Tourisme :

Un littoral à nul autre pareil


Publié / Actualisé
Baigné par les eaux de l'Océan Indien, le littoral de La Réunion offre des paysages d'une somptueuse variété. Visite guidée.
Baigné par les eaux de l'Océan Indien, le littoral de La Réunion offre des paysages d'une somptueuse variété. Visite guidée.
Les 208 km de côtes réunionnaises se divisent en trois types géographiques bien distincts. Le long de la côte Sauvage (Sud-Est) c'est dans un écrin de verdure d'un vert profond que les eaux bleu foncé de l'océan sont enchâssées dans d'imposantes falaises de basaltes. À l'Ouest, le long du lagon, c'est dans un décor de savane africaine que les récifs coralliens se laissent entrevoir dans des eaux bleu turquoise.

À l'Est ce sont les plages de galets qui forment les côtes. Marquant le paysage avec de profondes rides perpendiculaires à la côte, les ravines sont le résultat de l'érosion millénaire des crues torrentielles, aussi soudaines que violentes, qui ont lieux essentiellement pendant la saison cyclonique. Elles ont creusé au fil du temps d'énormes failles devenues aujourd'hui des refuges pour la faune et la flore du fait de leur inaccessibilité.

La main de l'homme contribue aussi à façonner le paysage lorsqu'il construit des canaux pour capturer les fameux bichiques, (nom d'origine malgache donné à l'alevin d'un petit poisson, le Sicyopterus lagocephalu qui remonte les cours d'eau pour pondre) à l'aide de galets et de sacs de sable. Les canaux barrent ainsi l'estuaire des rivières et ne laissent aucune chance aux bichiques qui vont se retrouver pris dans les nasses situées l'extrémité de chaque canal. Vu du ciel, cela forme d'étranges dessins géométriques semblables à une main posée sur le lit de l'embouchure, avec de grands doigts s'avançant dans la mer. Cette pêche est surtout pratiquée dans l'Est pendant la saison des pluies.

Le paysage de cette île est aussi marqué par de nombreuses coulées de laves, témoignage d'une activité volcanique hors norme qui a commencé il y a deux millions d'années, et qui aujourd'hui ne cesse de modeler son littoral Sud-est au gré des éruptions du volcan.

Mais la star incontestée est bien sûr l'Océan Indien. Les baleines, dauphins ou récifs coralliens sont les êtres vivants les plus visibles de ses eaux. Ils font beaucoup pour sa popularité.

Forts de son exceptionnelle biodiversité, le littoral réunionnais attire chaque année de nombreux touristes en quêtes de dépaysement et de sensations. Des plages de l'Ouest et du Sud, où il est possible de pratiquer toutes les activités liées à la plongée sous-marine, au Whale watching et aux sports de glisse, en passant par la côte du Sud-Est (de St Philippe à Sainte Rose) où le caractère sauvage ne peut que combler les amateurs de sensations fortes, l'île montre toute l'étendue de sa beauté. En effet, lorsqu'on emprunte le sentier du littoral le long de la côte sauvage et que les vagues viennent se fracasser au pied des falaises et remontent à plusieurs dizaines de mètres de hauteur et que les embruns vous fouettent le visage, on se sent loin de tout dans ce paysage à couper le souffle.

Florent Borderie
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !