La rectrice condamne un "acte de violence intolérable" :

Saint-Benoît : un professeur de l'école Julie Huet frappé par un parent d'élève


Publié / Actualisé
La rectrice de région académique, Chantal Manès-Bonnisseau, "a appris avec indignation et consternation l'agression dont a été victime cet après-midi un professeur de l'école Julie Huet à Saint-Benoît, frappé par un parent d'élève" indique le rectorat par voie de communiqué ce mardi 20 avril 2021. (Photo d'illustration : mairie de Saint-Benoît)
La rectrice de région académique, Chantal Manès-Bonnisseau, "a appris avec indignation et consternation l'agression dont a été victime cet après-midi un professeur de l'école Julie Huet à Saint-Benoît, frappé par un parent d'élève" indique le rectorat par voie de communiqué ce mardi 20 avril 2021. (Photo d'illustration : mairie de Saint-Benoît)

"La rectrice condamne avec la plus grande fermeté cet acte de violence intolérable et assure de son soutien l’enseignant agressé ainsi que toute l’équipe éducative. Elle réaffirme la nécessité de respecter la sécurité des enseignants et de l’ensemble des personnels de la communauté scolaire, comme la sécurité des élèves. L’IEN de la circonscription est présent pour accompagner le dépôt de plainte à la gendarmerie. Les services académiques sont également mobilisés pour apporter toute l’aide nécessaire pour faire face cette épreuve" a réagi la rectrice.

Dans un communiqué de presse, le maire de la commune Patrice Selly a lui aussi condamné "avec force" l'agression et a exprimé "tout son soutien" à l'enseignant ainsi qu’au personnel de l’établissement. "La violence n’a pas sa place dans nos écoles. La lutte contre les incivilités est un enjeu majeur que nous portons avec détermination, notamment à travers le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Des séances de travail avec les différents acteurs ont lieu régulièrement afin d’échanger, de partager et d’envisager ensemble les solutions à mettre en œuvre pour renforcer la tranquillité publique sur le territoire, notamment aux abords des établissements scolaires" a-t-il souligné

Il a par ailleurs indiqué souhaiter "que toute la lumière soit faite sur cet acte violent qui constitue un affront à toute la communauté éducative et au service public dans son ensemble. La sanction doit être exemplaire."

   

1 Commentaire(s)

Jeanbon, Posté
Faites tout ce que vous voulez, nos juges rouges ne feront absolument rien, ils soutirent les vices de toutes les racailles, escrocs, bandits et autres !