Cyldric Allamèle est son suppléant :

Législatives : Léopoldine Settama-Vidon est candidate dans la 5ème circonscription


Publié / Actualisé
Lundi 16 mai 2022, Léopoldine Settama-Vidon et son suppléant Cyldric Allamèle ont officiellement annoncé leur candidature sur la cinquième circonscription pour les élections législatives. A la dernière élection de 2017, 300 voies séparaient la candidate et l'élu sortant, Jean-Hugues Ratenon. (Photos : mp/www.ipreunion.com)
Lundi 16 mai 2022, Léopoldine Settama-Vidon et son suppléant Cyldric Allamèle ont officiellement annoncé leur candidature sur la cinquième circonscription pour les élections législatives. A la dernière élection de 2017, 300 voies séparaient la candidate et l'élu sortant, Jean-Hugues Ratenon. (Photos : mp/www.ipreunion.com)

Après avoir déposé ce lundi matin sa candidature à la préfecture, Léopoldine Settama-Vidon annonce "ne pas avoir renoncé à cet engagement qu’elle avait déjà pris en 2017". La candidate de la cinquième circonscription se présente aux côtés de son suppléant, Cyldric Allamèle, jeune chef d’entreprise afin de "donner à cette jeunesse qui est en difficulté aujourd’hui l’espoir d’un avenir meilleur. Et qui mieux qu’un jeune pour parler aux jeunes ?", explique-t-elle alors que son suppléant est âgé de 37 ans.

Ce dernier se dit "très heureux d’être aux côtés de madame Léopoldine Settama-Vidon. On est là pour travailler pour la population et pour porter leurs paroles de l’autre côté de la mer". Regardez:

- Retraite, environnement, charges sociales et fiscales -

Au programme du binôme : économie, droits sociaux et environnement. Léopoldine Settama-Vidon propose de mettre en place une zone franche urbaine, un outil qui selon la candidate a déjà fait "ses preuves" mais qui aujourd’hui n’est plus suffisamment présent sur le territoire. "Il permet à nombre de chefs d’entreprises, aux professions libérales de pouvoir bénéficier d’une exonération de charges sociales ou fiscales à condition de pouvoir embaucher dans le secteur concerné", indique-t-elle. Ecoutez:

Autre priorité : la réforme des retraites. "Il faut tout faire pour que les gens puissent vivre décemment après avoir travaillé toute leur vie mais il faut être juste dans cette mesure et ne pas permettre à tout le monde de partir à 65 ans. Quand on a par exemple un maçon, un agricultueur, un plombier… Tous ces travaux pénibles qui apportent des soucis de santé à ces personnes, on doit les prendre en considération." Observez:

La candidate aux législatives met aussi l’accent sur un autre point : "ces jeunes qui partent en Métropole sans espoir de retour lorsqu’on leur demande de passer un concours dit national. Pendant toutes ces années on a demandé aux ultramarins de faire un effort et d’aller en Métropole se former, eh bien l’État doit aussi prendre en considération tous ces efforts", estime Léopoldine Settama-Vidon. Ecoutez:

Dans le programme du binôme, il est aussi question d’environnement raisonné et d’agriculture diversifiée. "Pour cela, il faut accompagner les agriculteurs qui aujourd’hui ont de grave difficultés et qui ont besoin de l’écoute de l’État. Ceux qui produisent sur l’île doivent pouvoir écouler leur production sur le plan local mais également exporter sur le plan national, comme le font nos îles sœurs dont on retrouve les produits sur l’île et en Métropole", conclut la candidate dans la cinquième circonscription.

mp/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

SOMANKE , Posté
Ah bon !!!!Tout ça, tout ça, tout ça....Si fourmi grand galop y mange pas ou .....