Botanique :

Le jardin aux mille cactus


Publié / Actualisé
Il y a à La Réunion, des écrins façonnés année après année avec passion par des botanistes amateurs au sens noble du mot. L'Epinacothèque de Jacques Duret fait partie de ces trésors discrets, que l'on ne trouve pas sur les cartes. À Terre-Rouge (Saint-Pierre - Sud), un jardin consacré aux cactées et aux plantes succulentes s'étend, près de la ravine des Cafres, entre l'ancienne route nationale au bord de la falaise
Il y a à La Réunion, des écrins façonnés année après année avec passion par des botanistes amateurs au sens noble du mot. L'Epinacothèque de Jacques Duret fait partie de ces trésors discrets, que l'on ne trouve pas sur les cartes. À Terre-Rouge (Saint-Pierre - Sud), un jardin consacré aux cactées et aux plantes succulentes s'étend, près de la ravine des Cafres, entre l'ancienne route nationale au bord de la falaise
C'est en famille que Jacques Duret se consacre à cette passion depuis près de 15 ans. Patiemment, il a ordonnancé l'espace à la main pour créer un équilibre parfait entre ce lieu baigné de soleil et de vent, et cette végétation particulière qui rappelle le monde sous-marin grâce à ses formes.
Chez les botanistes, on appelle les plantes par leur nom latin. Pourtant, Jacques Duret sait transmettre simplement sa passion aux visiteurs, notamment devant une espèce rare. Il attire l'attention sur la forme des aiguilles ou sur leur position ou sur l'absence d'aiguille. Il parle du temps nécessaire, parfois plusieurs années, pour qu'un cactus puisse passer de la "pouponnière" au jardin proprement dit. Mais quand on lui demande l'âge des plus grand d'entre eux il explique avec gentillesse "qu'à La Réunion, les plantes jouissent de conditions favorables pour une croissance rapide par rapport à d'autres régions. De plus, un cyclone peut casser des branches et raccourcir la plante qui immanquablement repoussera". On aura compris que la connaissance de l'âge n'est pas de la plus haute importance pour admirer la beauté d'un cactée.

Une reconnaissance internationale

Ce jardin jouit d'une reconnaissance internationale. En effet, deux collections, celle des Mélocactus et celle des Discocactus, ont été agréées par le Conservatoire français des collections végétales spécialisées (CCVS). Une autorité dans le domaine de la botanique.
Jacques Duret a créé son jardin sur un terrain en location de 2 hectares. On peut en admirer plusieurs milliers d'espèces différentes venus des pays de la zone mais aussi du monde entier. Celles présentes dans le jardin se sont acclimatées aux conditions réunionnaises et se reproduisent naturellement. L'arrosage se fait par la pluie ou grâce à l'humidité nocturne.
La visite de l'Epinacothèque se fait sur rendez-vous. Un site Internet bilingue, français, anglais, très complet permet d'en savoir plus avant ou après la visite du jardin.
Images de plantes succulentes.

* CACTUS TROPICAL GARDEN
L'Epinacothèque
M. Jacques DURET -- 52, R.N.2 Terre Rouge
97410 Saint Pierre
Internet : http://www.cactustropicalgarden.com
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !