Flore :

Orchidées, reines des forêts


Publié / Actualisé
La Réunion est un paradis pour les orchidées. Sur un territoire de 2 500 km 2, on compte en effet, un peu plus de 120 espèces terrestres ou épiphytes (qui poussent sur les arbres). Du fait de la taille peu élevée des arbres, il est possible d'admirer ces belles plantes sans trop de difficulté. Dans l'île, elles poussent souvent à hauteur d'homme. Une spécificité locale. Ailleurs dans le monde, les orchidées des forêts tropicales poussent sur des arbres gigantesques, à des hauteurs inatteignables. (Reportage Florent Borderie)
La Réunion est un paradis pour les orchidées. Sur un territoire de 2 500 km 2, on compte en effet, un peu plus de 120 espèces terrestres ou épiphytes (qui poussent sur les arbres). Du fait de la taille peu élevée des arbres, il est possible d'admirer ces belles plantes sans trop de difficulté. Dans l'île, elles poussent souvent à hauteur d'homme. Une spécificité locale. Ailleurs dans le monde, les orchidées des forêts tropicales poussent sur des arbres gigantesques, à des hauteurs inatteignables. (Reportage Florent Borderie)
Quelques-unes des espèces que l'on peut voir facilement lors d'une ballade et d'autres plus discrètes qui requiert plus de patience... Certains spécimens peuvent atteindre des tailles considérables, levez les yeux...

La plus connue de toutes, la Jumellea fragrans ou "faham" et dans la même famille la Jumellea triquetra, la fameuse Ti comète Angraecum eburneum au parfum enivrant, mais aussi l'Angraecum bracteosum, l'Angraecum mauritianum et la très odorante Beclardia macrostachya.
D'autres espèces moins communes mais aux formes surprenantes sont aussi à admirer : la Cirrhopetalum umbellatum, l'Aeranthes arachnites et l'Aeranthes strangulata.

Toutes aussi belles et parfois d'une taille impressionnante (plus de un mètre de hauteur pour certaines) on passe souvent près delles sans les remarquer . Il s'agit de l'Habenaria sigillum, l'Habenaria prealta, la Phajus tetragonus et la Calanthe sylvatica très répandue dans les sous-bois.

Contrairement à Maurice ou à Madagascar, il reste à La Réunion encore 25% de forets primaires (c'est-à-dire non altérés par l'homme) du couvert forestier originel. La protection de cette forêt primaire est essentielle à la survie de merveilles telles les orchidées. La déforestation est donc à proscrire de façon pérenne, ainsi que la collecte illégale des plus beaux spécimens par des collectionneurs sans scrupule.

Il serait vraiment dommage que ces espèces, pour certaines en voie de disparition, soient perdues à jamais. La plus grande richesse biologique de l'île vient en effet de son originalité et de la quantité d'espèces endémiques (plus de 30% chez les plantes à fleurs). Cela fait de La Réunion l'un des "Point Chaud" (Hot Spot) planétaire. Pour éviter que ce patrimoine naturel exceptionnel disparaisse, apprenons à le connaître, à le respecter et à le protéger.

* Où voir les orchidées ?

Quelques forêts parmi beaucoup d'autres où l'on peut voir des orchidées sauvages : Plaine des Fougères, Plaine des Lianes, Bébour-Bélouve, Mare-Longue, Tévélave, Sainte Marguerite

* La floraison de la plupart des orchidées à lieu entre novembre et avril, certaines sont plus tardives et attendent juin/juillet. Ouvrez les yeux .




Florent Borderie
www.photosborderie.com
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !