il a été bon pour le moral de ces étudiants réunionnais accompagnés par le Département, de vivre ces moments d'échanges, de revoir des compatriotes. Entendre parler créole et recevoir un repas aux saveurs de leur île, cela n'a pas de prix quand on est particulièrement impacté par une crise sanitaire qui s'est installée durablement sur le territoire d'études et de résidence" commente le Département dont nous publions ici le communiqué. (Photos DR)
Ce samedi 10 avril, la distribution de repas péi intitulée Cari et union a été un vrai succès. "Partage, émotion, rire, quelques larmes aussi. Comme il a été bon pour le moral de ces étudiants réunionnais accompagnés par le Département, de vivre ces moments d'échanges, de revoir des compatriotes. Entendre parler créole et recevoir un repas aux saveurs de leur île, cela n'a pas de prix quand on est particulièrement impacté par une crise sanitaire qui s'est installée durablement sur le territoire d'études et de résidence" commente le Département dont nous publions ici le communiqué. (Photos DR)

"Cette action solidaire a apporté un peu de bonheur à ces jeunes, éloignés de leur famille et de leur île, un bonheur partagé avec les agents de l’Antenne parisienne du Département et l’ensemble des partenaires présents dans l’Hexagone.

Cari et Union est née grâce à la générosité de partenaires réunionnais présents en métropole, 60 restaurateurs, traiteurs et associations qu'il est essentiel de remercier. Le Département a recensé les villes dans lesquelles résident les étudiants pour leur remettre un repas au plus proche de chez eux. Cette distribution a eu lieu dans des grandes métropoles étudiantes : Paris, Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier, Strasbourg, Toulouse… Les 60 points de distribution situés sur l’ensemble du territoire national ont accueilli près de 200 étudiants à Paris, plus d’une centaine à Toulouse ainsi qu’à Lyon et une soixantaine d’étudiants à Montpellier. Angers, Amiens, Angoulême, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, Limoges, Nantes, Nice, Pau, Perpignan, Poitiers, Rennes, Rouen, Toulon, Tours... ainsi que des villes ne comptant qu’un seul étudiant inscrit n’ont pas été oubliées comme Metz, Anglet ou encore La Verpillière.

Au total, ce sont 1200 étudiants qui ont reçu leur panier repas. Au menu : rougail saucisses, cari poisson, achards de légumes, gâteau patate ou, d’autres plats en fonction des partenaires.

L’objectif de cette opération était de toucher l’ensemble des étudiants accompagnés par le Conseil départemental présents sur le territoire métropolitain. Car, malgré leur courage et ténacité, ils ont fait face à deux confinements, au couvre-feu, à l’isolement dans des logements à superficie réduite, à l’absence de relations sociales, à une rentrée en " distanciel ". Loin de leurs repères familiaux et de l’île, ils se sont montrés particulièrement résilients, en maintenant leur projet et leur objectif de réussite dans différents domaines de formation initiale dans lesquels ils se sont engagés.

C’est la raison pour laquelle la Collectivité, au-delà de son intervention structurelle déjà active, a décidé de les encourager par le biais d’une aide exceptionnelle dite de résilience (à hauteur de 500 € / étudiant) mais également par l’offre de ce repas aux saveurs de leur île. Ils sont 3200 jeunes en mobilité soutenus actuellement par la Collectivité départementale. Nombre d’entre eux n’étaient pas présents dans l’Hexagone car ils avaient regagné leur île mais les 1200 étudiants, toujours en métropole, ont pu bénéficier de cette action solidaire".

   

3 Commentaire(s)

Payet, depuis son mobile , Posté
L esemble des etudiants" Réservé aux étudiants boursiers. Discrimination comme d habitude.Car ceux qui sont non boursiers n ont pas subi le confinement eux" Politique à revoirMonsieur du Département. .
Lolo97464, Posté
c'est une bonne initiative, meme si on a pas su a temps pour que notre fille s'inscrive a ce panier pei, par contre je voudrais connaitre par quel biais elle peut faire la demande d'aide des 500 euros car elle est rattachee a notre foyer a la reunion
Delphine, Posté
Encore fallait-il être informé de cette distribution. Comme souvent on a l'info une fois l'opération terminée... Dommage pour tous ceux qui n'ont pas pu en profiter