Tour d'horizon des affiches des différents binômes :

Départementales : un slogan pour deux


Publié / Actualisé
Alors que la crainte d'une forte abstention plane sur le premier tour des élections départementales, ce dimanche 22 mars 2015, les candidats ont-ils fait tout leur possible pour mobiliser les électeurs ? Cela n'a pas toujours été simple pour des binômes ayant dû se partager l'affiche et mener campagne à deux pour la première fois.
Alors que la crainte d'une forte abstention plane sur le premier tour des élections départementales, ce dimanche 22 mars 2015, les candidats ont-ils fait tout leur possible pour mobiliser les électeurs ? Cela n'a pas toujours été simple pour des binômes ayant dû se partager l'affiche et mener campagne à deux pour la première fois.

Mégaphones hurlants, les voitures promotionnelles des différents binômes sillonnent les rues de l’île à l’approche du premier tour. C’est le sprint final, le dernier coup de collier à donner dans cette campagne pour mobiliser les électeurs et surtout les convaincre de mettre le bon bulletin dans l’urne.

Car jusqu’ici, ces élections départementales nouvelle formule, ex-cantonales, n’ont pas déchaîné les foules. Elles sont pourtant lourdes d’enjeux, devant dessiner une nouvelle majorité départementale au sein d’un hémicycle totalement paritaire pour la première fois de son histoire.

En effet, c’est en "couple" que les candidats se présentent devant les électeurs, ce qui n’est pas sans bousculer certaines habitudes. Il faut faire campagne à deux, laisser un peu de place à la tribune ou sur l’affiche, ce qui est loin d’être un réflexe automatique dans le monde politique.

Il a aussi fallu trouver un slogan pour deux. Et donc se mettre d’accord sur les mots placardés sur les panneaux destinés à marquer un tant soit peu les esprits, pour retenir l’attention, sortir du lot. Car dans certains cantons, on compte plus d’une demi-douzaine de binômes, jusqu’à dix dans celui de Saint-Paul 3, soit 20 candidats au total...

Difficile de s’y retrouver entre toutes ces têtes, dont pas mal étaient encore peu connues du fait de ce nouveau mode de scrutin. Alors autant choisir une phrase choc et des mots sortant un peu de l’ordinaire, au-delà des éternels "ensemble", "avec vous", "nouvel élan", "espoir", etc.

Mais après examen, l’exercice n’est pas réussi pour tout le monde...

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Petites subventions entre amis, Posté
La médiocrité des élus dans son ensemble...
Je me sens insulté lorsque j'entends leurs discours, leurs promesses etc
tellement cela baigne dans de médiocres propos, médiocres propositions ou carrément le vide le néant
à part des phrases toutes faîtes du genre "faire barrage au PS qui coule la Réunion" ou encore "Tous avec la droite pour sauver la Réunion"...
Même pas un(une) pour dire franchement : vote pou mwin, mwin la besoin un place bordage bien indemnisée pou 6 ans.. mi vé mon gsm mon l'auto de fonction mes ti voyages à l'oeil ek mon bande,,, trouve un boute terrain par là pou la peau patate.... fé mon vie koué !!!!

Là cela aurait de la gueule grrrrrr