Maurice - Immobilier :

Port Chambly veut séduire les Réunionnais


Publié / Actualisé
Située à 15 km au Nord de Port-Louis, à l'île Maurice, une oasis résidentielle répondant au nom de Port Chambly vient de sortir de terre. À l'abri des regards et cernée par des remparts de pierre, le village d'inspiration méditerranéenne, créé de toutes pièces et surplombant la plage du Goulet, regroupe une trentaine d'appartements et de villas allant de 66 à 160 m2 sous le régime RES (Real Estate Scheme) accessible à l'achat par les non Mauriciens. Leur prix varie entre 300 000 et 500 000 euros.
Située à 15 km au Nord de Port-Louis, à l'île Maurice, une oasis résidentielle répondant au nom de Port Chambly vient de sortir de terre. À l'abri des regards et cernée par des remparts de pierre, le village d'inspiration méditerranéenne, créé de toutes pièces et surplombant la plage du Goulet, regroupe une trentaine d'appartements et de villas allant de 66 à 160 m2 sous le régime RES (Real Estate Scheme) accessible à l'achat par les non Mauriciens. Leur prix varie entre 300 000 et 500 000 euros.
Acquises il y a une vingtaine d'années, les terres de Port Chambly viennent d'accueillir ce nouveau village d'inspiration méditerranéenne réalisé par l'architecte Maurice Giraud, reconnu à l'île Maurice, notamment pour avoir construit "le Caudan", la galerie commerçante du front de mer de Port-Louis.

Neuf promoteurs sont à l'?uvre depuis 2007 sur ce chantier qui, au total, a coûté près de 60 millions d'euros. Deux cent soixante douze logements ont été conçus. Soixante quinze villas ont déjà été livrées à des Mauriciens. A l'origine, les appartements et les villas leur étaient destinés pour leur résidence principale ou secondaire. Mais avec la récente évolution législative sur les RES (Real Estate Scheme), certaines catégories de logements sont désormais accessibles pour les non Mauriciens. C'est le cas pour une trentaine de ryads et d'appartements situés autour de la place de l'hôtel du Campanile. Leur livraison est prévue pour mai 2010.

L'évolution fiscale de l'île Maurice permet donc aux non Mauriciens d'acheter une résidence dans le cadre d'un programme RES. Le RES, petit frère de l'IRS (Integrated Resort Scheme) en vigueur depuis 3 ans, est le deuxième régime sous lequel un ressortissant étranger peut investir.

Le cadre du RES est inspiré de celui de l'IRS (Integrated Resort Scheme), mais vise cependant des surfaces de développement plus réduites, de un arpent minimum et ne dépassant pas dix hectares. Une résidence sous le régime RES n'est sujette à aucun prix minimum, ce qui facilite l'investissement contrairement aux IRS qui obligent un prix minimum de 500 000 euros. L'acquisition d'une résidence RES à partir de 500 000 euros confère un droit automatique de résidence sur le territoire mauricien, tout comme celle d'une résidence IRS. A noter qu'en dehors de ces deux dispositifs, RES et IRS, il n'existe pas d'autres possibilités pour acquérir un bien immobilier à Maurice.

"On compte sur le marché réunionnais et la proximité géographique entre les deux îles pour réaliser le gros de nos ventes destinées aux investisseurs étrangers" commente Marie de Comarmond, responsable de la communication sur le site de Port Chambly.

Port Chambly offre par ailleurs un service de gestion de location aux propriétaires désireux de recevoir un revenu de leur investissement. Deux possibilités de location sont offertes : le court et le long terme. Les propriétaires qui souhaitent utiliser leurs villas de temps en temps peuvent donc bénéficier d'un revenu de location et profiter de leur bien quand celui-ci est libre. Pour ceux qui n'ont pas l'intention d'utiliser leurs villas, un service de location à long terme est possible. Un mois de location coûterait entre 800 et 1 300 euros.

Fonctionnant comme un village à part entière, Port-Chambly aura son propre service de voirie, de tri des déchets et d'entretien. Tout est prévu pour les résidents : hôtel, restaurants, boutiques, épicerie, cave à vins, club de jazz, centre de bien-être et divers services de proximité. Rien, par contre, pour les chiens et les chats, puisque ces derniers sont interdits au sein du village. "Notre cible, ce sont les pré-retraités. Nous accueillons peu des familles avec de jeunes enfants, Port Chambly est bien trop escarpé," commente Alec Bathfield, directeur marketing du complexe Port Chambly. Par ailleurs, aucun aménagement n'a été prévu sur le site pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !