En difficulté à cause de la crise sanitaire :

La compagnie Air Seychelles menacée de liquidation


Publié / Actualisé
L'avenir de la compagnie aérienne des Seychelles s'assombrit. Ce lundi 6 septembre 2021 débute devant les tribunaux seychellois une demande de liquidation de la compagnie Air Seychelles par ses créanciers. Elle doit 71 millions de dollars (Photo rs pour www.ipreunion.com)
L'avenir de la compagnie aérienne des Seychelles s'assombrit. Ce lundi 6 septembre 2021 débute devant les tribunaux seychellois une demande de liquidation de la compagnie Air Seychelles par ses créanciers. Elle doit 71 millions de dollars (Photo rs pour www.ipreunion.com)

L’avocat des créanciers d’Air Seychelles a déclaré que l’État seychellois va essayer "de faire traîner l'affaire" pour essayer de trouver une solution, mais a prévenu que ses clients veulent seulement récupérer leur investissement dans l’entreprise seychelloise.

Pour un petit pays comme les Seychelles avoir une compagnie aérienne est un luxe, pour rivaliser contre les énormes compagnies du Golf. Malgré tous les signaux mettant en garde contre les vols vers l’Europe, les avions d’Air Seychelles reliaient à perte la France l’Italie et même l’Allemagne. En 2012,  Etihad Airways vient en aide à Air Seychelles en concluant un partenariat en achetant une participation de 40 % dans la compagnie aérienne nationale. Les 60% appartenaient au gouvernement des Seychelles.

Malheureusement, comme beaucoup d’autres compagnies aériennes dans le monde Air Seychelles se retrouve dans le rouge du Covid. En avril de cette année, le ministère des Finances avait annoncé qu'il avait conclu un accord pour reprendre la pleine propriété d'Air Seychelles à la suite de pourparlers avec Etihad Airways au cours desquels la compagnie aérienne basée aux Émirats arabes unis a accepté de céder la participation de 40 % qu'elle détenait à un prix très avantageux.

Mais reste toujours la question de la dette de l’entreprise. Les Seychelles qui font face à des problèmes économiques dus au Covid, ont indiqué ne pas être en mesure de régler l’ensemble de cette somme. Elles ont proposé de payer seulement 21 millions de dollars, ce que refusent les créanciers.

Les autorités seychelloises ont tenu à rassurer les employés de la compagnie du soutien de l’État, et ont promis de tout faire pour sauver l’entreprise. Mais on ne voit pas très bien comment le pays va pouvoir régler les dettes de la compagnie aérienne, car l’économie des Seychelles se remet à peine de la crise du covid, affecté par la baisse du nombre de touristes, en 2019.

- Pas de renflouement des dettes -

Pire, le pays vient de recevoir l’aide du fonds monétaire international (FMI) pour subvenir aux besoins budgétaires de l’archipel, fortement pénalisé par la baisse du tourisme, son premier pilier économique. Le FMI a précisé qu’elle n’autoriserait pas que son argent soit utilisé pour renflouer les dettes de l’entreprise. Depuis le début de l’année la question de l’avenir d’Air Seychelles est en attente, certaines voix voudraient cesser les vols internationaux, et que l’entreprise se concentre sur la partie vols intérieurs et cargo qui sont plus rentables.

Mais d’autres ont peur que les Seychelles, qui est un archipel en plein milieu de l’Océan Indien, ne soient alors dépendantes des compagnies aériennes.

Les prévisions économiques d’Air Seychelles étaient au beau fixe, en 2018, avant le début de la pandémie du covid, le pays était devenu un hub régional entre l’Inde, Maurice, et l’Afrique du Sud. La compagnie continue d’effectuer des vols dans la région en attendant la décision de la justice.

rs aux Seychelles pour www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !